Talents cachés : Issa Traoré, le roc des rouges de Bamako

4

Talents Cachés, l’estrade d’expression des champions, est allée à la découverte du teigneux défenseur et capitaine de l’équipe championne du Mali, le Djoliba Athlétic Club.

A Hèrèmakono, le brassard de capitaine a le bras long. Et porter ce brassard au bras long n’est pas du tout  une sinécure ; pourtant le très teigneux latéral des rouges Issa Traoré est en train de réaliser une saison de rêve avec ce brassard.

Quand on culmine à 1m 80, on ne craint pas grande chose sur un terrain de football. Issa Traoré ne craint personne, c’est par contre les attaquants qui ont la malchance de tomber sur le roc de Hèrèmakono qui ont toutes les peines du monde  à pouvoir se défaire de lui. Il y a en même  qui, à force de se frotter sans succès au roc, demandent tout simplement à être remplacés tant il les enquiquine sur son côté de prédilection. Homme de base du coach Alou Badra Diallo Conti, Issa Traoré brille comme du diamant  au sein de la défense rouge : il est la locomotive de la défense de Conti. Son style et son profil répondent exactement à ce qu’aiment les entraineurs. Du muscle, c’est son point fort, il ne se fait jamais bouger par aucun avant-centre. Il n’existe qu’une seule façon d’éviter le teigneux Issa : l’empêcher d’être sur la liste des onze de départ des rouges et c’est seul Alou Badra Diallo qui possède ce pouvoir. Et il ne prendra jamais ce risque. Depuis la très belle prestation des coéquipiers d’Issa Traoré en championnat, où ils ont réalisé un parcours sans faute avec au bout le titre de champion et surtout en coupe de la Confédération Africaine de Football, compétition dans laquelle les rouges ont atteint les demi-finales. Son nom trotte dans les couloirs de grands clubs africains mais aussi européens. Ce grand fan du réal Madrid dit avoir une dette envers son club formateur, le Djoliba. «Je suis l’enfant du Djoliba, Je dois tout à ce club, je suis là depuis tout petit, le Djoliba a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, et avant de partir sous d’autres cieux, j’aimerais avec l’aide de mes coéquipiers offrir une coupe africaine aux supporters et aux  dirigeants de cette équipe. Nous travaillons pour ça. Et avec la baraka et les bénédictions de toute la grande famille rouge et de tout le public sportif malien derrière, nous atteindrons cet objectif »,  lance Issa Traoré. Peu de jeunes de son âge peuvent se targuer d’avoir un palmarès aussi étoffé qu’Issa. Il a pris part à une coupe d’Afrique cadette et junior avec les Aigles du Mali. Issa a remporté le tournoi international que la ville de Nice en France abrite. Avec son club de cœur qu’est le Djoliba, il a aussi remporté cinq fois le titre de champion du Mali dont deux doublés en 2004-2005 et 2007-2008, six coupes du Mali. Il ne lui reste qu’à glaner la coupe de la Confédération Africaine de Football cette année, et les rouges sont sur une bonne lancée dans cette compétition. Issa Traoré, le rigoureux latéral des rouges de Bamako a un présent enviable et un avenir prometteur.                                                                                                                    Moussa Samba Diallo

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Titre du journal non conforme, le journaliste pouvait juste dire “ambitions d’un joueur” Si non il n’est pas un talent caché, les talents cachés sont dans les D2 et dans les D3. Avec une equipe de D1 surtout comme le joliba on ne doit jamais parler de talent caché sauf si on s’adresse à des personnes qui n’ont pas d’interet en matière de football!!!

  2. félistation Issa tu as le bénéduction de toute la famille Rouge et bon courage pour des futurs meilleurs.salut.

  3. Ne vous tromper pas Mr le journaliste, Issa devient de moins en moins agressif et lent dans le marquage des attaquants en contre.
    Peut être qu’il a pris trop de poids. Il appartient a Conti de le suivre et l’encadrer sinon les ailiers soudanais sont rapides et virevoltants.

Comments are closed.