Retrait du mandat de gestion à la FMH, deux associations amies du cheval réagissent “Les mesures du ministre des Sports vont davantage détériorer le climat au sein du champ hippique au lieu qu’elles soient la solution “

0
Une vue des membres de l'association
Une vue des membres de l’association

Les membres du Mouvement national des sympathisants des champs hippiques et de  l’association malienne des amis du cheval étaient hier face à la presse à la Maison des jeunes. Objectif : dénoncer les dernières mesures prises par le ministre des sports  Housséyni Amion Guindo, à savoir le retrait du mandat de gestion du département à la fédération malienne de hippisme (FMH) et la mise en place d’un comité transitoire.

 

Dans ses propos, le secrétaire général de l’Association malienne des amis du cheval, Cheick Amadou Diarra a exprimé son étonnement face à l’attitude du ministre des Sports, qui sous la pression d’une association non reconnue par la FMH  a  fait retirer le mandat de gestion du département à la fédération.

 

Pour  le conférencier, toutes les raisons avancées pour justifier ces mesures sont très loin de la réalité.

 

“Malgré l’agitation de cette association dite des propriétaires de chevaux depuis des années, les courses se déroulent normalement tous les dimanches au champ hippique de Bamako. Pour preuve, du mois de  mars à mai 2014, il y a  eu environ 10 courses sans incident. Et les deux dernières n’ont même pas été  sécurisées par les forces de l’ordre “ a précisé M. Diarra.  Pour lui la motivation du ministre doit être cherchée ailleurs. “Nous sommes conscients qu’il y a conflit d’intérêt dans cette histoire et le ministre a intérêt à se ressaisir et être impartial. Car les mesures qu’il a prises  vont davantage détériorer le climat au sein du champ hippique au lieu qu’elles soient la solution” a ajouté M. Diarra. Il  a révélé  qu’ils ont déjà saisi le Premier ministre Moussa Mara, pour faire la lumière sur les agissements du ministre des Sports.

 

De son côté, Djessé Ousmane Traoré, du Mouvement national des symapthisants des champs hippiques a abondé dans le même sens. Selon lui, Poulo  a violé les textes. ” Il a juste retiré le mandat avec pour argument des querelles de personnes à la FMH. Et Dieu seul sait qu’au sein de cette fédération tout se passe bien” a expliqué M. Traoré. Il a surtout précisé aux journalistes que  ces deux associations ne sont  pas instrumentalisées et ne sont au service de personne. ” Nous sommes des légalistes, nous sommes du côté de la vérité. Nous ne pouvons pas accepter qu’un ministre donne beaucoup  plus  d’importance à un groupe de personnes plus qu’à une fédération légalement reconnue” a-t-il ajouté. Dans une déclaration lue au cours de ce point de presse, ledit mouvement a invité le ministre de ne pas être du côté négatif de l’histoire, à avoir une vision claire de la situation et d’oublier sa propre personne.

 Kassoum THERA

PARTAGER