Le président de la Fédération Malienne de Hippisme, Mohamed Haïdara vendredi à la Cavalerie de la gendarmerie “Nous voulons que la Cavalerie soit présente dans toutes nos activités au niveau du champ hippique et ailleurs”

0
Le président de la FMH lors de sa visite à la cavalerie de la gendarmerie
Le président de la FMH lors de sa visite à la cavalerie de la gendarmerie

En rendant vendredi dernier une visite de courtoisie à la Cavalerie de la gendarmerie, le nouveau président de la Fédération Malienne de Hippisme, Mohamed Haïdara souhaite désormais instaurer un partenariat gagnant -gagnant entre les deux organisations. C’est pourquoi, son souhait le plus ardent est que le champ hippique de Bamako puisse servir de vitrine à la Cavalerie de la gendarmerie et qu’elle soit présente dans toutes les activités de la fédération.  Le Commandant de la Cavalerie, Ousmane Sidibé,  s’est dit disponible à accompagner la nouvelle équipe dirigeante du hippisme malien dans l’atteinte de ses objectifs. 

 

Elue lors de l’assemblée générale extraordinaire du 8 mars dernier, la nouvelle équipe de la Fédération Malienne de Hippisme dirigée par Mohamed Haïdara, a entamé une nouvelle démarche très salutaire. Il s’agit d’aller vers ses partenaires afin de prendre en compte leur préoccupation pour la bonne marche de l’hippisme au Mali. L’objectif recherché est de faire de cette discipline, une référence dans la sous-région. D’ores et déjà, on peut dire que Mohamed Haïdara et son équipe sont sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs.

 

Après avoir rendu une visite de courtoisie au Chérif de Nioro, Bouyé Haïdara et à l’Association des Journalistes Sportifs du Mali (AJSM) ce fut le tour de la Cavalerie de la gendarmerie, le vendredi dernier de recevoir l’équipe dirigeante du hippisme. Une délégation de la fédération comprenant le président Mohamed Haïdara, le représentant de l’Association des Propriétaires de Chevaux, Bréhima Koumaré, le Commissaire général des courses, Mamoutou Diarra et notre confrère Lamine Diallo, responsable de la communication,  ont échangé de long en large avec les responsables de la Cavalerie. Elle a été accueillie par le Commandant de la Cavalerie de la gendarmerie, Ousmane Sidibé et ses éléments. C’est dans un cadre très cordial et fraternel que cette prise de contact s’est déroulée à la satisfaction des deux parties.

 

 

Les échanges ont été très enrichissants avec de nouvelles idées pour faire avancer l’hippisme malien. Les deux parties sont désormais engagées dans un partenariat gagnant-gagnant.

 

Monsieur le président de la Fédération Malienne de Hippisme merci pour cette marque de confiance.  Je suis là pour une mission bien déterminée. Il s’agit de rehausser l’image de la cavalerie. Donc, vous êtes un partenaire privilégié pour nous. A cet effet, nous sommes obligés de collaborer avec vous. Votre visite de courtoisie nous va droit au cœur. Nous sommes disposés à vous accompagner dans vos missions” dira le Commandant de la Cavalerie, nommé il y a juste un mois. Avant de préciser que «la cavalerie dispose d’une écurie bien fournie avec 57 chevaux dont une trentaine sont proposés à la réforme».

 

Le président de la fédération malienne de hippisme était tout simplement très heureux de rencontrer ses nouveaux partenaires. “Nous sommes très heureux de cette visite. Cela nous a permis de faire le point de la relation qui nous lie et d’essayer de voir dans quelle mesure nous pouvons aller de l’avant. Nous sommes prêts à travailler avec vous. J’aimerais tisser de bonnes relations avec la Cavalerie parce que nous avons des choses à faire ensemble”  a-t-il déclaré.

 

Dans le cadre de sa nouvelle mission, le président Mohamed Haïdara veut mettre en exergue la valeur de la cavalerie dans les courses hippiques comme ce fut le cas, il y a quelques années. Son souhait est de voir chaque dimanche la Cavalerie au champ hippique.

 

Nous voulons faire en sorte que la Cavalerie soit présente dans toutes les activités que nous menons au niveau du champs hippique et pourquoi pas à l’intérieur du pays. Le Commandant m’a assuré de son soutien et de son encouragement pour qu’on  mette un dispositif qui puisse accueillir la cavalerie au champ hippique de Bamako et lui permettre d’exercer les sauts d’obstacle” dira-t-il.

 

Aux dires du président Mohamed Haïdara, la fédération a l’intention d’offrir une nouvelle vie aux chevaux qui ne sont plus compétitifs afin de les donner à la Cavalerie. Ils seront totalement entretenus et participeront à la sécurisation de nos villes. Dans le cadre du partenariat, il y a aussi un volet qui concerne la formation surtout sur la maréchalerie.

Cette rencontre s’est tenue en présence du Colonel français Rouchouse Bernard,  conseiller du directeur général de la gendarmerie nationale, qui a apprécié à sa juste valeur cette démarche de la fédération malienne de hippisme.

 

                                A.B.H 

PARTAGER