Sabotage du projet de gazonnage du terrain de Tombouctou du Président de la FEMAFOOT financé par la FIFA : Sahala Baby avec la complicité du Gouverneur de Tombouctou Adama Kansaye veulent perdre au Mali le gazonnage de Gao et Kidal

1

Le Président IBK vivement interpellé

 Depuis un certain temps, le président de la ligue de football de Tombouctou, Sahala Baby, suspendu de toutes les activités du football, mène une campagne pour prendre la paternité du projet de gazonnage du terrain de la ville des 333 Saints, initié par le président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra. Dans une correspondance en date du 8 juillet 2016 , la FIFA met en garde Sahala Baby, l’un des membres influents des frondeurs contre la FEMAFOOT. «La FIFA ne peut accepter de tels comportements qui, s’ils n’étaient pas circonscrits immédiatement, risquent de remettre en cause son engagement quant à gazonnage des terrains de Gao et Kidal déjà acquis.

Il nous plait de rappeler que la Fédération Malienne de Football demeure la seule interlocutrice de la FIFA dans l’exécution des différents projets» précise Kablan Sampon, responsable du Bureau de développement de la FIFA de l’Afrique de l’Ouest.  C’est dire que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta est fortement interpellé.

 

Le  gazonnage des terrains du Nord (Tombouctou, Gao et Kidal) en pelouse synthétique est un projet personnel de l’actuel président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra dès son arrivée en octobre 2013. Il s’agit pour lui de mieux développer le football de ces régions en infrastructures sportives.  L’ancien – patron de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) Joseph Blatter a été très sensible à ce projet. Du coup, il a donné son accord pour sa réalisation. Ces trois terrains coûteront à la FIFA la bagatelle de plus d’un milliard de nos francs, soit plus de 360 millions de FCFA par terrain.

Dans un premier instant, la FIFA a débloqué le financement du gazonnage du terrain de Tombouctou dont les travaux viennent d’être terminés. Ils ont été réalisés par Edel Grass, une entreprise hollandaise spécialisée au gazon synthétique. Il ne reste plus que la réception provisoirement par la Fédération Malienne de Football prévue ce lundi 11 juillet. Malheureusement, depuis quelques jours, Sahala Baby, ancien 2ème vice-président de la FEMAFOOT et président  de la Ligue de football de Tombouctou est en train de mettre tout en œuvre pour saboter ce projet. Cela avec la complicité du Gouverneur de la région, Adama Kansaye et certaines autorités locales.

Pour ce faire, Sahala Baby mène depuis quelques jours une campagne d’intoxication et médiatique afin de prendre la paternité du projet de Boubacar Baba Diarra.  Selon nos informations, il s’apprête à organiser une cérémonie pour inaugurer le terrain de Tombouctou.

Dans une correspondance en date du 8 juillet 2016 adressée à la Fédération Malienne de Football, le  responsable du Bureau de Développement de la FIFA de l’Afrique de l’Ouest, Kablan Sampon a été très clair : «il nous plait de rappeler que la Fédération Malienne de Football demeure la seule interlocutrice de la FIFA dans l’exécution des différents projets». Avant de préciser : «nous avons été informés par l’entreprise Edel Grass sur place que des mouvements néfastes empêchent la réception technique des travaux d’engazonnage de Tombouctou actuellement terminés. Ces mouvements seraient instigués par l’ancien président de la ligue de football de Tombouctou. Or cette procédure est indispensable pour le retrait de l’entreprise et la clôture du contrat signé par la FEMAFOOT, la FIFA et l’entreprise Edel Grass.

La FIFA ne peut accepter de tels comportements qui, s’ils n’étaient pas circonscrits immédiatement, risquent de remettre en cause son engagement quant à l’engazonnage des terrains de Gao et Kidal déjà acquis».

En tout cas, au rythme où vont les choses, le Mali risque de perdre les projets de Gao et Kidal. Alors que toutes les dispositions avaient été prises pour que ces travaux puissent se réaliser très rapidement.

C’est dire que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta est fortement interpellé dans cette affaire, qui est un véritable projet de développement des régions du Nord.

 

A.B. HAÏDARA AUJOURD’HUI pour Maliweb.net

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.