Quarts de finale de la CAN 2015 : La Guinée Conakry passe par loterie aux dépends des Aigles du Mali

0
L'équipe de la Guinée Conakry
L’équipe de la Guinée Conakry

Après la 3ème journée du Groupe 3, le Mali et la Guinée Conakry étaient à égalité  avec trois points chacun. Avec 5 points, les Eléphants de Côte d’Ivoire ont décroché leur ticket pour les quarts de finale, après avoir battu les Lions Indomptables du Cameroun, mercredi, un but à zéro. Du  coup, le Cameroun est éliminé de la compétition, après  deux nuls et une défaite.

Pour départager le Mali et la Guinée Conakry,  Il a fallu que la Confédération Africaine de Football (CAF) applique l’article 74 du règlement de la CAN 2015. Il s’agit de procéder à un tirage au sort pour déterminer l’équipe qui termine deuxième dans le groupe D. C’est l’Hôtel Hilton de Malabo qui a abrité, hier, ce tirage.  Pour la circonstance, le Quartier Général de l’instance dirigeante du football africain a refusé la présence de beaucoup de monde ormis, par les dirigeants, les journalistes des deux pays. Côté malien, on notait la présence de plusieurs responsables notamment le Directeur national des Sports, Dramane Coulibaly, le Président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra et le 3ème vice-président Kassoum Coulibaly dit Yambox. Tandis que le ministre guinéen des Sports et d’autres responsables sportifs étaient présents.

Avant le tirage, l’atmosphère était bon enfant entre maliens et guinéens avec la peur au ventre. Notre compatriote Amadou Diakité, membre du Comité exécutif de la CAF, échangeait avec les journalistes. Il a même averti la presse en ces termes : “l’article 74 du règlement de la CAN existe depuis plusieurs années, malheureusement, aucune fédération n’a demandé de changer. C’est donc cet article qui sera appliqué pour départager le Mali et la Guinée” ;

Quelques minutes plus tard, les membres de la CAF et du Comité national d’organisation de la CAN rentrent dans la salle de réunion de l’Hôtel Hilton avec la présence de certains confrères. Pour le tirage au sort entre le Mali et la Guinée étaient respectivement représentés par le président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra et Amara Dabo, Directeur administratif et financier au ministère des Sports de la Guinée. Pour cela, deux boules ont été constituées. La première contenait le chiffre 2 et la seconde le 3. Deux minutes ont suffi pour connaitre le sort des deux équipes. C’est ainsi que Boubacar Baba Diarra a pris le chiffre 3.

Cela signifie tout simplement que le Mali est troisième du Groupe D. Tandis que  la boule d’Amara Dabo avait  le chiffre 2. Du coup, la Guinée Conakry est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2015. Ce fut la grande joie côté guinéen et un silence de mort pour les maliens. A l’hôtel des joueurs, on n’avait l’impression d’être dans un cimetière. Ce fut une déception totale pour les dirigeants, l’encadrement technique, les joueurs et mêmes les journalistes. Tout le monde faisait son petit commentaire sur l’application de l’article 74 du règlement de la CAN. Beaucoup de gens estiment qu’il est temps que la CAF change cet article puisque le football se joue sur le terrain et non par loterie.

Ainsi, le parcours des Aigles du Mali se termine au premier tour de la CAN 2015. La Guinée Conakry affrontera le 1er février prochain, le Ghana. Classée première du Groupe avec 5 points, les Eléphants de Côte d’Ivoire croiseront le fer avec les Fennecs d’Algérie. Les deux autres quarts de finales prévues le 31 janvier opposeront la Tunisie à la Guinée Equatoriale et le Congo à la République Démocratique du Congo.

Alou B HAIDARA depuis Malabo

 

 

 

 

 

PARTAGER