Présidence de la ligue de tennis du district de Bamako : Mamadou Djénépo élu à l’unanimité

0

A la suite de l’assemblée générale élective de la  ligue de tennis du District de Bamako, tenue le samedi dernier à la Maison des Jeunes de Bamako, le secrétaire général de l’Association du Tennis Club Stade Omnisport Modibo Kéita de Bamako (TCSO) a été élu président de la ligue de tennis du District de Bamako pour un mandat de 4 ans. 

Pour répondre aux multiples problèmes du tennis du District de Bamako, notamment  la dégradation inquiétante des infrastructures publiques de tennis dans la vile de Bamako en raison de l’absence d’entretien et de réhabilitation des infrastructures,  il était indispensable pour les acteurs de mettre en place une équipe dirigeante pour améliorer la qualité des infrastructures et motiver les joueurs et entraineurs afin de redonner au tennis malien son éclat.

Pour ce faire, les tennismans du District ont placé  leur confiance en Mamadou Djénépo. L’homme n’est pas un inconnu dans le milieu du tennis. Pratiquant régulier du tennis depuis 1975, Djénépo occupait le poste de secrétaire général de l’Association du Tennis Club Stade Omnisport Modibo Kéita de Bamako (TCSO) jusqu’à son élection à la tête de la ligue du District de Bamako.

Né le 14 janvier 1955 à Mopti, le nouveau président est détenteur d’un doctorat en économie des transports de l’Université d’Aix-Marseille II en décembre 1985. Pour donner un souffle nouveau au tennis du District de Bamako, le nouveau président envisage de rehausser le niveau global des pratiquants, particulièrement des joueurs qui participent aux tournois internationaux ; améliorer la qualité des infrastructures tennistiques au niveau du District avec l’appui de l’Etat, des sponsors et de la fédération ; mettre en place un programme type de préparation des joueurs afin qu’ils soient compétitifs  en vue de remporter  des titres  hors du Mali.

Concernant toujours ses futures actions, Mamadou Djénépo veut mettre en place, en concert avec la fédération, les clubs et le collectif des joueurs, le planning des compétitions annuelles ainsi que les prix à distribuer pour chaque tournoi ; vulgariser la pratique du tennis au niveau des jeunes (attention particulière aux jeunes filles) en s’appuyant sur la répartition spatiale communale du District ou des structures scolaires ; promouvoir le tennis des adolescents par des actions concertées avec leurs parents ; promouvoir le tennis féminin ; renforcer la formation des dirigeants des entraineurs, moniteurs de tennis et des arbitres (en mettant en place des actions spécifiques en faveur de la junte féminine) en collaboration avec la fédération et les sponsors. Il est aussi prévu la mise en place d’un dispositif de communication et d’information au sein de la ligue ; l’intégration, dans la mesure du possible, certaines préoccupations des joueurs dans le programme de la ligue après les échanges avec le collectif des joueurs.

Pour le successeur de Birahim Diouf, l’objectif de son équipe sera l’accroissement de la pratique du tennis à tous les niveaux dans le District de Bamako ; la réhabilitation des cours de tennis en mauvais état ; la multiplication des compétitions locales et l’augmentation de la participation des joueurs aux compétitions africaines voire internationales ; la formalisation de la pratique du tennis en octroyant aux joueurs des licences en concertation avec la fédération ; la recherche des sponsors afin de financer les activités.

Diamouténé, stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here