A propos de la fameuse “crise” au sein du football malien : La FIFA reconnait la légitimité du Comité exécutif de la FEMAFOOT dirigé par Boubacar Baba Diarra et déboute les “contestataires”

11
Boubacar Baba Diarra Le président de la FEMAFOOT
Boubacar Baba Diarra Le président de la FEMAFOOT

La FIFA invite désormais  les “contestataires” à s’adresser directement à la Fédération Malienne de Football pour toutes les correspondances concernant le football malien. C’est dire que l’Inspecteur général de Police peut bel et bien exécuter tranquillement son mandat de quatre ans à la tête de la FEMAFOOT.

epuis quelques mois, le football malien traverse une  crise qui n’avait pas, pourtant, sa raison d’être. Celle-ci a terni l’image de notre sport roi  à travers des accusations portées contre le Président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra. Alors que ce dernier est élu pour un mandat de quatre ans. Malheureusement, certaines personnes voulaient, à tout prix, prendre notre sport roi en otage.

Lors de l’Assemblée générale ordinaire du 10 janvier 2015 à l’hôtel Olympe international dont le but était d’examiner les rapports d’activité et financier d’une année d’exercice de la fédération, certains délégués notamment des “mécontents” ont décidé de quitter la salle. Finalement, les travaux se sont tenus avec la présence de la majorité. Et les “contestataires” ont été obligés de tenir leur soi-disant assemblée générale dans le même hôtel qui a été sanctionnée, par  certaines recommandations.

Après l’Assemblée générale ordinaire du 10 janvier, les “contestataires” ont saisi la FIFA  pour lui livrer leur version des faits. Au même moment, la Fédération Malienne de Football lui avait parvenir le Procès-verbal sur l’Assemblée générale.

Après avoir analysé les deux documents, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), l’instance suprême du football mondial, a finalement réagi. Dans sa correspondance du 27 janvier dernier signée par le Secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke et  adressée au Secrétaire général de la FEMAFOOT, Yacouba Traoré, le message était très clair : “Nous avons bien reçu le procès-verbal de l’Assemblée générale de la Fédération Malienne de Football du 10 janvier 2015 et nous vous en remercions. Dans ce contexte, nous prenons note du fait que, d’après les informations contenues dans ledit procès-verbal, il semblerait qu’il y avait bien un quorum de présence et ce, malgré le départ de certains délégués. Dans ce contexte,  nous n’avons pour l’heure pas d’autre question à ce sujet”.

Le 12 février dernier, le même Secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, a adressé une lettre à Yély Sissoko, mandataire des “contestataires”. Dans cette correspondance aussi, le message de la FIFA est encore très clair. En effet, l’instance dirigeante du football mondial reconnait la légitimité du Comité exécutif de la Fédération Malienne de Football, dirigé par Boubacar Baba Diarra depuis le 8 octobre 2013. Une manière pour la FIFA de réaffirmer son soutien et son accompagnement au bureau fédéral.  “Nous ne reconnaissons pas les décisions de votre soi-disant Assemblée générale et estimons par contre valable l’Assemblée générale tenue sous les auspices du président actuel de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra. Nous continuerons à entretenir un dialogue régulier avec la FEMAFOOT et la conseiller le cas échéant notamment sur la possibilité pour les membres de faire part de leurs éventuels griefs en conformité avec les statuts de la FEMAFOOT” précisera Jérôme Valcke aux “contestataires”. Une manière de les débouter pour toute action visant à déstabiliser le Comité exécutif. Ce n’est pas tout.

La FIFA fait obligation aux “contestataires” de s’adresser désormais directement à la FEMAFOOT pour toutes les actions concernant le football malien. “Nous vous informons que la FIFA ne correspond généralement qu’avec les instances élues des associations membres ou les Secrétaires généraux. Nous vous prions donc désormais de vouloir vous adresser à la Fédération Malienne de Football” écrit le Secrétaire général de la FIFA.

Toute équivoque est donc définitivement levée et le président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra et son équipe ont désormais carte blanche pour exécuter leur mandat dans la sérénité.

 Alou B HAIDARA

 

fifa-recto

fifaverso

 

Lettre de la Fifa adressée à Yely Sissoko, le 12 février 2015
Lettre de la Fifa adressée à Yely Sissoko, le 12 février 2015

 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Apprenez à lire et comprendre avant de dire des conneries. Il ya ni perdant , ni gagnant ici. La FIFA a mis du savons sur les 2 protagonistes. Il demande aux deux cotés de se conformé aux statuts et règlement point.

  2. Je regrette qu’un club aussi prestigieux comme le Djoliba se laisse manipuler par des égoïstes, écervelés et avides d’argent comme Moussa KONATE et autres. Ils auraient laisser l’Assemblée générale se dérouler et poser calmement leurs préoccupations dans la règle de l’art. Les textes sont faits pour être respectés. Comme a dit l’autre, s’ils leur reste encore un grain d’honneur, ils doivent tout simplement démissionner.

  3. Vive
    Boubacar Diarra et bon vent a vous et vos equipes ,que tes ennemis feneants, égoïstes. soient tombé devant toi , la vérité est triompheé .???/?/??/?/?

  4. Vive
    Boubacar Diarra et bon vent a vous et vos equipes ,que tes ennemis feneants, égoïstes. soient tombé devant toi , la vérité est triompheé …………

  5. Vive
    Boubacar Diarra et bon vent a vous et vos equipes ,que tes ennemis feneants, égoïstes. soient tombé devant toi , la vérité est triompheé .

  6. Vive M Ba Boubacar Diarra et bon que tes ennemis feneants, égoïstes. soient tombé devant toi , la vérité est triompheé .

  7. Les soit disant journalistes sportifs de Hamadoun Kolado Cissé, j’ai nommé les lavegarde sadou bocoum, le pedé solo diallo et d’autres animateurs sportifs qui insultent les gens et le football des honnetes, c’est le temps de commenter votre honteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !

  8. Vous devez retourner à l’école pour apprendre à lire, à ecrire et à analyser une situation. C’important surtout pour les hommes de pressions

  9. C’est très bien fait pour ces gens là. Je pense qu’ils se sont rendus compte que les gens ne sont pas prets à leur suivre dans leur salle besogne. Et je dirais que c’est une honte totale pour eux et ils ne pourront plus regardés en face les vrais dirigeants du foot malien j’ai nommé les Boubacar Baba DIARRA; Yacouba TRAORE etc……

  10. Si j’etais HAMADOUN KOLADO CISSE, MOUSSA KONATE, BOUBACAR MONZON TRAORE, YELI SISSOKO, MAMADOU SOW et tout le bordel qui nous empechait de respirer, je rendrais un grand service au football malien en DEMISSIONNANT………………………………

Comments are closed.