« Tel est pris qui croyait prendre » : Kola et Madou sow aux portes de la prison

9

C’est une vaste opération de détournement de fonds qui a été découverte à la Fédération Malienne de Football. L’ex Président de MALIFOOT, Kola Cissé répond, pour le moment, à la malversation de 30 000 dollars, soit 15 millions de F CFA (fonds Corée du Sud) tandis que le contesté Président de la Ligue de Football de Ségou, Madou Sow est rattrapé dans ses turpitudes pour 65 000 dollars (fonds CAF), soit plus de 30 millions de F CFA. On comprend maintenant l’acharnement, hier, de ces présumés délinquants au col blanc, à rester coûte que coûte, et par tous les moyens, au devant de notre football.

 

 

Kola-Mamadou-Sow
Kola Cissé et Madou Sow

Cette sulfureuse affaire de détournement ne pourrait se raconter sans vous faire part de cette anecdote désopilante qui s’est passée mercredi dernier, dans la soirée, à la veille de la conférence de presse du nouveau Président de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT). Apprenant ledit point de presse pour le jeudi 13 Mars, le contesté Président de la Ligue de Football de Ségou (débarqué de la FEMAFOOT en Octobre 2013) appelle le Général de Police, Boubacar Diarra pour lui suppléer de ne pas rendre publique l’affaire des fonds de la CAF dont il est accusé de détournement ! Promesse lui a été faite par le Général si les journalistes n’en feraient pas mention ; et comme le premier responsable de notre football, qui a décidé d’assainir ce milieu, ne pouvait se débiner à l’interpellation d’un de nos confrères du journal « Les Echos », le pot aux roses a été découvert, comme vous pouvez lire, in extenso, les propos du Président de MALIFOOT : « C’est vrai qu’il y a un problème qui empeste un peu notre atmosphère. Voilà ce dont il s’agit. A la faveur du match amical Corée du Sud – Mali, le Mali a bénéficié d’un cachet de 70 000 Dollars, soit 35 000 000 de francs CFA. Sur les 70 000 Dollars, il y a 30 000 Dollars qui ont été empochés par le Président du Comité Exécutif (NDLR : Kola Cissé). Pour les 40 000 Dollars restants, à l’arrivée de la délégation, une partie a été payée aux joueurs et une partie nous a été amenée ici à notre prise de fonction. Puisque c’est de l’argent public, on ne peut pas le laisser entre les mains d’un individu. J’ai envoyé une lettre confidentielle, en précisant main à main, à mon prédécesseur, en lui disant : vous êtes redevable de la fédération malienne de la somme de 30 000 Dollars. Prenez les dispositions pour nous rembourser. Ce courrier n’a pas été répondu. Je lui ai envoyé une seconde lettre dans les mêmes conditions, en lui proposant des transactions. Je ne suis pas obligé de lui demander la transaction. Qu’il me propose les conditions qui lui conviennent pour rembourser le montant. Tout ça dans un but purement consensuel. Ce courrier n’a pas été répondu. J’ai profité de l’arrivée de la délégation de la FIFA, pour lui envoyer une délégation composée du président de la ligue de Kayes, du président de la ligue de Sikasso et du président de la ligue de Koulikoro, en lui demandant de nous proposer une transaction, même si c’est sur 12 mois, 14 mois, que je puisse avoir quand même les traces dans ma comptabilité. Il a dit d’accord : demain matin, j’envoie Souleymane Diallo (NDLR : Ex Secrétaire Général Adjoint FEMAFOOT) pour qu’il fasse la transaction. Souleymane Diallo n’est jamais venu. Avant de voyager la dernière fois, j’ai instruit au Secrétaire Général, de rapprocher mon prédécesseur pour qu’on aille à la transaction. Le Secrétaire Général l’a fait. Rien n’a bougé. Voilà où nous en sommes avec mon prédécesseur par rapport aux 30 000 Dollars. Par rapport au Président de la ligue de Ségou, Mamadou Sow, et pour aider les fédérations, la CAF a créé un fonds d’assistance. Il est destiné à réaliser des infrastructures. Le Mali a initié une requête, et la CAF y a répondu favorablement. Mais, sur un financement de 100 000 Dollars requis, soit 50 millions de F CFA, la CAF a exigé de la FEMAFOOT une garantie de 65 000 Dollars. Cette garantie devant servir à meubler le bâtiment, une fois les travaux terminés. Il y a un entrepreneur qui s’est engagé du nom de Mamadou Sow. L’engagement a été fait sur papier à entête de l’entreprise Mamadou Sow. Pas Mamadou Sow président de la ligue de Ségou. Il s’est engagé à garantir les investissements en mettant les 65 000 Dollars en place. Quand je suis venu, le bâtiment est terminé, on ne parvient pas à l’occuper. On est dans des conditions extrêmes d’exiguïté. J’ai demandé à Mamadou Sow à ce que le montant puisse nous être payé. Il a dit non au motif qu’il n’a pas fait le papier (NDLR : l’engagement) dans ce sens. Il a fait le papier pour arranger la Fédération Malienne de Football, pour que la fédération puisse accéder au financement. J’ai dit : vous ne comprenez pas le sens d’un engagement, tout directeur de société que vous êtes ! Vous vous êtes engagé, c’est de l’argent dû. Je lui ai envoyé une lettre à laquelle il a répondu dans les mêmes termes. J’étais obligé de passer par le président de l’ASB (NDLR : Hamala Nimaga) qui est de Barouéli comme lui. Je lui ai dit : va voir ton frère. On ne veut pas humilier les gens. Qu’il nous dise, dans quelle condition, il peut payer les 65 000 Dollars. La réponse a été la même. Voilà où nous en sommes. Mais ce que lui, il ne sait pas ; c’est que, en terme de droit, le dôle est consommé. Qu’il ne nous donne pas l’argent, mais il y a eu dôle. Le dôle en droit ça veut dire quoi ; vicier le consentement de quelqu’un. Il a vicié le consentement de la CAF, en disant : donner l’argent : je vais amener le complément. Si Madou Sow ne s’était pas engagé, la CAF n’allait pas donner les 100 000 Dollars. Aujourd’hui, la CAF peut nous traiter d’Association voyou. Je peux le poursuivre. Juridiquement, j’ai les moyens légaux de le poursuivre. Voilà où nous en sommes. Je ne suis pas à l’aise dans cette situation en rendant l’affaire publiquement. Mais puisque la question m’a été posée ! Voilà la réponse que je pouvais vous donner ».

