Quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2012 : Des chocs attendus

0
0

Après les trois journées de la phase de poules de la 28è édition de la Can organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale, les quarts de finale débutent ce samedi 4 février pour prendre fin dimanche 5 février. Les équipes qui prendront part à ce second tour sont: le Gabon, le Mali, la Côte d’Ivoire, la Guinée Equatoriale, la Zambie, le Soudan, le Ghana et la Tunisie. Sans se voiler la face, les confrontations seront âprement disputées. Car, ce sont des matches à éliminations directes sans  cadeau.

Le Dimanche, les Aigles du Mali (2è de la poule D avec six points) rencontreront pour la circonstance les Panthères du Gabon (1er du groupe C avec neuf points). Ce duel se jouera dans le fief des Panthères (le Stade de l’Amitié de Libreville). Là, Cédric Kanté et ses coéquipiers auront du pain sur la planche. Ils feront face à une formation gabonaise déterminée, homogène, vivace et qui joue jusqu’aux dernières secondes d’une rencontre. De plus, ils doivent affronter un public qui poussera les Panthères à la victoire. Déjà, les Gabonais disent avoir leur billet des demi-finales. «Nous avons déjà notre ticket pour les demi-finales. Le Mali, avec sa façon de jouer, ne peut pas nous barrer la route », disait un Gabonais à son ami au sortir du Stade lors du Match Mali/ Botswana. Comme lui, tous ceux qu’on a interrogés nous disent la même chose. C’est vrai le football se joue sur le terrain. Le Mali peut remporter la partie. Mais s’il venait à être éliminé de la course, cela ne doit pas être une surprise. Car, l’équipe a beaucoup de maux pour contrer le Gabon: manque de compréhension, de coordination, d’engagement, de responsabilité, d’un vrai système de jeu offensif, etc. Aujourd’hui, l’équipe semble être à son meilleur niveau. Parce qu’elle est d’une part, très jeune et manque d’expérience, et d’autre part, elle n’a pas fait une préparation digne de ce nom. Pour qu’Alain Giresse (sélectionneur du Mali) et ses poulains marchent sur les Panthères et leur public, il faut qu’ils trouvent rapidement des solutions à des défaillances qui existent  au sein de l’équipe. Le temps leur permettra t-il de faire tout cela? Le même jour, les Blacks stars du Ghana (premier de la poule D avec 7 points) recevront les Aigles de Carthage de la Tunisie à Franceville. Le moins que l’on puisse dire, le Ghana est une équipe très complète et expérimenté. Il peut mettre à profit ses atouts pour venir à bout des Tunisiens. Mais, ils ne doivent pas être surpris de voir ces derniers renverser la situation en leur faveur.

Avant, l’on aura à Malabo le match de la Côte d’Ivoire (premier du groupe B avec 9 points) et de la Guinée Equatoriale (2è de ola poule A avec 6 points). Cette rencontre s’avère très attendue, ce d’autant qu’elle opposera une formation ivoirienne dont la génération actuelle tient à tout prix à revêtir de l’or au soir du 12 février. Et cela, contre les Equato Guinéens qui veulent faire une entrée remarquable pour la première participation à une phase finale de la Can. Si la Guinée Equatoriale tentera de déjouer les pronostics, la Côte d’Ivoire entend confirmer ses ambitions, en tant que première équipe africaine au classement Fifa.

Les crocodiles du Nil du Soudan, l’équipe surprise de ces quarts (2è du groupe B avec 4 points et différence de buts o) se déplacera à Bata pour affronter la Zambie (1er de groupe A avec 7 points). Cette confrontation sera sans nul doute très ouverte entre Zambiens et Soudanais. D’autant plus qu’ils jouent tous avec rapidité, efficacité et technicité.

Autant de chocs où les équipes ne se feront aucun cadeau.

Hadama B. Fofana, envoyé spécial à Libreville

**

CAN 2012  / Alain Giresse, «Le Gabon, je les connais»

Le Mali est passé en quarts de finale de la CAN, où il affrontera le Gabon, une belle retrouvaille pour Alain Giresse, l’ancien sélectionneur des Panthères.

Le groupe D de la CAN a clos la phase de poule de cette compétition. En battant le Botswana (2-1), les Maliens sont donc passés en quarts de finale. L’affiche de leur prochaine rencontre les opposera au Gabon, pays co-organisateur de l’évènement. Pour Alain Giresse, qui était sélectionneur des Gabonais il y a deux ans, et aujourd’hui à la tête du Mali, ce sera forcément un moment particulier. Le Français revient tout d’abord sur sa soirée plutôt crispante: «On a terminé avant eux et il y avait toujours cette indécision. L’angoisse nous venait un petit peu. J’ai préféré rentrer au vestiaire que le sort nous soit favorable.»

«Un joli quart avec un stade plein, de l’ambiance…»

Le sort du Mali, victorieux de son match, dépendait aussi du résultat de la Guinée, accrochée par le Ghana (1-1). L’essentiel étant assuré, Alain Giresse peut donc se tourner vers ce choc des quarts de finale: «Ça va faire un joli quart avec un stade plein, de l’ambiance, tout ce qui fait un grand championnat. Pour le Gabon, une chose est sûre, je n’ai pas besoin d’étudier les joueurs et l’équipe, je les connais.» L’ancien joueur de l’équipe de France avait mené le Gabon sans parvenir à passer le premier tour en 2010. Cette fois, il a déjà rempli son contrat, même si le prochain tour ne sera pas simple.

«Il faudra jouer autrement»

Pour son défenseur central, Cédric Kanté, le match livré par les Maliens n’a pas été vraiment compact: «Il y a des grosses équipes qui sont rentrées à la maison. Je préfère jouer de cette façon-là et passer. Il n’y a pas matière à s’auto-flageller: on a montré un bel état d’esprit». Seule l’issue de la rencontre compte vraiment pour lui. Mais il se tourne déjà vers le quart de finale: «Le Gabon, ça va être un grand test pour nous. Il faudra jouer autrement, avoir plus de détermination et d’impact physique.»

 

Info rédaction, publiée le 02 février 2012

 

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.