Souleymane Magassouba, coordinateur général de la CAF à Mongomo : “Je suis satisfait à 90% de l’organisation de la CAN en Guinée Equatoriale, malgré quelques difficultés”

0
Souleymane Magassouba
Souleymane Magassouba

A cet effet, il est chargé de cordonner toutes les opérations pour la bonne réussite de la compétition dans cette ville. Il s’est dit satisfait à 90 % de l’organisation de ce grand rendez-vous du football africain en Guinée Equatoriale, malgré quelques difficultés liées à l’hébergement notamment à Mongomo.

L’Indépendant : Salut Mr Magassouba, peut-on savoir exactement le rôle d’un Coordinateur général  de la CAF ?

 Souleymane Magassouba : Merci beaucoup de m’avoir offert cette opportunité. Comme vous le savez, le Coordinateur général est le représentant du Secrétaire général de la Confédération Africaine de Football (CAF) sur les lieux de la compétition. En un mot, il est l’interface entre les équipes, les arbitres et les autres acteurs de la compétition. A ce titre, il est chargé de coordonner toutes les opérations pour que la compétition puisse se dérouler dans de meilleures conditions.

Le Coordinateur doit diriger aussi la réunion technique avec les équipes. Il doit également faire un programme pour les entrainements des équipes et tenir chaque jour un briefing avec son staff composé des médias, de la sécurité, de la santé….. Cela en vue de s’enquérir du bon fonctionnement de tous les aspects organisationnels pour la réussite de la compétition. Après tout ce travail, il établira son rapport pour l’envoyer au Quartier Général.

 

Apparemment, le Coordinateur général doit être un homme très expérimenté en matière de l’organisation des grands événements du football ?

Exactement, il faut un homme très expérimenté pour mener à bien ce travail. Moi, je suis Coordinateur général depuis 2004. Je pense que j’ai beaucoup d’expérience pour cela. A Mongomo, j’ai un Namibien  qui est mon Assistant. Il faut un assistant pour mener à bien ce travail.

 

Avez-vous rencontré des difficultés à Mongomo ?

Vous savez la Guinée Equatoriale n’a pas eu assez de temps pour l’organisation de la CAN. Contrairement aux autres éditions, la Guinée a eu seulement deux mois. C’est pourquoi, le Président de la CAF, Issa Hayatou a été très clair pour relever le défi de l’organisation. Il nous a demandé de mouiller le maillot pour que cette CAN puisse être une réussite. C’est ce que nous sommes entrain de le faire. Aujourd’hui, je pense que la Guinée Equatoriale doit être félicitée pour tous les efforts déployés.

Les difficultés sont surtout liées à l’hébergement dans certaines villes comme Mongomo et Ebebiyin car, elles ne disposent pas d’assez d’hôtels pour accueillir beaucoup de monde.

Quand je suis arrivé à Mongomo, il y a deux mois, il n’y avait pas de pelouse dans le Stade de compétition. Dieu merci, des pelouses ont été importées de l’Espagne grâce à l’implication des autorités Equato-guinéennes et de la CAF. Elles ont été posées sous la supervision des experts de la FIFA.

Etes-vous satisfait de l’organisation de cette CAN par la Guinée Equatoriale ?

Bien sûr. Je pense que ça va. Vous savez, la Guinée Equatoriale a fait un grand effort pour l’organisation de cette CAN. C’est vraiment imaginable. Je suis totalement satisfait. C’est vrai qu’il y a des difficultés, mais, nous arrivons à les gérer.

 Alou B HAIDARA depuis Mongomo

PARTAGER