Palais des sports de l’ACI 2000 : Le Président IBK inaugure le temple de la performance sportive

8
IBK palais sport
Le président de la République Ibrahim B Keita à l’inauguration
palais des sports
Palais des sports (Photos réalisées par Moussa Bolly

Palais sport

 

Le Président de la République, S.E.M Ibrahim Boubacar Kéita, a inauguré ce matin (15 février 2014) le Palais des sports de Bamako. C’était en en présence des responsables de différentes institutions, de plusieurs membres du gouvernement et du président du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM).

 

Si le développement d’un pays dépend de la qualité de sa jeunesse, celui du sport est lié à la qualité des infrastructures sportives. C’est conscient de cette réalité que, ces dernières années, le gouvernement ne cesse de doter notre pays d’infrastructures sportives de qualité. Parmi celle-ci, il y a le complexe sportif  «Palais des sports» qui se dresse désormais avec une grande fierté à l’ACI 2000 (près de la Bibliothèque nationale), au cœur de notre capitale.

 

 

Ce joyau vient s’ajouter à la Salle Afrobasket du stade du 26 Mars et au Pavillon des sports du stade Modibo Kéita. Toute chose qui montre à suffisance la détermination des autorités maliennes à faire de notre pays la destination idéale pour les grands rendez-vous sportifs d’Afrique et du monde.

 

 

Situé à l’ACI 2000, ce complexe sportif de deux niveaux est bâti sur une superficie de plus de 3 ha et sa construction a coûté plus de 8,6 milliards de francs CFA à l’Etat. Une réalisation qui est aussi le fruit de la coopération sino-malienne. Avec une capacité de 5 000 places, le Palais des sports a la particularité d’accueillir des manifestations artistique, culturelle, politiques… en plus des événements sportifs.

Dans son intervention, l’ambassadeur de la Chine au Mali n’a pas manqué d’évoquer les nombreuses difficultés rencontrées par l’entreprise chinoise (COVEC) pendant les travaux, surtout lors de la crise institutionnelle et sécuritaire qui a frappé son pays hôte.

 

 

Pour  renforcer l’amitié et la solidarité entre les deux pays, S. E. M. Cao Zhong Ming a confirmé la participation de la Chine au «Tournoi de la Paix, de l’Amitié et de la Solidarité» qui s’ouvre la semaine prochaine (20-28 février 2014) à Bamako.

 

 

Quelle meilleure manière d’encourager la pratique sportive que d’offrir aux pratiquants un temple ! C’est la conviction exprimée par le Ministre Mamadou Gaoussou Diarra dans le discours prononcé à l’occasion de l’inauguration du Palais des sports de l’ACI 2000.

 

 

Pour Me Diarra, ce joyau est en harmonie avec «la vision du développement du sport» du président Ibrahim Boubacar Kéita. «Avec l’avènement de ce palais, nous avons une infrastructure ultra moderne qui permettra aux jeunes et aux moins jeunes de pratiquer ou de voir pratiquer leurs sports favoris», a ajouté le Ministre de la Jeunesse et des Sports.

 

 

Il précise que la politique sportive de son Département (sport de masse, sport scolaire et universitaire, sport corporatif…) est «confortée par ce palais qui vient renforcer  la vaste panoplie d’infrastructures sportives dont dispose le pays».

 

Le Président IBK tient à une gestion très rigoureuse

De l’avis du Ministre de la Jeunesse et des Sports, ce joyau sportif est «la parfaite illustration de ce que l’amitié et la coopération entre les nations peut apporter de bénéfique… A travers la Société générale d’Outre-mer de Chine (COVEC, maître d’œuvre de l’ouvrage), je remercie toute la coopération chinoise qui n’a cesse d’accompagner notre Département à chaque fois qu’elle est sollicitée».

 

 

«Nous inaugurons aujourd’hui un autre fleuron de la coopération sino-malienne. C’est le lieu de remercier la République Populaire de Chine, notre partenaire de tous les jours qui a toujours aux côtés du Mali pour la satisfaction de nos besoins essentiels…», a déclaré à la presse le président IBK.

 

 

Pour lui, cet appui est d’autant appréciable que «le sport est ce qui est de plus nécessaire à la santé d’un peuple, à son dynamisme et à son progrès». Il n’a pas manqué de rappeler l’importance qu’il accorde à l’entretien d’une infrastructure qu’il souhaite voir devenir le temple de la performance sportive au Mali.

 

«Je souhaite simplement que ce joyau que je viens d’inaugurer soit géré très correctement. Je le dis sans aucune ambigüité… Il se peut que je vienne ici à l’improviste et si cette salle n’est pas bien entretenue, sa direction n’aura rien à m’expliquer. J’assumerais toutes mes responsabilités», a averti le Chef de l’Etat.

