Qualification des Aigles du Mali, samedi, pour les demi-finales face aux Bafana Bafana : Seydou Kéïta offre une montre insculpée de diamant à Soumaïla Diakité comme cadeau

20
L’équipe des Aigles contre l’Afrique du Sud

Les Aigles du Mali se sont qualifiés pour les demi-finales de la CAN 2013, après avoir éliminé, samedi au Stadium Moses Mabhida de Durban, le pays organisateur, l’Afrique du Sud (3 buts à 1, après les tirs au but). Les  deux équipes étaient à égalité, après les prolongations. Pour Patrice Carteron, c’est déjà un exploit de jouer la demi-finale de cette CAN. Et le capitaine des Aigles du Mali, Seydou Kéïta, très content de cette qualification, a décidé d’offrir une montre insculpée en diamant d’une valeur de plusieurs millions de FCFA au gardien de but, Soumaïla Diakité comme cadeau.

Le samedi 2 février 2013 est désormais inscrit en lettres d’or pour  Seydou Kéïta et ses coéquipiers. C’est à cette date qu’ils se sont qualifiés pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN 2013) en éliminant, une fois de plus, le pays organisateur, l’Afrique du Sud, devant un public très nombreux. Ce match qui était très attendu par les sud-africains et le monde du football, a répondu a toutes les attentes. Le Stade Moses Mabhida d’une capacité de 56 000 places était plein avec la présence du Président Jacob Zuma.

Comme en 2012 face au Gabon (pays co-organisateur de la CAN), c’est sur le même scénario que les Aigles ont décroché leur ticket qualificatif pour les  demi-finales.  Les Bafana Bafana ont ouvert le score à la 31è minute par Rantie Tokelo Anthony avant que Seydou Kéïta n’égalise à la 58è minute.

Aucun but ne sera marqué jusqu’à la fin des 120 minutes. C’est à l’issue des tirs au but que le gardien du Stade Malien de Bamako, Soumaïla Diakité (il avait remplacé le gardien titulaire, Mamadou Samassa, suspendu pour cumul de cartons jaunes) a sauvé les Aigles en arrêtant trois tirs sud-africains.

Tandis que Cheick Tidiane Diabaté, Adama Tamboura et El Hadj Mahamane Traoré sont parvenus à marquer. Score final : 3 buts à 1. Ce fut donc la grande joie pour Seydoublen et ses coéquipiers. Du côté des Bafana Bafana, ce fut une grande déception de perdre un match devant leur président de la République et leur public.

Lors de la conférence de presse, d’après match, le capitaine des Aigles a tout d’abord félicité l’encadrement technique et les joueurs pour cette belle qualification aux demi-finales. Il a fait un clin d’œil à Soumaïla Diakité, qui a fait un grand match.

Comme cadeau, il a décidé de lui offrir une montre en diamant. “Je pense que Soumaïla a été un grand atout pour nous lors de ce match. Il mérite un cadeau, une montre en diamant. Nous sommes très contents de jouer les demi-finales. Et nous sommes très fiers aussi d’être Maliens. C’est pour vous dire que même en Afrique du Sud, le drapeau malien flotte. C’est pourquoi, je me promène avec le drapeau national, qui est une fierté pour moi. Nous demandons les bénédictions de l’ensemble du peuple malien pour la suite de la compétition” a déclaré Seydou Kéîta, très ému.

Pour Patrice Carteron, la qualification pour les demi-finales est déjà un exploit. “Je suis très heureux et satisfait de mes joueurs. Le match contre le pays organisateur n’a jamais été facile. Mais, mes joueurs ont pu supporter la pression de l’équipe sud-africaine et son public. C’est vrai que nous avons pris un but rapidement, mais les joueurs ont joué leur football sans panique pour égaliser. Et Soumaïla a été décisif dans les penaltys. Bravo  aux Aigles” dixit Carteron.  Il estime que l’une des missions de son contrat, c’est d’aller le plus loin possible dans cette CAN. En d’autres termes, faire mieux qu’en 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale où l’équipe a terminé à la troisième place. Il est convaincu que les Aigles sont sur le chemin de faire rêver tout le peuple malien.

Alou Badra HAIDARA, envoyé spécial

Seydou Kéïta décroche son 3ème trophée de meilleur joueur du match

Le capitaine des Aigles, Seydou Kéïta a reçu pour la troisième fois depuis le début de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) le trophée de l’homme du match, décerné par le sponsor officiel Orange. Il a été désigné meilleur joueur lors du match des quarts de finale contre les Bafana Bafana, samedi dernier. L’ancien joueur du FC Barcelone était très heureux de recevoir son trophée des mains d’un supporter sud-africain.

