Préparatifs des éliminatoires de la Can 2015 : Les Aigles du Mali déterminés à se racheter face à la Croatie

3
Les aigles du Mali
Les aigles du Mali

Après leur défaite contre le Sily National de Guinée-Conakry, 1-2 (la première de l’ère Kasperczak), les Aigles affrontent la Croatie samedi prochain (31 mai 2014). Vingtièmes au dernier classement mensuel de la FIFA, les Croates ouvriront la Coupe du monde le 12 juin prochain contre les Auriverde, donc le pays organisateurs (Brésil).

 

Ce match est incontestablement un test grandeur nature pour les poulains de d’Henyk Kasperczak. C’est surtout une belle opportunité de rachat pour Fousseyni Diawara et ses coéquipiers qui ont beaucoup déçu face au Sily National de la Guinée dimanche dernier (25 mai 2014) en s’inclinant 1-2. Et cela malgré une prometteuse entame de match avec un but de Bakary Sako dès la 8e minute.

 

«Tous le monde est conscient de la mauvaise qualité du jeu proposé par les Aigles, très en deçà de celle affiché face au Sénégal (mars dernier). Certes le Mali possède de jeunes de talents à fort potentiels, mais, force est de reconnaitre le manque de leader capable, dans les moments difficiles, de tirer l’équipe vers le haut», analyse notre confrère Mahamet Traoré (malifootball.com).

Il est vrai que notre sélection nationale était privée de nombreux ténors (Seydou Kéita, Adama Coulibaly, Cheick Tidiane Diabaté, Drissa Diakité, Moustapha Yatabaré…) pours diverses raisons. Mais, cela ne saurait justifier le passage à vide constaté pendant près de 75 minutes de jeu contre les Guinéens qui n’ont pas produit un foot aussi spectaculaire que çà.

 

Ils ont surtout fait preuve d’un bon mental et d’une grande détermination pour revenir au score et s’imposer au finish. En réalité, Fousseyni Diawara et ses coéquipiers n’ont fait sensation que pendant les 15 premières minutes de ce mach amical auquel ont assisté le Ministre Housseini Amion Guindo (Sports) et son homologue Mahamadou Camara (Economie numérique et Communication).

 

«Je crois que, psychologiquement, nous avions cru que nous avions fait l’essentiel alors que cela ne suffisait pas d’inscrire un but. Une équipe, avec de grosses qualités mentales, peut toujours revenir dans un match», explique Fousseyni Diawara, capitaine de la sélection nationale pour la circonstance.

 

«Nous sommes une équipe en reconstruction. Il nous a manqué des joueurs et d’autres viennent d’arriver… Les automatismes nous ont manqué pour avoir la main mise sur ce match. Nous avons encore quelques jours pour travailler afin de réaliser une meilleure prestation face à la Croatie chez elle», plaide Fousseyni Diawara dans une interview accordée à Mahamet Traoré.

 

Le capitaine des Aigles (Seydoublen étant blessé pour le moment) assure, «nous avons déjà parlé entre nous joueurs et nous sommes bien évidement déçus de notre prestation.  Cette défaite est aussi un mal pour un bien car les éliminatoires commenceront en septembre et ces erreurs vont nous servir de leçons. Il ne faudra plus les reproduire car face à l’Algérie ou l’Éthiopie,  elles risquent d’être fatales».

 

Sans trop miser sur une victoire sur la Croatie, bête noire de beaucoup de grandes sélections mondiales, le public sportif mise au moins sur une prestation héroïque des poulains d’Henryk Kasperczak. Et ceux-ci sont visiblement déterminés à se racheter en livrant un match total dans tous les secteurs.

 

«La Croatie est une très bonne équipe européenne et figure parmi les meilleures au monde. Ça sera un gros test pour nous. Il va falloir faire un bon match et la motivation doit venir naturellement car très intéressant de jouer contre une équipe qui va au mondial avec des joueurs comme Modric (milieu de terrain du Real Madrid), Mandžukić (attaquant du Bayern Munich)», souligne «Fouss» (Fousseyni Diawara).

 

En vieux briscard, il conclu, «je peux vous rassurer que nous irons là-bas avec un bon état d’esprit et avec une volonté de faire un bon résultat». Gageons alors que, contre la Croatie, les Aigles sauront mieux mouiller le maillot et afficher une forme plus rassurante que contre la Guinée-Conakry !

Moussa Bolly

 

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Je lis régulièrement votre site depuis deux années. Mais, de grâce, arrêtez de justifier la défaite des aigles face au syli de Guinée par l’absence de quelques cadres de votre équipe.

    Je vous rappelle une fois encore que la plus part des ténors du syli étaient aussi absents. Il y’avaient au moins cinq joueurs locaux qui étaient de la partie et deux autres qui jouent en Ligue2 qui étaient à leur premier match avec le syli.

    Merci de changer d’argumentaire…

    Confraternellement…

    Diarouga Baldé,
    Administrateur du site conakryactu.com

    • MON FRERE BALDE, MALI-GUINEE MEME CHOSE. PS DE PROBLEME, UNE EQUIPE DEVRAIT GAGNER ET LA GUINEE A GAGNE.

Comments are closed.