 

 

«Il est temps que, dans ce pays, on sache tenir nos engagements et que les lieux publics soient tenus correctement, surtout quand il s’agit d’espaces devant accueillir notre jeunesse pour son développement sportif. Je mets donc un grand prix à l’entretien futur de ces locaux, à leur gestion future sans aucune complaisance…», a insisté le président Kéita.

 

«Nous ne sommes pas un peule de laisser-aller, nous sommes un grand peuple. Et les grands peuples se reconnaissent par leur capacité à assurer l’hygiène et la propreté publiques», a rappelé Ibrahim Boubacar Kéita.

 

 

Le président de la République a aussi souligné qu’il envie l’actuelle génération de sportifs qui bénéficie des commodités de ce palais. «Ces jeunes ont ce que leurs devanciers n’ont pas eu, une salle des sports absolument aux normes requises. A eux maintenant de mouiller le maillot. Et pourvu que les trophées suivent en nombre souhaité», a-t-il déclaré. Et IBK ne doute pas de «la qualité de nos sportifs. Les cadettes l’ont prouvé en basket. Ce qu’elles ont réussi, leurs aînés doivent pouvoir le réaliser aussi…».

 

 

Faisant allusion au Tournoi de la Paix et aux futures grandes compétions que le pays ne manquer pas d’organiser, le Chef de l’Etat a exigé que, «si nous appelons le monde entier à venir nous aider à célébrer la paix, soyons à la hauteur».

 

 

Le président IBK aussi assuré que l’Etat assumera toutes ses responsabilités pour le développement du sport malien, pour la promotion et la performance des talents dans toutes les disciplines, ainsi que dans la formation et la motivation des encadreurs et des managers.

 

La cérémonie d’inauguration du Palais des Sports a été rehaussée par la présence des anciens ministres de la Jeunesse et des Sports (Hamane Niang et Djiguiba Keïta dit PPR), le Comité National Olympique et Sportif (CNOSM), les Aiglonnettes trois fois championnes d’Afrique, les fédérations sportives nationales, les supporters des Aigles du Mali, la presse…

 

Rappelons que la pose de la  première pierre de ce joyau sportif avait eu lieu le 5 juin 2008 par l’ancien président Amadou Toumani Touré. Sa gestion est désormais confiée à Moriké Moussa Traoré, ancien conseiller technique du Département.

Youma Coulibaly/M. Bolly

C.C/MJS

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Ladji bourama, vous pouviez vous occuper a autre chose capitale pour le Maliba et envoyez votre ministre des sports et nos dirigeants des federations sportives faire ce boulot.
    Cas même ladji ❗ , votre changement annocé est encore a l’etat ambrionnaire ou quoi ❓ .

  2. Il faudrait aussi songer aux arts martiaux maintenant……et enssuite regler tous les problèmes administratifs qui freinent le développement du sport au Mali, il ne suffit pas d’avoiir desbâtiments de ce genre, encore faut-il que le personnel d’encaadrement et le ministère soient à la hauteur.

  3. Ce centre est encore une insulte à l’aménagement urbain. Un centre sportif qui doit drainer des milliers de spectateurs a été construit dans un cul de sacs. Vous verrez dès les premiers match ça être le bordel en terme de circulation. On regrettera à coup sûre d’avoir construit cette salle à ACI2000.

    • Merci l’ami. Le lieu est très mal choisi. Il n’y a nulle part où se garer dehors!

      • Ce n’est pas que le lieu est mal choisi mais c’est l’ouvrage qui est mal construit.

        Il devrait y avoir au moins un parking souterrain sur au moins 3 niveaux sous la terre pour recevoir des véhicules en cas de manifestations sportives.

        Mais les ingénieurs maliens sont comme aveugles quand ils font des ouvrages pour ce pays et restent derrière les chinois qui ne font qu’à leur tête.

        Aussi il faut un échangeur multiple au niveau du rond point de l’éléphant près du cimetière d’hamdalaye pour désengorger la zone.

        • Kassin,ce ne sont pas les ingénieurs, ce sont les architectes qui ont établis les plans.Les ingenieurs sont intervenus sur d’autres aspects du projet. Meme si l’on prévoyait un parking sur 10 étages,comment vas tu drainer ce flux à la fin des matchs et autres manifestations.Cet ouvrage est mal situé.Au moins les ingénieurs maliens conçoivent et réalisent pleins d’ouvrages qui te servent aujourd’hui,toi qui semble connaitre tout en tout vient apporter ta pierre.”La critique est plus facile”.

    • Merci lumière.Cet ouvrage est très mal situé, comme si notre pays n’a pas de plan directeur.

Comments are closed.