Le retournement de situation du FC Barcelone contre le PSG est-il unique dans les annales du football

0

C’est un fait sans prĂ©cĂ©dent en Coupe d’Europe : Paris est la seule Ă©quipe de l’histoire Ă©liminĂ©e après avoir remportĂ© le match aller (4-0). Mais la « remontada » du Barca (6-1) n’est pas un cas unique.

Oui, cette Ă©limination du PSG est unique dans les annales du football

Oui, le FC Barcelone a réalisé un exploit historique et unique dans les annales du football : se qualifier en Coupe d’Europe après avoir perdu le match aller (4-0). Oui, Paris a inscrit dans l’histoire des Coupes d’Europe de football une élimination sans précédent et totalement improbable.

Avant le match retour, le Paris SG avait 100% de chances de qualification. Depuis 1955, les statistiques des Coupes europĂ©ennes Ă©taient formelles :  les 213 Ă©quipes qui l’avaient emportĂ© (4-0) au match aller s’étaient qualifiĂ©es. A priori, Barcelone n’avait donc, au plan des chiffres, aucune chance de passer en quarts de finale de la Ligue des champions… sauf que les statistiques existent pour ĂŞtre dĂ©menties.

Le phĂ©nomène est bien connu des spĂ©cialistes : plus la durĂ©e de vie d’une statistique s’allonge, plus elle risque de s’écrouler par les faits nouveaux censĂ©s la nourrir. C’est ce qui s’est passĂ© avec le retournement de situation totalement incroyable de Barcelone : les Catalans ont rĂ©alisĂ© ce qui ne l’avait jamais Ă©tĂ©, Ă©crivant une nouvelle page insolite de l’histoire du foot.

Non, des « remontada » de 4 buts se sont dĂ©jĂ  jouĂ©es en Coupes d’Europe

Non, le FC Barcelone n’est pas la seule équipe à avoir remonté quatre buts de retard en Coupe d’Europe pour se qualifier. En 1985, le Real Madrid avait été largement battu par Moenchengladbach (5-1) avant de renverser la situation au match retour (4-0) pour se qualifier en quarts de finale de la Coupe UEFA (devenue Ligue Europa).

En 1961, les Suisses de la Chaux-de-fonds s’étaient inclinés de manière spectaculaire chez les Portugais du SC Leixoes (5-0) malgré leur succès fleuve à l’aller (6-2).

En 1984, les Serbes du Partizan Belgrade, étrillés (6-2) à l’aller par les Anglais des Queens Park Rangers, avaient fait le coup de la crème renversée en inscrivant quatre buts en 64 minutes pour se qualifier (4-0).

Pour le Paris SG, la réalité est cruelle. Le club français entre dans les annales des Coupes d’Europe de football de la pire manière.

Publié: le 09-03-2017 par lefigaro.fr

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here