 

 

 

Madou Sow qui n’a aucun sens de la décence pour chercher un marché dans la structure même qu’il dirige tout en trompant la CAF de Issa Hayatou, aurait été sincère dans ses supplications (mais chassez le naturel, il revient au galop car Le Ségovien vous a relaté maintes fois le manque d’honnêteté de celui qui est devenu un cancer pour le football de Ségou et qu’un truand n’a pas d’honneur, voilà que le temps nous donne raison), il aurait été sincère dans ses supplications, disions nous, qu’il n’allait pas tourner en bourrique un Inspecteur Général de Police, diplômé supérieur de grandes écoles, en lui écrivant à peu près qu’il ne sait pas lire le français (dans les courriers confidentiels que les deux hommes se sont échangés pour qu’il rembourse l’argent de la CAF au bénéfice d’un engagement dument signé par lui, Madou Sow, menuisier métallique, sorti de l’ECICA, a le toupet de répondre textuellement ainsi : « mes phrases servant d’engagement ont été galvaudées »  et que cet engagement était fait pour arranger la FEMAFOOT et qu’il ne représentait rien pour lui puisqu’il n’était redevable d’aucun sou, même rouillé à MALIFOOT). Pourtant, cet entrepreneur, sorti de nulle part, n’avait jamais « arrangé » la FEMAFOOT avant 2009, année où il dirige par effraction la Ligue de Football de Ségou et entre du coup à la FEMAFOOT !

 

 

 

C’est donc, en se prévalant de ce statut qui frise le délit de conflit d’intérêt qu’il s’est arrogé le marché, le 27 Décembre 2012 mais pensant à une impunité et convaincu que son Kola Cissé se succéderait à lui-même en Octobre 2013, les deux larrons en foire ont fait main basse sur une subvention conditionnée de la CAF au point d’hypothéquer désormais pour le Mali, de nouveaux financements de la part de cette institution du football africain. Faut-il rappeler que Madou Sow, dans les mêmes circonstances de chercher l’électorat de Ségou, a usé de ce conflit d’intérêt avec le Président du District de Football de San, Yaya Keita, Hôtelier et Restaurateur, pour convoquer au mois de Mai 2013, l’Assemblée Générale de la Ligue de Football de Ségou dans la cité du Sangué, en utilisant l’hôtel et la restauration de ce dernier, rien que pour avoir sa voix, l’ancien Comité Exécutif, fermant les yeux sur ce délit puni par l’éthique et la morale de toute justice. Mais comme un crime n’est jamais parfait, l’ancien Comité Exécutif n’a pu faire disparaitre ce papier, voilà Madou Sow, le contesté Président de la Ligue de Football de Ségou, rattrapé par ses turpitudes, léguant un bâtiment inachevé a la nouvelle équipe fédérale, avec un délai contractuel dépassé et répondant bientôt de divers délits, s’il ne rend pas gorge les sous devant servir à rendre fonctionnel le 3eme Etage de MALIFOOT : détournement, conflit d’intérêt et abus de confiance.

