Pour la Slovaquie, c’est la victoire qui relance tout

0
Pour la Slovaquie, c'est la victoire qui relance tout

EURO 2016 – Tout est relancĂ© dans le groupe B. Battue pour son entrĂ©e dans le tournoi par le pays de Galles, la Slovaquie a dominĂ© la Russie (2-1) mercredi Ă  Lille pour rejoindre provisoirement les Gallois en tĂŞte de leur poule. Marek Hamsik, passeur puis buteur, a Ă©tĂ© dĂ©cisif dans ce succès.

La Slovaquie est passĂ©e tout prĂŞt de la catastrophe. La sĂ©lection de Ján Kozák, qui menait de deux buts Ă  la pause, a failli voir la Russie recoller au score en toute fin de partie mercredi après-midi, Ă  Lille. Mais au prix d’un effort dĂ©fensif important, elle a rĂ©ussi Ă  conserver son avance pour remporter sa première victoire dans le groupe B (2-1). De quoi lui permettre d’envisager la qualification malgrĂ© la dĂ©faite concĂ©dĂ©e lors de son entrĂ©e en lice contre le pays de Galles (2-1).

Pour la sĂ©lection de Leonid Slutski, la situation est nettement plus compliquĂ©e. Après le nul arrachĂ© contre l’Angleterre (1-1), elle se devait d’enchaĂ®ner avec un rĂ©sultat positif contre une Ă©quipe qui semblait Ă  sa portĂ©e. Mais la prestation collective des coĂ©quipiers d’Oleg Shatov a Ă©tĂ© trop insuffisante pour espĂ©rer marquer des points. En cruel manque d’inspiration, incapable d’accĂ©lĂ©rer le jeu contre une formation qui avait dĂ©cidĂ© de jouer le contre, la Russie aurait certes pu Ă©galiser dans les dernières minutes du match mais elle repart finalement du stade Pierre-Mauroy avec un revers logique.

Passeur puis buteur, Hamšík a été décisif

Ce match, la Slovaquie l’a abordĂ© avec un plan particulièrement simple : attendre bas et se projeter vite vers l’avant si l’occasion se prĂ©sentait. Marek Hamšík a envoyĂ© un premier message Ă  ses adversaires en dĂ©clenchant une volĂ©e qui a fini Ă  cĂ´tĂ© du but d’Igor Akinfeev (10e). Très Ă  l’aise techniquement Ă  dĂ©faut de toujours faire les bons choix, le joueur deNaples a ensuite fait parler sa vision du jeu en trouvant VladimĂ­r Weissdans la surface grâce Ă  une longue ouverture. Une passe bonifiĂ©e par son partenaire, qui a ouvert le score après avoir Ă©liminĂ© deux dĂ©fenseurs russes (1-0, 32e).

Le deuxième but, c’est Hamšík lui-mĂŞme qui s’est chargĂ© de l’inscrire. Il a profitĂ© d’un corner rapidement jouĂ© sur la gauche pour adresser une sublime frappe du droit, qui est venue heurter le poteau gauche d’Akinfeev, avant de pĂ©nĂ©trer dans les filets (2-0, 45e).

PARTAGER