Présentation des vœux de nouvel AN de L’AJSM : Sous le signe l’union des cœurs et des esprits des journalistes sportifs maliens

0
Présentation des vœux de nouvel AN de L'AJSM : Sous le signe l'union des cœurs et des esprits des journalistes sportifs maliens

L’Association des journalistes sportifs du Mali (Ajsm) a sacrifié à la tradition en présentant ses vœux au monde sportif malien, le samedi 6 janvier 2018 devant le siège de l’Association, en présence du ministre des Sports Me Jean Claude Sidibé, Alassane Diombélé (représentant le ministre de l’Economie numérique et de la Communication) et d’une foule nombreuse composée de journalistes et dirigeants sportifs, joueurs et supporteurs.

La traditionnelle présentation de vœux de nouvel An est un moment de retrouvailles, de communion, d’unité, de fraternité du monde sportif malien autour de l’Association des journalistes sportifs du Mali (Ajsm). La cérémonie de présentation de vœux de cette année,  placée sous le signe de la réconciliation, de l’unité et de la fraternité des journalistes sportifs maliens, a été une occasion pour Oumar  Baba Traoré, président du Bureau exécutif national (BEN) de l’Ajsm de faire des vœux pour le Mali et le monde sportif malien, de rendre hommage aux doyens de la presse sportive pour la création de l’Ajsm et de saluer leur accompagnement et leur conseil à l’endroit des jeunes journalistes sportifs maliens, de remercier les partenaires pour leur appui à l’Ajsm ; de glorifier les résultats des différentes fédérations sportives, de faire le bilan des activités-phares de l’Association et des projections, avant de souhaiter santé, longévité, prospérité et surtout bonheur aux invités. Le président Oumar Baba veut que l’année 2018 soit pour le Mali une année de paix retrouvée et de cohésion sociale.

Au titre des activités de l’Ajsm, le président Oumar Baba Traoré dira que l’année 2017 a été surtout marquée par la participation de 14 journalistes sportifs maliens à la CAN Gabon 2017 grâce aux billets d’avion offerts par l’Ajsm. Aux dires du président Traoré, 2017 a aussi été fructueuse pour l’Ajsm en termes de promotion. Il s’agit de la réélection de Dramane Alou Koné (membre du Bureau exécutif national de l’Association) à la tête de la Maison de la presse pour un second mandat. A l’international, le président Oumar Baba Traoré a été élu au Comité exécutif de l’Aips. Sur l’invitation de l’Aips-Asie lors des 5e Jeux asiatiques, le président Traoré a conduit à Achgabat (capitale du Turkménistan) les négociations entre les journalistes sportifs d’Afrique et d’Asie dans le cadre d’un nouveau partenariat.

Au chapitre du renforcement des capacités, la formation organisée par la Zone II de l’Acnoa a permis non seulement de renforcer les capacités des journalistes des 8 pays membres, mais aussi de mettre les bases de la relance de l’entité de la presse sportive de la zone II. “Ces différentes actions renforcent considérablement notre association et augurent d’une bonne année 2018 que nous plaçons sous le double signe de l’union des cœurs et des esprits ainsi que la formation”, a-t-il dit, avant d’annoncer la concrétisation, d’ici la fin du 1er trimestre, des caravanes et d’autres actions communes avec les associations nationales sœurs du Sénégal, du Burkina Faso, du Togo et du Bénin. Il a aussi annoncé la disponibilité des cartes Ajsm et Aips dans les prochains jours.

Me Jean Claude Sidibé : un ministre en terrain connu

Le président Oumar Baba Traoré s’est réjoui de la nomination de Me Jean Claude Sidibé comme ministre des Sports. “Pur produit du milieu du sport, cadre émérite, le ministre Jean Claude, dont le nom se confond avec des trophées continentaux, est en terrain connu. Sa très grande disponibilité envers la presse sportive malienne n’est plus à démontrer. Et ce n’est pas l’Ajsm qui pourra dire le contraire. Elle qui a reçu à son siège Me Jean Claude Sidibé, juste au lendemain de sa brillante élection à la tête de la Fédération malienne de basket-ball en mai 2014. Une visite ponctuée quelques heures plus tard par l’équipement de notre siège en bureau et chaise d’un montant d’un million de francs Cfa. Sans grande surprise, le ministre Jean Claude Sidibé, 48 heures seulement après sa prise de fonction, nous a gratifiés en rencontrant l’ensemble des associations et organisations de presse sportive. Qu’il en soit remercié et qu’il se rassure et de notre accompagnement sans faille”, a-t-il dit de Me Jean Claude Sidibé, le nouveau ministre des Sports.