Le prix fair-play est revenu au joueur sud-africain, Letsholonyane Reneilwe. Il s’agit d’un téléphone portable décerné par l’un des sponsors de la CAN, Samsung.
Il faut rappeler que Seydoublen a remporté le trophée du meilleur joueur Orange lors du match contre le Niger et la RD Congo. Face au Ghana, c’est le prix fair-play qu’il a reçu. Pour les nombreux journalistes présents à la CAN, il est sur le chemin d’être le meilleur joueur de la CAN 2013. Puisque c’est la star de ce grand rendez-vous du football africain.
             Alou B HAIDARA

BH depuis Durban : Les coulisses 

Samba Diakité sera prêt pour la demi-finale
Le milieu de terrain des Aigles, Samba Diakité était très heureux dans les vestiaires, après le match. Sorti à quelques minutes du coup d’envoi de la rencontre, il  a dit à la presse qu’il sera totalement prêt pour la demi-finale. “Dieu merci, ça va. J’ai été soigné par les médecins. Il n’y a pas de problème. C’était juste un choc à la tête” dira-t-il. S’agissant de l’adversaire pour la demi-finale, Samba n’a pas de préférence : “nous sommes prêts à jouer contre n’importe quelle équipe”.
L’entraîneur sud-africain très déçu

L’entraîneur des Bafana Bafana, Gordon Igesund était très déçu, après l’élimination de son équipe par le Mali en quart de finale. Il a reconnu la qualité de l’équipe malienne et sa façon de gérer cette rencontre. Mais, lors de la conférence de presse d’avant match, vendredi, Gordon Igesund était très confiant d’éliminer le Mali. En répondant à la question de Boubacar Traoré de la radio Liberté sur le fait que le Mali n’a jamais été battu par un pays organisateur de la CAN, il a dit avant match : “ce sera la première fois cette année que le Mali sera battu par un pays organisateur. Nous n’avons peur de rien. C’est vrai qu’il y a de grands joueurs dans cette équipe comme Seydou Kéïta, mais nous allons faire notre jeu”.

Malgré l’élimination, la belle ambiance à Durban  
Le week-end est très sacré en Afrique du Sud surtout à Durban, considéré comme la troisième ville du pays. La belle ambiance était toujours au rendez-vous, samedi soir, malgré l’élimination de l’Afrique du Sud par le Mali. Après le Stade, certains sud-africains ont préféré rentrer chez eux, à cause de la déception. Mais, d’autres munis du maillot des Bafana Bafana ont continué leur samedi soir dans certains coins et maquis de la ville de Durban, notamment au bord de la mer, pour danser ou encore boire de l’alcool. C’est pourquoi, certains carrefours étaient remplis de bouteilles d’alcool. En tout cas, les sud-africains sont très fair-play. Après le match, ils sont rentrés très calmement sans incident.

Zuma n’avait pas demandé Ali Bongo …
Le Président Sud-Africain, Jacob Zuma était l’invité surprise, samedi, au Stadium Moses Mabhida de Durban. Il a effectué le déplacement pour venir regarder les Bafana Bafana jouer contre les Aigles du Mali. Il avait à ses côtés le Roi Pelé et le président de la Confédération Africaine de Football, Issa Hayatou. Malheureusement, Zuma n’avait pas demandé le président gabonais Ali Bongo et celui de l’Angola avant de venir au Stade. Ces deux présidents connaissent parfaitement le Mali. En 2010, les Aigles du Mali ont remonté quatre buts devant le président angolais et son épouse. En 2012, ce fut le tour du Gabon de voir le Mali gagner en quart de finale devant Ali Bongo.
C’est avec beaucoup de regret que Jacob Zuma est rentré chez lui, après l’élimination de son pays à cette phase de la compétition.

