Seydou Kéita, capitaine des Aigles du Mali : « Nous sommes solidaires »

4

Dans la foulée de la qualification des Aigles du Mali pour les quarts de finale, Seydou Kéita, le capitaine d’équipe savoure ces instants. En s’apprêtant à disputer son 4e quart de finale de sa carrière, Seydoublen reste confiant avant de défier l’Afrique du Sud, le pays organisateur.

Seydou, félicitations ! Quelle a été la clé de la réussite malienne découlant de la qualification pour les quarts de finale ?
La solidarité. On a tout donné. Et on a eu la chance de marquer ce but par Samassa. Toute l’équipe a bien joué. On a été très solidaires et nous allons continuer sur cette lancée.

Comment était le groupe après le but matinal inscrit par les Congolais ?
Ça été très dur de prendre ce but à un pareil moment (NDLR : 3’ Dieumerci Mbokani sur penalty). Après ce but, on s’est parlé sinon les choses allaient être très compliquées pour nous. On a cru à nos forces. L’essentiel pour nous était de marquer un but et ne pas encaisser. Je pense que les deux équipes ont fait un grand match. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle il y a eu ce nul. Le fait d’avoir gagné contre le Niger nous a mis dans une position favorable. On est très contents. Je suis sûr qu’à Bamako et partout au Mali, les gens sont contents. On essaye de gagner nos matches et procurer de la joie dans le cœur des supporters.

Les Aigles croiseront en quarts de finale les Bafana Bafana d’Afrique du Sud. Avez-vous la peur au ventre de jouer le pays organisateur ?
Non. A ce niveau de la compétition, il n’y a pas de choix à faire. Ce sont les 8 meilleures équipes qui se retrouvent. Chaque équipe veut continuer l’aventure. Vous savez, nous avons l’habitude de jouer le pays organisateur. Rappelez-vous, notre génération va rencontrer pour la 3e fois un pays organisateur (NDLR : 2010 contre l’Angola (4-4) ; 2012 aux dépens du Gabon (1-1 après prolongations puis 5-4 aux tirs au but pour le Mali et 2013 face à l’Afrique du Sud). Comme le dit le proverbe : «Jamais deux sans trois». Ce match sera spécial pour nous. En 2002, nous avons éliminé les Sud-Africains en quarts de finale à Kayes. J’espère que la chance va nous sourire de nouveau.

Par Baba Cissouma, envoyé spécial à Durban

 

Les paradoxes du système de décision politique en Belgique

Last week, freshmen at Princess Anne learned the difference between “having the blues” and serious, sustained depression.scarpe prada uomo
Hollande Coach Outlet Online also confirmed that France was working with other countries on the possibility of establishing buffer zones inside Syria, presumably if the opposition forces can create them.portafoglio prada
So I would like all the taxes that I’ve paid in the past (including the transportation taxes I paid that went to fund public transportation, the light rail, and the 6.mcm sale
Im using Essie “Mint Candy Apple”.mcm backpack for sale
TRIAL BEGINS FOR DENVER MAN ACCUSED IN PLOT TO KILL WOMAN HE RAPED

Tony Dotson, accused in a failed 2012 jailhouse murder for hire plot on a woman set to testify against him in a rape case, sat silently, his head often bowed as his trial began Wednesday in Denver.mcm duffle bag

Woods, who said he was still in with a chance despite being nine shots behind, joked: “You know how they like to change things every now and then.mulberry handbags uk

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. muito

    curage nos jougadore este tasa e pra mali grace a deus nos joudore
    Vair trabalhare de melhore

Comments are closed.