Point de presse du collectif du 11 juillet : La phase offensive

5

Dans le souci du strict respect des textes qui régissent le football malien, le Collectif du 11 juillet a aminé un point de presse pour expliquer l’état d’évolution de son combat pour la convocation d’une Assemblée Générale Extraordinaire. A cet effet, plus de la majorité du collège électoral a envoyé une lettre dans ce sens au Secrétariat Général de la Femafoot. Le Collectif coupe ainsi court à tout débat sur la violation des Statuts et Règlements de la Femafoot. C’était hier mardi 14 mai  au Siège du Capitole Transit, sis à l’ACI 2000 de Bamako.

Le collectif du 11 juillet lors du point de presse hier
Le collectif du 11 juillet lors du point de presse hier

Ce point de presse fait date dans l’histoire des associations sportives. Une cinquantaine de journalistes ont répondu à l’appel du Collectif du 11 juillet hier mardi au Siège du Capitole Transit. L’objet, aux dires des conférenciers, est d’informer la presse nationale et internationale sur le dépôt des lettres au Secrétariat Général de la Femafoot exigeant la convocation d’une Assemblée Générale Extraordinaire. Il y avait du monde au présidium : Kassoum Coulibaly dit Yambox (vice-président de la Ligue de Bamako), Maître Ousmane Thierno Diallo (porte-parole du Collectif), Honorable Barou Soumbounou (président Office du Niger Sports de Ségou), Seydina Oumar Sow (président de la Jeanne d’Arc), Bissi Sangaré (président AS El Farako) et Mamadou Diallo (Stade malien de Bamako).
Dans son exposé luminaire, Kassoum Coulibaly dit Yambox rassure la presse de l’engagement du Collectif pour le strict respect des textes qui régissent le Football malien. «Hier, nous formions le Collectif de 11 Clubs de Ligue 1. Aujourd’hui, nous sommes le Collectif du 11 juillet regroupant 10 clubs de Ligue 1 ; 8 clubs de Ligue 2 ; 3 Ligues Régionales et 2 Groupements Sportifs. Soit plus de la moitié du collège électoral», a précisé Kassoum Coulibaly. Avant d’ajouter que le lundi 13 mai dernier, le Collectif du 11 juillet a déposé  des lettres de convocation d’une Assemblée Générale Extraordinaire au Secrétariat Général de la Femafoot. Selon ses dires, c’est la suite logique de leur lettre du 16 avril 2013 adressée au président de la Femafoot et relative à la violation de l’article 49.1 des Statuts et Règlements : «Quatre-vingt-dix (90) jours avant la fin du mandat, le Secrétariat Général lance par écrit un appel à candidature pour le renouvellement du Comité Exécutif». L’on sait que le Comité Exécutif de la Femafoot présidé par Hammadoun Kolado Cissé a été élu le 12 juillet 2009 pour un mandat de 4 ans en référence à l’article 48.1 : «Le C.E est élu pour un mandat de quatre (04) ans renouvelable par l’Assemblée Générale ». C’est dire que ledit mandat prend fin le 11 juillet 2013.  D’où la justification de l’appellation «Collectif du 11 juillet», selon Yambox.
Le porte-parole du Collectif, Maître Ousmane Thierno Diallo, abonde dans le même sens que son prédécesseur : «Ce sont les textes adoptés lors de l’Assemblée Générale Ordinaire de décembre 2012 qui nous autorisent à convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire». Selon Maître Diallo, le collège électoral se compose de 9 Ligues Régionales (soit 3 voix par Ligue), de 16 clubs de Ligue 1 (1 voix par club), des champions de D2, des 9 Ligues Régionales et du vice-champion de Bamako (1 voix par club) et de 5 Groupements Sportifs (anciens footballeurs, footballeurs professionnels, médecins, arbitres, entraîneurs) avec 1 voix chacun. Ce qui fait un total de 58 voix. Mais  Maître Thierno va plus loin : «Seuls 2 Groupements Sportifs sont en règle. Ce sont les entraîneurs et les médecins». Toute chose qui selon maître Diallo exclut les 3 autres Groupements Sportifs du collège électoral qui est désormais fixé à 55 voix. Ayant réuni 29 voix pour la Convocation de l’Assemblée Générale Extraordinaire (3 Ligues ; 11 clubs de Ligue 1 ; 8 clubs de Ligue 2 ; 2 Groupements Sportifs), le Collectif estime qu’il a dépassé les 50%+1 utiles à cet effet. Avec 29 sur 55, le Collège est en droit de convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire (lire lettre en encadré).
La question sur les champions de D2 s’est invitée au débat. Les conférenciers ont martelé que le collège électoral ne change pas et que ce sont les champions de D2 de la saison dernière qui sont pris en compte lors de l’Assemblée Générale. Par rapport au retrait du CSK, les conférenciers estiment que seul le Club peut répondre à cette question. Mais il est à noter que l’absence du CSK se noie avec l’arrivée dans le Collectif de 8 clubs de Ligue 2, 3 Ligues Régionales et 2 Groupements Sportifs.
Les conférenciers mettent l’accent sur le respect scrupuleux des textes. Pour eux, s’ils ont 29 voix officielles sur 55 qui demandent la convocation, d’autres clubs de Ligue 1 (2) et d’autres Ligues Régionales (3) sont en phase avec leur position. Ils n’attendent que le Jour «J» pour se rallier au Collectif du 11 juillet.
A titre informatif, le Collectif du 11 juillet se compose de : 3 Ligues Régionales (Gao, Tombouctou, Kidal) ; 2 Groupements Sportifs (Médecins, entraîneurs) ;  10 clubs de Ligue 1 (Djoliba AC, Stade malien de Bamako, Onze Créateurs, AS Bakaridjan de Barouéli, ASB, Office du Niger Sports de Ségou, Jeanne d’Arc, Atar Club de Kidal, ASKO, ASOM) ;  8 clubs champions de Ligue 2 : (Buru Masa de Kati, AS Biton de Ségou, US Bougouni, US Gounzoureye de Gao, Union Sportive Régionale de Tombouctou,  AS Eliwidji d’Aguel hoc de Kidal, AS El Farako et AS Bougouba de Bamako).
C’est dire que l’actuel bureau fédéral est mis à minorité par le Collège électoral. La suite est connue !
Baba Cissouma

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Baba l’auteur de l’article est connu de tous pour ses penchants anti femafoot actuel;ce qui enleve toute crediblitĂ© Ă  son article sinon la moindre des choses etait d’Ă©voquer en quelques lignes la position et les arguments du camp adverse.Nous savons Ă  quel jeu joue tout ce petit monde.Tout sauf l’interet du foot ball malien.Ce meme Baba dans une interview a tout fait pour que P. Carteron charge la femafoot mais M. Carteron a le sens de la retenue et de la mesure.

  2. Toufan, toi tu es plus que niais. Si tu es adepte de ceux qui ont cette honteuse habitude de tordre le cou aux règlements, ou si tu trempes dans la sauce de Kola, eh bien c’est terminĂ©.
    Tu te débrouilleras autrement, mon pauvre!

Comments are closed.