Marabouts…  
Les sud-africains n’ont pas jusqu’à présent compris l’habillement des maliens à la CAN. La plupart de la délégation  malienne (officiels, journalistes, supporters) s’habille en boubou très souvent en bazin. Le vendredi, à la veille du match contre l’Afrique du Sud, presque tous les membres de la délégation logés à l’hôtel Southern Sun Elangeni (soleil en zulu) portaient le boubou basin pour aller à la prière. Malheureusement, c’est dans ce même hôtel que les Bafana Bafana étaient hébergés avec leurs supporters. Et chaque malien qui portait le boubou était considéré par eux comme un marabout. Finalement, certains ont préféré changer leur habit pour rester tranquille.
Un impressionnant dispositif de sécurité…

Toutes les dispositions étaient prises pour que le match des quarts de finale Afrique du Sud-Mali puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Un dispositif sécuritaire avait été déployé à travers toute la ville de Durban. Les policiers étaient partout pour faciliter la fluidité de la circulation. Ils étaient également très nombreux au Stade pour assurer la sécurité des supporters. C’est pourquoi, le match s’est terminé sans problème. Beaucoup de maliens ont apprécié le comportement des policiers sud-africains, qui sont très sympathiques.

Les stadiers ont fui….
Si les sud-africains étaient déçus par l’élimination de leur pays par le Mali, les stadiers ont été les premiers à fuir. Il n’y avait aucun stadier pour  organiser la zone mixte (passage des joueurs pour aller dans leur car). Malheureusement, ils étaient tous rentrés ou avaient quitté le stade. Cela s’appelle la déception. Et beaucoup de gens se posent même la question de savoir si les Sud-Africains viendront dans le stade, après l’élimination de leur pays.

Un centre de presse bien rempli
Le Centre de presse du Stadium Moses Mabhida n’avait jamais connu autant de journalistes. Ils étaient très nombreux pour suivre le match Afrique du Sud-Mali. Les journalistes étaient venus de tous les pays. La grande salle du Centre de presse était bien remplie, avant le match. Certains ont préféré venir tôt pour suivre le premier quart de finale, qui a opposé le Ghana au Cap Vert. Le responsable du centre était souvent débordé à cause de l’affluence. Pour lui, c’est la première fois que le centre de presse accueille tant du monde.

Rassemblés par Alou Badra HAIDARA

PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. eh Haidara ,si tu veux ecrire ,appends le français ou alors essuies toi les fesses avec le papier 🙄 🙄
    Une montre est INCRUSTEE de diamants ……pas inculpée de de diamants !!!……….et puis si la montre est incrustée il y a plusieurs diamants :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. I Keita! Voila des figures issus du Mali qui rend toujours fiers! Nos Benedictions vous accompagneront en attendant la finale inchaallahou! >>>Simbo… 😆

  3. “Insculpée” ????? Quelle horreur ! J’avais cru qu’il allait l’inculper par erreur et pour lui demander pardon lui offrir une montre incrustée de diamants !!!! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  4. Moi, j’ai pas de mots pour le qualifié. En plus d’être un bon joueur, il est pacifique. Que dieu vous donne cet trophé continental;

  5. On voit a travers ce geste comment l’homme Keita Seydou est un vrai leader.God bless you mon frere,nous serons toujours derriere vous pour vous soutenir durant et apres cette can.

  6. dites aux profanes que c’est pas la fédération qui choisit les joueurs qui doivent joués, mais plutôt l’entraineur

  7. A moins que tu n’aie puisé dans l’Africaner, le verbe en français qui consiste à appliquer à la surface d’un corps (la montre)des fragments d’un autre corps plus précieux (le diamant) est INCRUSTER.

      • Pas exactement. Dans ce cas précis, la montré est incrustée. Le plmus souvent, c’est le diamant qui est serti, lorsqu’on l’enchâsse d’autres pierres. Portes toi bien

  8. merci Seydou, la force trankil , le grand frere respecté de tous ces jeunes joeurs talentueux.c’est ta grande modestie et ta sagesse qui font ta force.priere reste kom tel pour nous faire rever encore.Bonne chance aux aigles jusqu’en finale.

  9. S’il vous (fédération) plait, fait tout pour que SOUMAILA DIAKITE joue la 1/2 finale.

  10. A BARIKA Seydou.
    Que DIEU te bénisse ainsi que tous les autres.
    Encore bonne chance!
    Good Luck!

  11. Seydou, Merci pour ce geste généreux qui n’ont seulement t’honore mais honore tout le Mali. Merci, car reconnaître le “sandjikoro wochi” de quelqu’un est la meilleur récompense qu’on puisse lui faire.
    Et Merci pour le bonheur que vous êtes entrain de nous donner. Que Dieu vous bénissent, et nous aide dans ce que nous aspirons le plus : la coupe.

Comments are closed.