Les bienfaits de Habib Sissoko (président du Cnosm) vantés

Le président Oumar Baba Traoré n’a pas passé sous silence les bienfaits de Habib Sissoko, le président du Comité national et sportif du Mali (Cnosm). A ses dires, c’est grâce à Habib Sissoko que la cérémonie de présentation de vœux a pu se tenir. “La présente cérémonie qui est un engagement du Bureau exécutif national de l’Ajsm, n’aurait certainement pas lieu sans le soutien de celui qui a été, qui reste et qui, je n’en doute point, restera aux côtés de la presse sportive. Je veux nommer monsieur Habib Sissoko, président du Comité national olympique et sportif du Mali qui, sollicité par nos soins il y a de cela quelques jours, a fait honneur en offrant le méchoui que nous allons savourer sous peu. Au nom de mes collègues du directoire de l’Ajsm et de l’ensemble de nos adhérents, je remercie solennellement le président Habib et le Comité national olympique et sportif du Mali pour leur sollicitude”, a-t-il indiqué.

Chapeau à des disciplines sportives

Sur le plan des compétitions sportives, Oumar Baba Traoré a rappelé que l’année 2017 a été marquée par le sacre continental du Mali dans certaines disciplines sportives qui ont fait et continuent de faire honneur au drapeau national. Parmi ces disciplines, il a cité avec satisfaction l’athlétisme qui a obtenu 3 médailles à Abidjan lors des Jeux de la Francophonie et la 2è place du Mali au Tournoi de la solidarité à Ouagadougou. En Karaté, le Mali a été sacré champion du tournoi international Roi Mohamed VI au Maroc et champion ouest africain. En Yousei Kan Budo, la 2e place lors du championnat ouest africain d’Abidjan et la 1ére place de la même compétition à Dakar sont salutaires. En volleyball, à l’issue du tournoi international de Beach volley à Abidjan, le Mali s’est classé 1er en hommes et 2e dames. Le sacre malien sur la terre togolaise lors du tournoi ouest africain est aussi notable en Rugby. Le basketball a respecté la tradition en 2017 avec un bilan élogieux : champion d’Afrique U17 filles (5e trophée consécutif) à Béra au Mozambique, U17 Garçons en Iles Maurice (une 1ére dans l’histoire), 3X3 Dames au Togo… “Au moment ou ces différentes disciplines célébraient leur trophée et succès, celle qualifiée de reine (je veux nommer le football) se démène pour sortir de la honteuse et choquante crise qui couve en son sein depuis environ 4 ans et qui n’arrange aucun acteur“, a-t-il regretté.

Reconnaissance aux journalistes sportifs

Le président de l’Ajsm a reconnu le professionnalisme des journalistes sportifs dans le résultat des fédérations. Pour lui, les résultats flatteurs des fédérations sont le fruit du travail abattu par leurs fédérations respectives, ils sont aussi dû au professionnalisme et à l’accompagnement de la presse sportive nationale qui ne bénéficie d’aucune récompense et qui est même, et c’est souvent le cas, écartée voire même chassée des cérémonies de récompenses. “Président de l’Ajsm, je demande aux plus hautes autorités de songer à corriger à l’avenir cette injustice“, a-t-il exhorté, avant de féliciter l’ancien ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, qui a créé les conditions de ces multiples bonnes prestations des fédérations. “L’Ajsm lui témoigne de toute sa reconnaissance, tout en lui souhaitant bonne continuation dans sa nouvelle fonction”, a-t-il dit.

La flèche du président aux journalistes sportifs

Après les compliments aux fédérations, le président de l’Ajsm s’est appesanti sur la mésentente entre les journalistes. “Cette tribune est le cadre idéal pour nous, de faire sans complaisance notre propre autocritique. Oui, nous avons une très grande part de responsabilité dans cette honteuse crise qui sévit au sein du football. Il est grand temps que nous nous ressaisissons pour être du bon côté de l’histoire. Notre désunion a poussé des gens de très mauvaise foi à agresser verbalement et physiquement les journalistes sportifs et leur famille. Ces comportements de trop, ont poussé le Ben-Ajsm à mettre fin à la recréation”, a-t-il dénoncé. Il a prévenu que, désormais, les agresseurs de journalistes sportifs répondront de leurs actes devant la justice.

Il a remercié l’ensemble des autorités concernées par ces dossiers d’agression pour leur compréhension, leur disponibilité et leur accompagnement.

Avant de présenter les sincères excuses du Bureau exécutif national pour  toutes les actions incomprises ou celles qui ont eu à vous vexer pendant l’année passée, il souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2018.         

                             Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here