Semaine nationale de l’éducation physique et du sport : Un espace d’expression pour les scolaires

0
0

Le ministère de l’Education, de l’Alphabétisation et des Langues nationales en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports organise du 24 au 30 décembre, la 3è édition de la semaine nationale de l’éducation physique et du sport scolaire.

La cérémonie de lancement s’est déroulée vendredi au stade Modibo Keïta, en présence du ministre de l’Education, de l’Alphabétisation et des Langues nationales, Salikou Sanogo et des représentants des 17 académies d’enseignements de notre pays et de la direction nationale des sports et de l’éducation physique. Durant une semaine, les élèves de toutes les académies d’enseignement du pays vont s’affronter dans toutes les disciplines et dans toutes les catégories du sport scolaire. Dans son allocution d’ouverture, le ministre Salikou Sanogo a salué l’organisation de la semaine nationale de l’éducation physique et du sport scolaire, avant de témoigner sa reconnaissance au ministère de la Jeunesse et des Sports pour sa contribution à l’organisation matérielle et technique de la compétition. « Les semaines nationales du sport scolaire sont des occasions idéales pour la découverte et l’entretien d’une pépinière de jeunes talents dont la motivation doit être entretenue et les compétences développées. Elles permettent aussi de cultiver l’esprit de compétition, d’offrir à nos élèves l’occasion de découvrir leur pays, et d’échanger entre eux. Au delà du renforcement des capacités individuelles, d’autres bénéfices sont attendus de ces grands rendez-vous que nous devons perpétuer et consacrer à tout prix.

En effet nul n’ignore que le sport, en tant que langage universel, représente un puissant facteur de promotion de la paix. Le sport cultive la tolérance des différences, le sentiment d’appartenance à un même destin national, et partant, renforce l’unité nationale », dira le ministre Salikou Sanogo. « Les pratiques de l’éducation physique et sportive dans les écoles sont aussi des facteurs d’atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement (ODM). Elles contribuent largement, à travers les bienfaits physiques, psychologiques et sociaux à l’accroissement des performances scolaires, à la réduction de l’absentéisme scolaire en développant l’intérêt des élèves pour la vie de leur établissement. C’est la raison pour laquelle l’éducation physique et sportive (EPS) et le sport scolaire, inscrits dans la mission de l’école, sont des impératifs d’éducation », ajoutera le premier responsable du département de l’Education, de l’Alphabétisation et des Langues nationales. En match d’ouverture l’équipe de l’académie de la Rive gauche de Bamako et celle de l’académie de Koulikoro se sont neutralisées 1-1.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.