Le Real se qualifie dans la douleur… et la controverse

0

Au terme d’un match Ă  rebondissements, le Real Madrid s’est hissĂ© dans le dernier carrĂ© de la Ligue des champions en venant Ă  bout du Bayern Munich (4-2, Lewandowski sur penalty, Ronaldo x 3, Ramos c.s.c, Asensio; 1-2 après le temps de jeu rĂ©glementaire), grâce notamment Ă  un triplĂ© de Cristiano Ronaldo. BousculĂ©s par une Ă©quipe bavaroise audacieuse, sĂ©duisante et dominante, les Madrilènes ont Ă©mergĂ© dans les prolongations, profitant de leur supĂ©rioritĂ© numĂ©rique, après l’exclusion (controversĂ©e) d’Arturo Vidal Ă  10 minutes de la fin du temps de jeu rĂ©glementaire. Le Real Madrid se profile comme le grand favori de cette Ligue des champions. Pour le Bayern, c’est encore ratĂ©! Les Bavarois Ă©chouent pour la 4e annĂ©e consĂ©cutive en demi-finales et se consoleront avec le titre (quasiment acquis) en Bundesliga.

1. L’arbitrage fait dĂ©bat
Le choc des titans entre le Real et le Bayern a Ă©tĂ© Ă©maillĂ© de plusieurs phases litigieuses en dĂ©faveur des Allemands. D’abord, l’exclusion (deux jaunes) de Vidal Ă  moins de dix minutes du jeu de temps de jeu rĂ©glementaire pour un tacle jugĂ© fautif par Viktor Kassai mais pourtant… tout Ă  fait correct. Jusque-lĂ , le Bayern faisait (au moins) jeu Ă©gal avec le Real. Ensuite, l’Ă©galisation (2-2) de Ronaldo entachĂ© d’un hors-jeu (peut-ĂŞtre pas facile Ă  juger) mais Ă©vident malgrĂ© tout. Et enfin, le troisième but du Portugais (3-2) Ă©galement sujet Ă  discussion. Trois phases qui ont eu une incidence sur le rĂ©sultat et qui ne manqueront pas de relancer le dĂ©bat sur l’arbitrage vidĂ©o.  Franchement, peut-on encore se passer d’une telle avancĂ©e technologique dans des matchs d’un tel enjeu? Poser la question, c’est y rĂ©pondre. Sans vouloir minimiser la prestation des Merengue, le Bayern peut se sentir lĂ©sĂ© ce soir.

2. Le record de CR7, le phénomène Marcelo
Auteur d’un doublĂ© au match aller (1-2), Cristiano Ronaldo a encore soignĂ© ses statistiques ce soir en inscrivant trois nouveaux buts sur la scène europĂ©enne. Un triplĂ© qui lui permet de devenir le premier joueur Ă  franchir la barre mythique des 100 buts (101) en Ligue des champions. Le Portugais en est Ă  7 rĂ©alisations dans cette campagne, Ă  4 longueurs de Lionel Messi. Mais paradoxalement, ce n’est pas la prestation de CR7 qu’on retiendra en premier lieu ce soir. Monstrueux sur son flanc gauche, Marcelo a illuminĂ© Bernabeu par sa puissance, ses percĂ©es, son volume de jeu et ses dribbles dĂ©routants. Il est Ă  l’heure actuelle sans doute le meilleur arrière gauche au monde. A noter: l’excellente performance aussi de Carvajal, l’autre back madrilène.

3. Le Real, grand favori
LaurĂ©at de deux des trois dernières Ă©ditions et tenant du titre, le Real Madrid semble bien parti pour se succĂ©der Ă  lui-mĂŞme au palmarès de la C1. Jamais une Ă©quipe n’est parvenue Ă  remporter la Ligue des champions deux fois d’affilĂ©e depuis son existence en 1993. S’il reste encore plusieurs obstacles Ă  passer, l’Ă©quipe de ZinĂ©dine Zidane en a sans aucun doute les moyens et se profile comme le grand favori de l’Ă©preuve. Pour la septième annĂ©e consĂ©cutive, elle se qualifie pour les demi-finales de la plus prestigieuse des compĂ©titions europĂ©ennes. Une rĂ©gularitĂ©, qui, quoi qu’on en dise, force le respect.

7sur7.be – MichaĂ«l Bouche
18/04/17 – 23h17

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here