Sa suspension, Benzema «pas un top joueur», Zidane… Ce qu’il faut retenir de l’intervention de Platini

0

L’ancien président de l’UEFA a accordé une interview à beIN Sports…

Son intervention a presque été éclipsée par PSG-Manchester City. Mercredi, juste avant le coup d’envoi du quart de finale aller de la Ligue des champions, beIN Sports a diffusé une interview de Michel Platini, qui attendla décision du TAS (fin avril) concernant son appel de sa suspension de 6 ans décidée par la commission d’éthique de la Fifa. Mais il n’a pas parlé que de ça. Voici ce qu’il faut retenir de ses propos.

Sa suspension pour 6 ans de toute activité liée au football

« C’est un truc scandaleux, une injustice énorme. Des gens m’ont voulu du mal. Pour ne pas que je prenne les rênes, ils ont trouvéun truc déloyal qui est une honte. C’est de l’acharnement pour que je ne prenne pas les rênes du football mondial. J’aurais changé beaucoup de choses, et cela ne plaisait pas à certains. C’est comme ça. Je n’aime pas l’injustice, je me bats contre l’injustice. Je veux blanchir mon cas. J’attends la décision du TAS. J’espère qu’ils me diront la faute que j’ai commise, parce que je ne sais toujours pas. »

L’Euro en France et la sécurité

« On vit actuellement une période difficile : Si l’Euro peut donner de la joie aux gens qui aiment le football, tant mieux. A chaque grande manifestation sportive, on revient toujours sur les problèmes de sécurité. Je ne me fais pas de soucis. Même s’ils n’y avaient pas eu tous ces événements, on aurait blindé la sécurité (…). Un Euro, c’est quelque chose de très fort. Cet événement sera dans la lignée de la Coupe du Monde 98. »

L’équipe de France

« Si les Bleus ne gagnent pas, ça ne sera pas forcément un échec. Il y a une bonne génération qui arrive, on a un entraîneur légitime, qui connaît son métier. Il y a des joueurs qui jouent dans des grands clubs, mais on ne peut pas dire que Benzema est un top player. Il est très bon mais la star à Madrid, c’est Ronaldo. Je ne sais passi on est meilleur sans Benzema, il faut demander cela à Deschamps. J’ai trop été sélectionneur, tout le monde m’emmerdait avec son point de vue, je ne vais pas faire la même chose. C’est lui le seul maître à bord. »

Zidane entraîneur du Real

« Il ne pouvait pas refuser la place, et il a eu le courage d’accepter. Je le vois heureux, il se donne les moyens de faire une carrière. C’est un pari très risqué mais Perez ne pouvait pas faire autrement. C’était le bon moment pour Zinédine. »

Par 20minutes.fr

  • Publié le 07.04.2016 à 09:16
PARTAGER