Talent à suivre : Djibril S. Traoré, la perle du Stade Malien de Bamako

1
Djibril S. Traoré
Djibril S. Traoré

Né le 10 juin 1990 à Bamako, Djibril S. Traoré est un jeune footballeur très talentueux qui évolue au poste de milieu offensif au Stade Malien de Bamako.

 

 Issu d’une famille mordue de football,  Djibril S Traoré a débuté  sa carrière comme la plupart des jeunes maliens dans les rues de son quartier natal à Hamdallaye.

 

Après avoir effectué la première phase de sa formation au Centre Gille d’Hamdallaye, il intègre le Club Olympique de Bamako (COB) à l’âge de 16 ans, où il signe sa première licence. Là-bas, Djiby gravit très vite les échelons en enchainant les matches de championnat cadet et junior. Toute chose qui lui a permis de frapper à la porte de l’équipe première en 2010.

 

 

Doté d’une  technique d’orfèvre et d’une très bonne vision du jeu, le gamin d’Hamdallaye ne tardera pas à s’illustrer avec les verts de Bamako. Il s’impose comme un titulaire indiscutable au sein de l’effectif du coach Sékou Seck et remporta la coupe du Mali en 2011.

 

 

Avec cette belle performance, il attire l’attention  de plusieurs grands clubs maliens. Mais c’est le Stade Malien de Bamako qui le déloge finalement en fin 2013 pour animer son entrejeu. Dès son arrivée chez les Blancs de Bamako, Djiby se distingue comme un remplaçant de luxe, dans l’hombre du teigneux Cheick MC Doumbia dit Makoun et de Mandala Konté, au milieu de terrain. Très précieux, il a la confiance du coach Pascal Janin qui n’hésite par à le faire évoluer souvent  dans le couloir droit. Malgré que ce ne soit pas son poste de prédilection, Djibril S Traoré arrive à tirer son épingle du jeu en délivrant des passes lumineuses à ses avant-centres.

 

 

Inconditionnel du club anglais  de Chelsea, Djiby compte  bien triompher au Stade Malien de Bamako et ensuite s’envoler à l’étranger. A cet effet,  il a invité  les supporters de son club à être un peu patient avec lui. ” Le Stade Malien de Bamako est un grand club de football qui a de très bons joueurs. La concurrence est donc rude, mais je suis en train de m’intégrer doucement. Je demande  aux supporters d’être juste un peu patients car le meilleur est à venir “, a-t-il dit.

 

 

Patriote fin, le joueur du Stade Malien de Bamako rêve également  de remporter un jour la Can avec l’équipe nationale du Mali, mais aussi une coupe aux grandes oreilles (ligue des champions) avec un grand club européen. Nous lui souhaitons bonne chance.

 

         Sory Ibrahima Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Je te souhaite plein de succes fiston,mais avant je te donne un conseil clé pour reussir: la discipline sur et en dehors du terrain surtout,donne ta jeunesse au foot ,c est a dire,dors la nuit et entraine toi matin et soir,evite les excitants et essaie de connaitre la vie de christiano ronaldo et Messi ,qui, pour le foot se sont privés de toutes les delices de la jeunesse,qui sont assoiffés toujours d’apprendre pour etre excellents.surtout tu as la chance d avoir le soutien inconditionnel de ton pere SIDY,il te faut l’mbition. Bonne chance mon petit.

Comments are closed.