Premier League – Henry à Arsenal: Wenger confirme

0
1

Arsène Wenger a confirmé vendredi lors d’une conférence de presse l’arrivée de Thierry Henry à Arsenal, pour une durée de deux mois, sous la forme d’un prêt. Les Gunners doivent toutefois régler une question d’assurance avec les New York Red Bulls, le club dans lequel Henry évolue en MLS.

Thierry Henry devrait bel et bien à nouveau porter les couleurs d’Arsenal dans un très proche avenir. Arsène Wenger a confirmé vendredi ce que la rumeur laissait entendre depuis quelque temps déjà: trois ans et demi après son départ, l’attaquant français va revenir à Londres. Il devrait y rester jusqu’à début mars, soit deux mois, durée du prêt consenti par son club actuel aux Etats-Unis, les New York Red Bulls.

Il reste d’ailleurs encore une question d’assurance à régler avant que le retour d’Henry ne soit officiel. “Pour le moment, nous ne pouvons rien officialiser, car les papiers ne sont pas tous en ordre. Mais pour deux mois, ça va certainement se faire“, a expliqué Arsène Wenger. On peut d’ailleurs imaginer que si le manager français a évoqué aussi ouvertement le prêt de l’ancien capitaine des Bleus, c’est que ce point de détail ne devrait pas poser de problème majeur. Sauf contre-ordre de dernière minute, rien ne devrait donc s’opposer à ce que Thierry Henry endosse à nouveau le maillot rouge et blanc.

Wenger: “Il a un talent exceptionnel”

La rumeur d’un retour du Français dans le club dont il a porté les couleurs de 1999 à 2007 (il a inscrit 270 buts en 370 matches au cours de sa carrière londonienne) était d’autant plus vive ces derniers temps que l’ancien attaquant des Gunners s’était entraîné pendant un mois à Londres à la fin de la saison américaine en MLS. “Je n’ai pas encore pris ma décision concernant Henry, avait confié Arsène Wenger sur le site officiel du club le week-end dernier. “Un prêt serait idéal pour nous”, avait-il ajouté. Il a visiblement été exaucé.

Avec les départs annoncés de Marouane Chamakh et surtout Gervinho à la Coupe d’Afrique des Nations au mois de janvier, le renfort temporaire de Thierry Henry tombe à pic pour Wenger. C’est en tout cas l’avis du technicien français, persuadé que l’ancienne idole d’Highbury a les moyens de rendre quelques précieux services. “Oui, il a 34 ans, mais il a toujours la classe, la vitesse et la qualité, juge Wenger. Il a un talent exceptionnel et il est intelligent. Ça ne peut être que positif. Il peut aider les autres joueurs sur et en dehors du terrain.”

Henry n’est certes plus le très grand joueur qu’il fut du temps de sa splendeur, mais pour le manager des Canonniers, ce n’est pas un souci. Il ne faut pas se tromper sur l’objectif et le sens de son retour. C’est ce qu’il s’est échiné à expliquer vendredi. “Il vient pour aider le club qu’il aime, pas pour devenir le joueur principal du jour au lendemain, a rappelé Wenger. Il ne faut pas lui mettre trop de pressionIl a besoin de deux bonnes semaines de travail.” Si un accord est trouvé avec les Red Bulls, Henry pourrait débuter contre Leeds, en Coupe d’Angleterre, le 9 janvier. Potentiellement, il pourrait disputer sept rencontres de Premier League (dont des matches déterminants face à Manchester United et Tottenham) mais aussi lors du huitième de finale de Ligue des champions face au Milan AC, si Arsenal décide de l’inscrire.

L.V. / Eurosport

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.