Scandale au sommet de la ligue de football Ségou : Une autocratie à combattre

1

“ Comme tu ne partages pas la même opinion que moi et que tu veux me faire ombrage, je te suspends“. Telle semble être aujourd’hui la nouvelle politique de l’actuelle ligue Régionale de football de Ségou en vue de barrer le chemin à toute opposition. Méprise !

Comment comprendre les suspensions des sieurs Moustapha MAÏGA, secrétaire général de l’Office du Niger Sports de Ségou et d’Adama COULIBALY dit Ji, dirigeant de l’AS Biton.
En revenant aux faits, nous constatons que la décision de suspension de Ji, membre de l’AS BITON de Ségou, est notifiée par la décision N°001/CRLD-LRFSG/2011-2012 du 28 Décembre 2012. Elle fait suite à sa réaction à l’issue du match Biton – ONS, une réaction motivée, selon lui, par la promesse non tenue des dirigeants de la ligue de Ségou de tout faire pour que l’AS Biton soit le représentant de la région pour la montée en 1ère division en lieu et place de l’Office du Niger Sports. Et pourtant, les choses se sont passées autrement.
Ji estime que les membres de la ligue de Ségou ont  trahi sa confiance et ont été déloyaux.
Quant aux révélations faites par Monsieur Moustapha MAÏGA sur les antennes de la Radio SIDO de Ségou, qu’y a-t-il de plus normal que de publier ce qui était déjà un secret de polichinelle. A savoir les entraves faites et les coups bas portés pour faire traîner l’affiliation de l’Office du Niger Sports.
Il est du devoir de Monsieur Moustapha MAÏGA de dénoncer ce comportement négatif de la ligue de Ségou en sa qualité de secrétaire général du Club.
Vérité pour vérité, révélations pour révélations, Moustapha MAÏGA devait- il se taire sur les détours machiavéliques de la ligue pour torpiller les intérêts de son équipe aux portes de la 1ère division ?
Messieurs de la ligue de Ségou, détrompez vous et ne vous trompez pas d’ennemi en attaquant ceux qui comme vous connaissent les textes régissant la ligue de football. Nous restons sereins et même sûrs que le complot ourdi ne passera pas, parce que la fédération Malienne de football, à nous tous, veille au respect strict de la légalité et du droit.
A Ségou, nous ne pouvons pas accepter que ces hommes, ces femmes, ces anonymes qui œuvrent pour donner au football de Ségou son lustre d’antan soit détruit par ceux qui, pour des raisons inavouées, font les pêcheurs en eau trouble.
La plus grande justice est la levée de la suspension sans fondement de la ligue et ce par la fédération. Il est à souhaiter que l’appel contre la décision N°001/CRLD-LRFSG/2012-2013 du 13 février 2013 adressé au secrétaire général de la fédération Malienne de football par Monsieur Moustapha MAÏGA aura un écho favorable ; tout comme le sera aussi l’appel introduit par Monsieur Adama COULIBALY dit Ji.
Le football Ségovien n’a pas besoin de dirigeants amateurs et il faudra les en  extirper.
A YERELE         

PARTAGER

1 commentaire

  1. Il n’y a aucun scandale à Segou footballistiquemen parlant. Les égocentristes et jaloue assistent et assisteront à la réélection du bureau de SOW, le nouveau Messi de l’administration du football Segovien. Ou était BAROU en 2009. Quand a toi Yerele on te comprend tu n’as rien depuis le départ de DIOP et compagnie. Ta campagne mécroire ne fait qu’enfoncer BAROU.

Comments are closed.