 

 

 

Ainsi va le football malien, où pendant que les puristes cherchent le résultat sur le terrain, en mettant leurs maigres moyens dedans, certains s’accrochent éperdument aux instances fédérales et régionales en pensant éjecter tous leurs adversaires au moyen du faux, de l’intimidation et du montage grotesque, pour ensuite croquer les sous de nos partenaires en cherchant à développer leur propre entreprise.

Moutta 

 

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. 🙄 🙄 🙄 ,vraiment l’apparence est trompeuse ,qui croit qui au MALI ➡ ➡ ❓ ❓ ❓ ❓ 😯 😯 😯 😯

  2. je ne sais pas ce qui se passe entre mad bah et le district de segou le 1er jeune qui a ete trahi :mrgreen: par motta barou soumounou occupe toi de ton district si jamais tu gattes le club odns en juin walahi je vais te promettre l enfer

  3. IBK a raison de foutre à la porte Le général Diarra dès son son arrivée de la présidence.

  4. Foutez nous la paix vous êtes tous pareille.
    On Vera bien le jour de votre départ.
    Tous des Croco
    Pauvre Mali 😈

  5. ECOUTEZ ! QUI CASSE PAIE selon Feu Mamadou Lamine Traoré ; il faut les ******* pour qu’ils remboursent l’argent public, c’est aussi simple que bonjour ; le football malien n’ira jamais de l’avant avec ces energumenes

  6. Diallo, soyons serieux ! Mamadou SOW est deja en porte à faux avec la loi en postulant et en executant un marché que lui meme a donné puisqu’il est membre de la fédé (CONFLIT D’INTERET puni et reprimandé) mais en plus il a TROMPE la CAF qui est maintenant au courant de ce detournement des fonds ! Ce delit est plus grave doublement : la loi punit cela et la CAF ne donnera plus d’avis favorable à toute requete de la Federation par la faute d’un dirigeant cupide. Personne n’est mechant mais il faut pas avoir un sentiment pour ton parent aussi fort que tu vis de loin

    • Pour quoi tu te cache derrière le nom infré et mandiounga, toi même qui est l’auteur de cet article? Tu rêve de voir mamadou sow en prison pour une somme minable de 65000& US, ce n’est pas surprenant car tu ne mesure pas combien cela fait aux yeux d’un riche entrepreneur.
      Pauvre Moustaph Maiga, c’est ton général président qui est incompétent pour monter un dossier de demande de financement au près de la caf ou de la FIFA.
      Il ne peut emprisonner personne si non il l’aurai fait avant cette fameuse conférence de presse, et il ne peut suspendre personne sportivement parlant comme tu l’as été dans un passé récent.
      Espèce de pourriture.
      S’il est plus facile pour toi de poignarder BAROU Soumounou, il restera pour toi qu’un rêve d’y réussir avec un Sow de Baroueli.
      N’en déplaise.

      • LE JOUR S’EST LEVE POUR TOI MADOU SOW, LE JOUR DE LA VERITE (QUE SEGOU A PITIE DE TOI, L’OMNIPOTENT HIER QUI SE VOIT TOTALEMENT NU AUJOURD’HUI ET QUI PRIE LE GENERAL POUR NE PAS RACONTER SON AFFAIRE A LA CONFERENCE DE PRESSE !

  7. Sans l’engagement de Mamadou Sow la CAF n’allait pas financé les 100.000 dollars: C’est de la bouche du général de police président. Que vous êtes méchant ! Au lieu de féliciter une telle action vous êtes là à vouloir régler des comptes.
    Je pensais mamadou sow avait réellement empoché 30 millions. MR le président il faut travailler et maintenir le Mali a sa place mondiale.
    D’ailleurs après ton ultimatum du 31 janvier pour quoi tu n’as pas le tribunal comme prévu? Soyons sérieux et ne prenez pas les maliens pour des con.

Comments are closed.