Point de presse des dissidents de la Femafoot : La grande farce

4

Monzon-Moussa-KonateIl est important de vous rappeler quelques séquences de l’Assemblée générale ordinaire du 10 janvier pour vous situer dans les débats. Ce jour, après l’expulsion de la salle du délégué du Djoliba, Me Bassalifou Sylla pour propos désobligeants  à l’égard du président de la Femafoot, d’autres délégués ont vidé la salle d’eux-mêmes. Pour soutien au délégué du Djoliba, disent-ils. Ils avaient leur agenda en tête.

Pour preuve, ils se sont réunis parallèlement à l’Assemblée Générale Ordinaire officielle. Ils ont même pris des résolutions fantaisistes comme la levée de suspension de Gaoussou N’Pa Sylla (président de Dougouwolofila) et de Yéli Sissoko (président de la Commission Finances Femafoot) ; la suspension du président et du Secrétaire général de la Femafoot, l’invalidation de l’élection de neuf membres du C.E de la Femafoot dont Boukary Sidibé, la suspension du championnat national de Ligue 1 Orange. Fort heureusement, la vraie Assemblée générale ordinaire s’est déroulée jusqu’au bout dans la salle dédiée à cet effet. Dans leur logique, les putschistes ont boycotté la 6e journée du championnat par le forfait de leurs six clubs. Les dix autres clubs ont disputé la 6e journée. Depuis, les putschistes ont écrit à la Fifa pour faire valoir leurs résolutions. Une lettre qui demeure sans réponse jusqu’à présent. Mais les putschistes n’ont pas dit leur dernier mot. Le 10 février dernier. Ils ont franchi le Rubicon à la faveur d’un point de presse folklorique. Ils veulent la tête du Comité exécutif actuel présidé par Boubacar Baba Diarra depuis seulement le 8 octobre 2013. Les putschistes veulent écourter le mandat de 4 ans du C.E de la Femafoot en violation des statuts. Il est bon de savoir que la majeure partie des putschistes étaient dans le précédent Comité exécutif dirigé par Hammadoun Kolabo Cissé. On peut citer entre autres Moussa Konaté (1er vice-président), Boubacar Monzon Traoré (2e vice-président) Souleymane Diallo (Secrétaire général adjoint), Mamadou Sow, Vieux Makan Kéita. Ils ont vilipendé plus de 700 millions F CFA représentant les ristournes des CAN 2012 et 2013. Ces nostalgiques veulent perturber l’environnement de notre football en inventant des crises. Malheureusement pour eux, le public du football malien n’est pas dupe. A titre d’information, le mandat du président Boubacar Baba Diarra prend fin le 8 octobre 2017. Il faudra donc attendre cette date pour aller à une Assemblée générale élective afin de revenir aux affaires. A bon entendeur, salut !

Baba Cissouma

Best Olympic Photos Highlights

Beijing was the Games of records and superlativesJust like designing a sales compensation plan requires some time and analysis, an effective sales contest has several design principles.mcm backpack
Until you provide a report on children tests scores grouped in socioeconomic groups I not interested in hearing this BS.prada purse
En effet, la partie au bord du lac est assez belle et certains quartiers sont très beaux (belvédère, concise, rives, ripaille, corzent.prada bag
After undergoing intensive medical and psychological examinations, Semenya said, “I have been subjected to unwarranted and invasive scrutiny of the most intimate and private details of my being.toms sale
But he said the Russians “I don’t care what they say” have sent troops and heavy armaments since the last cease fire agreement was signed in September.escarpins louboutin
louboutin pas cher paris

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Si nous sommes d’accord que le Mali est un pays beni,on doit forcement admis que ne sont plus benis,leurs egoisme,egocentrisme,mechanceté,esprit de division ont atteint leurs bouts.
    On peut être ignorant malgré ses diplomes.quand le hassidiya aveugle la personne jusq’a la diriger contre son propre interet, le moment d’union sacrée est devenu au Mali le moment opportun de discorde et de gueguerre. Je peux ne pas être d’accord avec les élus mais je dois attendre la fin de leurs mandats,pour quoi un delai est il fixé? Sois opposant d’ccord,note tous les defauts pour le faire tomber a la fin du mandat. Je ne suis ni pro BABA ni KOLA ,par ce que le Mali n a jamais eu un bon dirigent sportif. Les 2fois 3eme places obtenues comment avez vous chassé les 2 entraineurs??? La bonne prestation des aigles 2015 c est du jamais vu. Vous les maudits là foutez nous la paix, le probleme du nord et du gouvenement nous suffit largement.

  2. BABA est incappable de maintenir notre football là ou il l’a trouver je pense qu’il doit avoir l’honneté de demissionner permettant au sport roi de reprendre sa bonne progession.
    de la 3ème place acquise jusqu’au 08 octobre 2013, aujourd’hui le mALI SE TROUVE 13ème d’afrique et 53ème mondial
    contre 26ème mondial.
    incappable de renégocier le contrat orange à temps ce qui à comme consequence aujourd’hui la galère des clubs de ligue 1 ainsi que des ligues regionales
    l’equipe nationale éléiminée au 1er tour de la CAN pour un president dont le slogan n’etais que de remporter la CAN en 2015.
    Mr baba diarra doit se defendre des accusations graves dont les preuves sont établies d’une part et d’autres part apporter la preuve de ses allégations de detournement de fonds de l’ancien bureau.

  3. Baba tu n’as fait que défendre une partie contre l'”autre sans rien démontrer techniquement sur les points de divergence. De toi cela ne surprend même pas tes commanditaires car tu incarne la médiocrité personnifiée de la presse sportive Malienne; quand on a rien dire il faut garder le silence.

  4. Bande de vauriens ! vous avez geré la federation et vous avez été debouté par la voix des urnes ! vous avez violé les lois, vous avez detourné l’argent de la caf, de la corée du sud ! attendez 2017 pour sortir Baba

Comments are closed.