Talents Cachés : Guimballaoulé Tounkara, le diable rouge de Herémakono

0
Talents Cachés : Guimballaoulé Tounkara, le diable rouge de Herémakono
Guimballaoulé Tounkara

Talents Cachés, l’estrade d’expression des champions est allée à la découverte de Guimballaoulé Tounkara, l’intraitable latéral téléguidé et millimétré du centre Djoliba Athlétique Club de Bamako.

 

C’est sous la férule de l’intransigeant youssoupha Diallo, le coach du centre de formation du Club de Karounga Keita, que le jeunot Guimballaoulé Tounkara balbutie ses premiers dribles. Engagé et déterminé, le latéral à la vision instantané alterne les bonnes prestations avec les jeunes du centre de formation des rouges de Bamako. Avec les jeunes de Hèrèmakono, Guimballaoulé et ses partenaires comme Lassana Fané dit ‘’Lassa’’ raflent tout sur leur passage. Ainsi, les dirigeants et les supporters portent une attention particulière en cette équipe juvénile afin de pouvoir dénicher certains pour étoffer l’équipe fanion des rouges.

 

Grace à sa pugnacité et a sa clairvoyance dans son côté de prédilection, Guimballaoulé Tounkara intègre, à la fleur de l’âge, l’équipe première des rouges de Bamako. Pour qui connait la pression des supporters exigeants des rouges, ce n’est pas une sinécure d’incorporer un jeune dans cette équipe, mais le jeune Guimballaoulé Tounkara parvient à vaincre le signe indien et s’impose dans le flanc droit de la défense des rouges alliant des prouesses hors normes à chaque rencontre.

 

 

Polyvalent et ambulant sur les gazons, il enchaine les performances avec les rouges et réalise le doublé lors de sa première saison avec l’équipe fanion des rouges de Hèrèmakono. Une performance qui lui ouvre grandement les portes des sélections jeunes du Mali. Guimballaoulé Tounkara s’impose au sein de ces différentes sélections juvéniles du pays avec à la clé des qualifications à la Coupe d’Afrique des Nations des catégories. Le coach qui a lancé le jeunot dans le grand bain de la ligue 1 malienne Alou Badra Diallo Conty ne va point le regretter.

 

 

En effet, c’est avec un Guimballaoulé au summum de sa forme que le club de Hèremakono va fleurer le gotha du football africain en atteignant la finale de la coupe de la Confédération Africaine de Football. Une finale âprement disputée mais remportée par les Congolais d’AC Léopard de Dolisie. «Cette finale perdue reste au travers de la gorge de tous les joueurs du Djoliba. On voulait offrir cette coupe aux dirigeants et supporters des rouges afin de rester à jamais dans les annales du club. Mais hélas elle est restée à Dolisie. C’est mon plus grand regret sur les gazons. Nous nous évertuerons à rééditer l’exploit et à redorer le blason du club de Hèrèmakono» glisse le natif d’Hamdallaye.

 

 

Guimballaoulé Tounkara, le diable rouge de Hèremakono travaille d’arrache-pied cette année afin de rejoindre le groupe du sélectionneur national Henryk Kasperczack. «Depuis l’entame de cette saison je travaille dur pour rejoindre l’équipe nationale du Mali. Je crois bien que je peux apporter ma pierre à cette équipe en reconstruction afin d’aider les aigles à se qualifier pour la Can prochaine au Maroc» assène-t-il. Guimballaoulé Tounkara veux bien participer avec les aigles du Mali à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations au Maroc et parapher un contrat juteux dans un club huppé du vieux continent.

Moussa Samba Dia

PARTAGER