Première Conférence de presse du président de Malifoot : Quand la question d’un journaliste provoque la colère de Boubacar Baba Diarra

3
boubacar-baba-diarra
Le président de la Femafoot

Le président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra s’est énervé, hier, en écoutant la question  posée par un confrère. Il s’agissait pour le président de Malifoot de répondre à la question suivante  : ” au cas où le Mali ne remporterait pas la CAN 2015, serez-vous prêt à rendre le tablier ?”. La réponse à cette question était ambiguë parce que Boubacar Baba Diarra était, tout simplement, hors de lui-même.

La première conférence de presse du Président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra avait pour objectif de faire le point des activités du bureau fédéral depuis octobre 2013. Le conférencier est revenu sur les différents voyages effectués en Europe et les nominations des entraîneurs à la tête des équipes nationales. Ainsi, Fagnéry Diarra a été nommé entraîneur de l’équipe nationale junior et M’Baye Bah à la tête des cadets. L’entraineur national adjoint des Aigles du Mali, Cheick Oumar Koné assurera également le poste de sélectionneur de l’équipe olympique. Tandis que Amadou Pathé Diallo, ancien entraîneur adjoint des Aigles, est devenu manager général de cette équipe.

Le Président de Malifoot a également annoncé l’électrification des terrains d’entraînement de quatre clubs maliens engagés dans les compétitions africaines des clubs. Il s’agit du Djoliba AC, du Stade Malien de Bamako, du Club Olympique de Bamako (COB) et de l’AS Réal de Bamako. Ces travaux,  précisera-t-il, seront financés par les retombées de la participation du Mali au dernier Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) en Afrique du Sud au cours duquel   le Mali a empoché la somme de 87 millions de FCFA. “Nous avons décidé d’électrifier ces terrains avec cet argent, au lieu de le partager. Je pense que cela est plus important pour mieux développer notre football” a-t-il précisé. La question que l’on se pose est de savoir si cela n’est pas une manière ou une stratégie pour détourner les sous en surfacturant les frais des installations ? Vivement donc un audit de ces fonds. Le ministère de la Jeunesse et des Sports, premier bailleur de fonds des équipes nationales de football, doit au moins avoir un regard sur la gestion des retombées du CHAN.

Autre sujet abordé par le Président de la fédération, c’est la légitimité du bureau fédéral depuis l’Assemblée générale de Mopti en octobre 2013.   “Notre bureau est reconnu par toutes les instances du football mondial. Donc à ce niveau, il n’y a pas de problème” a-t-il précisé.

Lors de cette conférence de presse, l’Inspecteur général de police était très en colère en entendant la question posée par un journaliste. Il s’agissait pour le président de Malifoot de répondre à la question : “ au cas où le Mali ne remporterait pas la CAN 2015, serez-vous prêt à démissionner ?”. La réponse à cette question était ambiguë parce que Boubacar Baba Diarra était, tout simplement, hors de lui-même. “On ne crée pas une entreprise pour échouer. J’ai fixé comme objectif de remporter la CAN 2015 et de qualifier le Mali à la Coupe du Monde. Pour réaliser ces objectifs, il y a beaucoup de paramètres comme la chance. Je ne sais pas pourquoi je vais démissionner, si jamais on ne remporterait pas la CAN 2015” a-t-il précisé.

Ce que le Président de Malifoot oublie c’est qu’il y a plusieurs étapes à franchir avant de remporter ce trophée continental tant convoité. Il faut passer par les éliminatoires de la CAN, dont le tirage au sort n’a pas encore eu lieu. Une étape nécessaire pour connaitre les adversaires. Ensuite, il y a celle de la phase finale où il faut gérer d’autres aspects pour remporter le trophée. Malheureusement, la nouvelle équipe du bureau fédéral pense que les Aigles du Mali sont déjà qualifiés à la CAN 2015. Partout où il se rend, Boubacar Baba Diarra se glorifie que le Mali va remporter le trophée de la CAN en 2015. C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Wait and see, a-t-on envie de lui dire. Le bilan du président de la fédération sera jugé en fonction de la participation du Mali à cette compétition. Il doit au moins faire mieux que son prédécesseur Hammadoun Kolado Cissé qui a offert au Mali les deux 3èmes places de la CAN 2012 et 2013.

Alou B HAIDARA

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Et ton Kola Cissé, petit laminé à l’assemblée de Mopti en octobre 2013 pensant renouveler un autre bail à malifoot pour voler et cacher les malversations ? En 201, plus de 80 % de son bureau etait nommé comparativement à 2009 où il a eté elu ! Bande de voleurs, c’est toi Solo Diallo qui ecrit des articles à tort et à travers, signe pour les internautes mais tu ne peux pas, tu vas repondre comme tes petits delinquants: Kola, Madou Sow et autres

  2. Le Mali chute de la 27eme a la 56eme rang mondiale, et les éliminatoires de la coupe du monde n’ont pas commencé encore. Baba Diarra n’a apparemment pas de programme a exécuté c’est pourquoi il veut provoquer des crises Côme il sait le faire.
    Le comble est que son bureau est composé de membres élu et de membre nommé. Tout le monde se regarde en chien de faïence, mais personne n’est responsable de rien et tout le monde est président, de violation en violation dé textes. Que Dieu sauve notre football!

Comments are closed.