Talent à suivre : Kountou Coulibaly, l’étoile montante du Stade Tunisien

1

Au moment ou nos dirigeants sillonnent l’Europe à la recherche d’une perle rare susceptible de renforcer nos équipes nationales, certains de nos jeunes compatriotes se signalent dans le Maghreb. Dans ce lot, nous avons déniché Kountou Coulibaly dit Eto’o, jeune footballeur polyvalent évoluant aujourd’hui au stade tunisien. Fils du célèbre colonel d’Aviation Aly Kountou Coulibaly, il ne demande qu’à servir son pays tout comme son père.

 

Kountou Coulibaly
Kountou Coulibaly

Natif de Sévaré, Kountou Coulibaly a commencé à taper dans le cuir dès son tendre enfance dans son quartier natal.

 

 

A Hamdallaye où il a grandi, il n’a pas tardé à se faire remarquer avec un talent au dessus de la normale. Footballeur polyvalent, il est à l’aise aussi bien qu’au milieu de terrain comme N° 10 qu’à la pointe de l’attaque.Très technique et physique, Kountou évolua d’abord au sein du FC FATO de Lafiabougou avant de rejoindre le COB en 2006. Après une année avec les jeunes du club olympique de Bamako, il posa ses valises à la Jeanne d’Arc de Bamako en 2007. Le jeune Coulibaly appelé sur le nom de son idole Samuel Eto’o, gravira très vite  tous les échelons de la catégorie des jeunes  jusqu’à l’équipe première. Pendant plus de deux ans, il évoluera à la JA en ligue 1 Orange. A la descente de son équipe en D2, celui qui ambitionnait depuis ses débuts de devenir footballeur professionnel, s’est vue proposer par son agent un club en Tunisie.

 

 

Compte tenu du haut niveau du championnat tunisien, Kountou n’hésita pas à sauter sur l’occasion. C’est ainsi qu’il débarqua au Stade tunisien pour un test concluant. Intégré dès son arrivée à l’équipe première, il attend la fin de la saison pour signer un bail avec son nouveau club.  Ainsi, pour suivre les traces de ses illustres aînées Seydou Kéïta, Mahamadou Diarra dit Djila, Frédéric Oumar Kanouté et autres, le gamin d’Hamdallaye n’a qu’un seul rêve aujourd’hui. Celui de porter le maillot de l’équipe nationale junior cette année. Pour atteindre cet objectif, il travaille  d’arrache pied. “J’ai choisi le chemin du travail, de la discipline et de la persévérance. La seule chose que je puisse dire, c’est que je ne suis pas encore arrivé à destination. Je sais que le meilleur est à venir “, a-t-il déclaré

 

 

Selon une source proche de sa famille, Kountou aurait refusé la demande du Niger de défendre ses couleurs nationales. La balle est donc dans le camp de la commission chargée de la détection des jeunes et du sélectionneur des juniors, pour  enrôler ce fils du pays qui pourra apporter son concours au rayonnement de notre football.

A.B.HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.