Talent à Suivre : Bakary Diarra : la sentinelle du FC Torino

2

Issu de la cité rose des vents à Aulnay, Bakary Diarra fait ses débuts dans le football à l’âge de 6 ans à l’Espérance Aulnaisienne, un club de son quartier. A l’âge de 15 ans, il intègre un club historique du football français. A savoir le FC Red Star 93.

bakaryAprès avoir effectué une année dans ce  club de la capitale française, ses bonnes performances lui permettent de rejoindre le club italien du FC Torino où il signe son premier contrat professionnel en juillet 2012. Toute chose qui l’amène à être sélectionné au sein de l’équipe nationale junior du Mali.

Milieu de terrain défensif avec un gabarit et un volume de jeu impressionnant pour son âge, Bakary se distingue surtout par son physique dans la récupération de la balle, et sa bonne aisance technique qui lui permettent d’orienter le jeu et d’apporter un soutien offensif à son équipe. En effet chargé de la récupération du ballon devant sa défense, cette sentinelle a tous les atouts  pour faire le bonheur de n’importe quelle équipe au monde.  C’est dire que, le coach  des Aiglons Moussa Kéita dit Dougoutigui ne pouvait se priver des services d’un tel talent dans son effectif.

Après la qualification des Aiglons maliens avec brio  à la Can U20 qui se tiendra du 16 au 30 mars 2013 en Algérie, Bakary compte véritablement s’illustrer lors de cette compétition.  ” Cette Can me tient vraiment à cÅ“ur, car c’est une compétition très importante pour la sélection malienne. Nous allons tout faire pour que le peuple malien soit fier de nous “, a-t-il déclaré.

Après la Can juniors, Bakary ambitionne de s’imposer dans la série A  en intégrant l’effectif de Patrice Carteron pour les futures échéances. Un challenge difficile vu la richesse de l’entre jeu des Aigles, mais relevable si on se réfère au talent du joueur. Patriote fin et inquiet pour la situation de guerre au Mali, Bakary Diarra exhorte tous les fils du pays à s’unir pour un retour rapide de la paix. ” Ensemble nous vaincrons “ tel est son slogan.

Sory Ibrahima Coulibaly

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. vraiment on veut une coupe quelqu’en soit la categorie(cadet,junior,senior)en tant que l’un des grand pays de football,nous n’avons aucune coupe continentale surtout internationale.
    je demande a tous les journalistes de lancer ce slogan aux dirigeants de notre federation,”on veut une coupe”sinon “dokèra ten sa”;
    a bon entendeur salut.

Comments are closed.