Rétrospection: Les premières et la der

0
1

La Couped’Afrique  des nations2012 avécu. Le 12 février, elle a rendu son verdict dont on peut tirer quelques enseignements. Pour la première fois,la Zambieremporte ce convoité trophée, surclassant quinze autres pays. Maisla Zambieétait déjà dans l’histoire dela CAN, avec le tragique crash qui a décimé dix-huit des joueurs de l’équipe nationale, il y a près de dix ans, sur les côtes de Libreville où elle a gagné la finale.

Pour la première fois de son histoire, les « Aigles », l’équipe nationale du Mali, gagne la petite finale, se classant enfin en troisième place, après avoir échoué à deux reprises. Mais le Mali était déjà monté sur le podium. C’était en 1972, au Cameroun, où il avait perdu la finale face au Congo-Brazzaville.

Pour la première fois de son histoire, le Mali bat le Ghana dans une phase finale de cette compétition, brisant ainsi le signe indien entre lui et un pays qui prenait toujours un malin plaisir à venir le battre, ici même, chez lui à Bamako. Mais il est bon de rappeler qu’au cours de cette même compétition, les «Black Stars» du Ghana ont eu raison de leur éternel outsider, le Mali, par deux buts à zéro, lors des matches de poule. C’est par ce même score que les «Aigles» ont pris leur revanche.

Pour la première fois de son histoire,la CANs’est jouée sans les plus grandes et prestigieuses équipes du continent. En effet, l’Egypte, le Cameroun, le Nigeria et l’Afrique du sud sont tous restés à quai, n’ayant pu sortir des qualifications.

L’absence des grands de la compétition  a placéla Côted’Ivoire et le Sénégal en pôle-position. Malheureusement, ou heureusement, pour la première fois, ces deux super favoris. Le deuxième est éliminé dès le premier tour et le premier, est tombé en finale. A noter que le super favori Sénégal, non content de quitter la compétition, n’a pas marqué un seul petit point, en trois matches de poule.

Il y avait tout de même des deuxièmes fois, notamment, c’est la deuxième fois que  la compétition continentale est co-organisée par deux pays : le Gabon etla Guinéeéquatoriale. Aucun des deux n’est parvenu en demi-finale.

Pour la dernière fois depuis des décennies,la Couped’Afrique des nations s’est jouée pendant une année paire.La CAF(Confédération africaine de football) a décidé, pour des raisons d’harmonisation des calendriers entre les différentes compétitions internationales, de jouer désormais le tournoi pendant les années impaires. La prochaine édition dela CANse jouera en Afrique du sud en 2013.

On ne sait pas si c’est une grande première, mais pour une fois, une équipe perd le trophée alors qu’elle n’a encaissé aucun but pendant le temps réglementaire. Il s’agit des « Eléphants » de Côte d’Ivoire qui ont, en six matchs consécutifs, gardé leur cage inviolée. Grâce à une bonne défense et un excellent gardien de but, selon les spécialistes du football. Du reste, les Ivoiriens n’ont perdu qu’à la terrible épreuve des tirs au but. A ce jeu, les Zambiens se sont montrés plus adroits.

Toutefois, un de ces spécialistes, l’entraineur des « Chipolopolos » de Zambie, Hervé Renard, avait prédit qu’une équipe qui n’encaisse aucun but peut quand même perdre la compétition.  L’histoire lui a donné raison et a cloué le bec à un autre spécialiste du ballon rond, le Camerounais Joseph Antoine Bell, le persifleur, railleur consultant et chroniqueur de Radio France internationale, selon lequel, l’entraineur français se voyait déjà perdant car sachant qu’il ne pouvait jamais gagner face àla Côte d’Ivoire.

Pour la première fois, cette chronique, Rétrospection, est sortie de ses sujets favoris et de son territoire de prédilection. Troisième place du Mali àla Can oblige !

Cheick Tandina

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.