Sixieme édition de la convention internationale du sport en Afrique: Bamako 2012 gagne le pari

0
0

Devenant de plus en plus une plateforme importante de réflexion et d’échange sur toutes les disciplines sportives du monde, du 1er au 3 mars dernier se sont tenus dans la salle de conférence ‘’l’Union africaine’’ de l’hôtel Sofitel de l’Amitié de Bamako, les travaux de la sixième édition de la Convention internationale du sport en Afrique (CISA) qui a regroupé plusieurs personnalités du mouvement sportif africain et international et une quarantaine de journalistes sportifs.

Organisée par le Jappo, une société sportive sénégalaise de management consulting (dirigée par Diamil Faye), en parfaite harmonie avec le Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM, présidé par Habib Cissoko), cette rencontre de trois jours a été placée sous les thèmes « le Rôle des nouvelles technologies dans le développement du sport » et « la Stratégie de développement du sport ». Ces deux thèmes ont été abordés en mettant en exergue les avantages et les dérives de l’utilisation de la technologie dans le sport.

Ainsi, en ce qui concerne les avantages, à travers les exposés des uns et des autres, on pouvait retenir la disponibilité des informations en tout lieu et en tout temps, l’augmentation des tactiques et des stratégies, l’aide à la pratique sportive cas des athlètes handicapés ainsi que la sécurisation des conditions d’exercice.

Cependant, s’agissant des dérives qui ont été signalées dans l’utilisation des NTIC, il a été mentionné les pratiques contraires à l’éthique sportive, l’utilisation de substance et de méthodes interdites pour augmenter les capacités physiques et mentales des sportifs ainsi que l’inégalité dans l’accès aux innovations (utilisation des brevets) et le coût exorbitant des équipements.

Le pari a été gagné. En plus des conditions exceptionnelles d’accueils et de séjour offertes aux participants par le Comité national olympique et sportif du Mali, pour la présente édition de la CISA, 4 continents, 32 pays, 63 Organisations et Agences ont participé aux travaux avec un effectif global d’environs 200 participants sous la couverture médiatique d’une 40ène de journaliste. Les débats ont permis d’apporter des éclairages sur des aspects importants de la gestion du sport africain d’une manière générale. Aux termes d’échanges fructueux, les participants sont parvenus à des conclusions pertinentes et ont formulé plusieurs recommandations.

Par ailleurs, la particularité de cette sixième édition a été la tenue du forum des journalistes et des athlètes au centre d’entrainement sportifs d’élite de Kabala qui a regroupé 40 journalistes de 7 pays africains et 31 athlètes de 5 nationalités différentes. Sans oublier l’expo sport participée par 9 organisations qui ont occupé des stands d’exposition pour vendre leurs produits.

Bintou Danioko  

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.