Super coupe : Le COB sans combattre

0
1

Comme il fallait s’y attendre après le boycott par le Stade malien de la cérémonie de remise des équipements aux deux finalistes et les déclarations du président du comité des supporters des Blancs, Mohamed Seyba Lamine Soumano (L’Essor du vendredi, ndlr), la super coupe 2011 n’a pas eu lieu.

Les raisons, parce que le champion du Mali en titre, le Stade malien a décidé de ne pas y participer. Les Blancs entendent ainsi protester contre le refus de la Fédération malienne de football (FMF) de transmettre à la FIFA le recours déposé par le collectif des cinq clubs qui conteste le résultat des élections de l’Assemblée générale de la fédération qui s’était tenue les 11 et 12 novembre derniers. « Nous avons envoyé une lettre au bureau fédéral pour dire que le collectif des cinq clubs se réserve le droit de ne participer à aucune compétition nationale, tant que la fédération ne transmet pas notre recours à la FIFA avec accusé de réception », avait indiqué Mohamed Seyba Lamine Soumano, le premier responsable du comité des supporters du Stade malien. Dans un premier temps, la fédération avait catégoriquement rejeté toute desiderata des cinq clubs contestataires et affirmé qu’elle n’enverra rien à la FIFA sous une quelconque pression. Mais pour sauver ce qui pouvait encore l’être, l’instance dirigeante du football national a fait machine arrière et décidé, vendredi dernier, de transmettre le recours en question à la FIFA avec accusé de réception. On pensait alors que le Stade malien allait à son tour revenir sur sa décision et disputer la super coupe, mais l’équipe de Sotuba est restée sur sa position et ne s’est pas présentée samedi au stade Modibo Keïta. « La décision de ne pas participer à la super coupe a été unanimement prise par le comité directeur, le comité des sages et le comité des supporters », précisera Mohamed Seyba Lamine Soumano quelques heures après l’annonce par la fédération de l’envoi du recours à la FIFA. Ainsi dit, ainsi fait. Samedi le Stade malien ne se présentera pas à l’heure de la convocation des deux équipes et comme le prévoit le règlement, le trophée sera remis au capitaine du COB par le président de la Fédération malienne de football (FMF) Hammadoun Kolado Cissé.

La cérémonie s’est déroulée dans un stade Modibo Keïta totalement vide, l’accès à l’arène ayant été interdit aux supporters. Seuls les journalistes, les membres de la fédération et les agents de sécurité massivement déployés autour et à l’intérieur du stade (environ un millier) ont pu assister à la cérémonie. Vainqueur de la dernière édition de la Coupe du Mali face… au Stade malien (2-1) le COB inscrit ainsi son nom pour la première fois au palmarès de la super coupe. Jusque-là, seules deux équipes disposaient du prestigieux trophée dans leur vitrine : le Djoliba et le Stade malien. « Nous avons simplement appliqué le règlement en remettant le trophée au COB. Le règlement de la super coupe prévoit les cas de forfait. Le COB a été déclaré vainqueur parce que le Stade malien ne s’est pas présenté aujourd’hui (samedi, ndlr). Pour la suite, le même règlement stipule que l’équipe qui déclare forfait perd non seulement le gain de la rencontre, mais rembourse aussi tous les frais liés à l’organisation de la compétition. Le règlement sera appliqué et le Stade malien payera l’intégralité des frais de l’organisation », dira le président de la fédération, Hammadoun Kolado Cissé.

Le calendrier des compétitions nationales notamment celui du championnat est maintenu, aucun report n’est à l’ordre du jour, ajoutera le premier responsable de l’instance dirigeante du football national. C’est dire que le bras de fer se poursuit entre la fédération et le collectif des cinq clubs contestataires qui a déjà prévenu qu’il se réserve le droit de ne participer à aucune compétition nationale tant que toutes les conditions ne seront pas réunies. Il convient de rappeler que le Stade malien doit faire son entrée en lice en championnat, mercredi au stade du 26 Mars face au Stade malien de Sikasso. Pour le moment, le collectif des cinq clubs n’a pas encore confirmé sa participation à la compétition et des doutes planent sur le bon déroulement de cette première journée du championnat dont le coup d’envoi a été donné avec trois rencontres : Nianan-ASKO, Sigui-Réal et AS Bakaridjan-CSK. Toutefois, le suspense ne devrait pas durer longtemps puisque deux clubs membres du collectif à savoir la J. A. et les Onze Créateurs doivent effectuer leur sortie initiale aujourd’hui face, respectivement au Djoliba et au CSD. Si ces deux rencontres ont lieu, on pourra dire sans risque de se tromper que le reste du programme du championnat se déroulera normalement. Mais le cas échéant…

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.