Taekwondo : Ismaël qualifié pour les JO «Rio 2016»

0

À l’issue du tournoi de qualification olympique de la zone Afrique de taekwondo à Agadir (Maroc, 6 et 7 février 2016), le Malien Ismaël Coulibaly a obtenu son ticket pour les prochains Jeux Olympiques (JO) «Rio 2016» (Brésil, du 5 au 21 août). En plus de ce talentueux et intrépide combattant, le Mali avait aussi aligné Daba Modibo Kéïta (le double champion du monde), Aminata Doumbia et Nana Doumbia.

 

«Ismaël est une valeur sûre» ! Telle est la conviction de Sassi Camara, cadre de la Direction nationale des sports et de l’éducation physique (Dnsep) et chef de la délégation sportive du Mali au tournoi de qualification du taekwondo pour les Jeux Olympiques «Rio 2016». Une compétition qu’Agadir (Maroc) a abritée les 6 et 7 février 2015. Ce jeune taekwondoïne est le seul représentant malien à avoir obtenu son ticket, même s’il avait hérité d’un groupe difficile avec la fusion des catégories. «Bien préparé, il représente une réelle chance de médaille pour le Mali aux Jeux de Rio. Il a un potentiel énorme. Ismaël est talentueux, volontaire, courageux et surtout humble… Il sait ce qu’il veut», a ajouté M. Camara. Une conviction largement partagée par les chroniqueurs sportifs et dans le mouvement sportif national.

 

Médaillé d’argent aux Jeux africains de Maputo (Mozambique) en 2011 et médaillé d’or aux Jeux de Brazzaville (Congo, en septembre 2015), Ismaël Coulibaly a remporté une médaille de bronze (-74 kilos) aux Championnats du monde 2015 de taekwondo en mai 2014 à Tcheliabinsk (Russie). Ismaël avait déjà remporté le bronze lors des Mondiaux 2011 à Gyeongju, en Corée du Sud. En décembre dernier, il a été sacré «2ème Meilleur sportif» de l’année (2015) (derrière Adama Traoré, Meilleur joueur de la Coupe du monde junior de foot en Nouvelle Zélande) au Mali par la presse sportive, lors de la «Nuit du Mérite Sportif» du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm).

 

À Agadir, l’Afrique devait désigner ses 16 représentants (huit hommes et autant de dames) au taekwondo pour le tournoi olympique. L’équipe du Mali était composée de  Daba Modibo Kéïta, Ismaël Coulibaly, Aminata Doumbia (championne d’Afrique) et Nana Doumbia. Seul Ismaël est parvenu à se hisser parmi les huit meilleurs combattants d’Afrique. N’empêche que, pour Sassi Camara, le bilan «est satisfaisant, car nous avons eu au moins un qualifié pour les Jeux Olympiques. Ce qui n’est pas le cas pour beaucoup de pays… Le niveau était très relevé. Participer à un tournoi olympique n’est pas donné à tout le monde. Les J.O représentent le pèlerinage pour les sportifs».

 

Le chef de la délégation du Mali lie l’échec de Daba Modibo Kéïta à ses nombreuses blessures. «Il a subi des opérations au niveau de son genou, il n’y pas longtemps. Cela a été un handicap pour lui. Quant à nos autres représentantes (Aminata et Nana Doumbia), c’est l’expérience qui leur a manqué à la porte de la qualification», analyse Sassi.

 

Maintenant, le plus important est de mettre toutes les chances du côté d’Ismaël Coulibaly qui est boursier olympique à Montpellier (France). Il faut le mettre dans les conditions optimales d’offrir une médaille olympique au Mali en été prochain à Rio !

 

Moussa BOLLY

PARTAGER