Promotion du football genre : Coupe renaissance, une nouvelle compétition pour les dames footballeuses

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans l’optique de la promotion du football Féminin en dehors du championnat régional du district de Bamako et la coupe du Mali qui étaient les deux compétitions essentielles pour le football féminin au Mali, une autre activité vient d’élargir le champ d’action du football genre : La Coupe de la Renaissance. L’information a été donnée le mardi dernier à l’hôtel Massaley au cours d’une conférence de presse.

«La coupe Renaissance » comme son nom l’indique a été initiée à l’endroit du football genre par un opérateur hôtelier et un Ingénieur vétérinaire de son Etat. Cette cérémonie décisive apparaît  fondamentale  pour le sport féminin en général et le football genre en particulier. Elle a pour but de réunir toutes les forces composantes du football féminin. Entre autres les dirigeants de la Ligue, de la Fédération, les clubs et les joueuses. Par ce geste, le football féminin refait de plus en plus  surface au Mali. Cela, après le sponsoring du championnat régional du football féminin dans le district de Bamako par l’institution financière Ecobank  et,  la Coupe nationale qui a atteint  le sommet de sa deuxième édition.

Aux dires  de l’initiateur, M. Fodé Kéita, les logiques de la mise en jeu de la coupe de la « Renaissance » sont multiples. Car, dit-il qu’aucune victoire ni aucune manifestation et quelque soit la nature, ne peut se tenir sans les femmes. Même les grands honneurs pendant les guerres ont été toujours relevés sous  l’ombre des femmes. Aussi à  lui de dire que la femme est un univers, En plus de ce constat universel, il rapporte que compte tenu  de la situation sociopolitique actuelle du pays, cette coupe sera placée sous le signe d’un Mali de paix durable et dans une prospérité économique, politique et sociale. Comparativement au basketball qui est en passe de retrouver tout son honneur et tout son prestige grâce aux dames, et qui ne cesse de vendre mieux la bonne image du pays à travers le monde, aussi il a souhaite le même sort aux dames footballeuses. C’est partant de ces remarques que l’idée lui est venue, d’initier une nouvelle compétition à l’égard des dames footballeuses. Certes une opportunité, mais aussi un élargissement de la sphère du foot genre. Car, elle vient non seulement occuper tout en promettant un avenir meilleur pour le football genre qui n’est pas en marge du foot féminin sur le continent. Selon M. Kéita, son implication auprès des dames de la pelouse vise une jalousie d’objectivité à celles des adeptes des planches. Les dames basketteuses qui ont  gravé tous les échelons, et sont aujourd’hui la vitrine nationale. Donc, l’objectif phare de cette compétition est de rémobiliser les footballeuses pour une couronne continentale. Une démarche qui a été  saluée par le président de la Ligue de football de Bamako, M. Boubacar Monzon Traoré.

Car selon lui la Ligue et la Fédération aspiraient depuis longtemps l’implication des sponsors auprès du foot genre. L’arrivée de cette initiative ne peut qu’être une réjouissance pour l’ensemble des forces qui actionnent pour le foot genre a-t-il ajouté.  Il a également témoigné tout le soutien de la ligue pour la bonne marche de cet événement et sa pérennisation. 12 clubs de Bamako participeront  à cette coupe. « Le Saramaya » de  Kati dans la région de Koulikoro sera l’invité de marque de cette compétition. Histoire de remettre sur pied ce club. L’ouverture des compétitions est donc  prévue le samedi 10 novembre 2012 au Stade Ouezzin Coulibaly. Le coût de cette compétition est de 3 millions, l’équipe vainqueur empochera 250 000FCFA. Nous souhaitons bon vent à la coupe renaissance

Mah Traoré

SOURCE:  du   13 nov 2012.