Tenue de l’Assemblée générale ordinaire de Malifoot : Que disent les textes en la matière

0

La tenue de l’Assemblée générale de renouvellement du bureau de la Fédération Malienne de Football n’est pas encore à l’ordre du jour, même si certains clubs s’agitent pour que cette assemblée puisse se tenir en juillet prochain. Selon les statuts de Malifoot, l’Assemblée générale ordinaire se réunit tous les ans au plus tard 90 jours après les comptes. Dans ce cas précis, l’arrêt des comptes est fixé au 30 septembre 2013.  Ce qui signifie que l’Assemblée générale ne peut se tenir qu’au plus tard le 31 décembre 2013.

Hammadoun Kola Cissé, président Femafoot et le ministère Hamèye Founé Almadane
Hammadoun Kola Cissé, président Femafoot et le ministère Hamèye Founé Almadane

Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper que le football malien  a le vent en poupe et fait la fierté avec les résultats enregistrés dans les différentes compétitions : 3ème africain et 26ème mondial d’après le classement du mois d’avril de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). A ce bon résultat, s’ajoutent d’autres performances non négligeables du football malien notamment la troisième place des Aigles du Mali lors de la CAN 2012 et 2013, la qualification de l’équipe nationale Junior à la Coupe du monde de sa catégorie dont la phase finale est prévue pour juin 2013 en Turquie.  C’est pour toutes ces raisons que le président de la FIFA, Joseph Blatter a adressé une lettre de félicitation au président de la Fédération Malienne de Football, Hammadoun Kola Cissé pour la bonne marche du football malien, malgré la crise qui prévaut depuis le coup d’Etat du 22 mars 2012.

Au moment où  tous les Maliens font l’union sacrée pour une qualification historique des Aigles du Mali à la Coupe du monde 2014, certains dirigeants sportifs ne trouvent pas mieux que de créer une crise au sein de notre sport roi. Une crise qui en réalité ne dit pas son nom.

L’objet de la fameuse lettre adressée, le 16 avril dernier,  au Président de la Fédération Malienne de Football, Hammadoun Kola Cissé est fort révélateur: naissance d’une crise au sein du football malien. Dans cette lettre, il est mentionné que le mandat de l’actuel bureau du comité exécutif de Malifoot arrive expire le 11 juillet 2013 à 23 h 59 mn 59 s. Et l’application de l’article 49-1 des statuts, l’appel à candidature pour le renouvellement du comité exécutif devrait être lancé le 11 avril 2013. “Mais, à notre grand étonnement, cette disposition statutaire devant conduire à l’élection d’un nouveau bureau de  la fédération n’a pas été respectée à la date indiquée. Sachant que c’est un processus dont la première étape est déterminante et ne voulant pas cautionner cette situation, nous aurions donc le droit de ne plus reconnaître votre bureau à l’expiration du mandat pour lequel il a été investi le 12 juillet à Tombouctou. Nous pensons que cette violation flagrante des statuts en fin mandat  n’a d’autre but que de vous maintenir illégalement à la tête du football malien” précise la lettre.

Malheureusement, le constat est que dans cette lettre suivie d’une pétition,  les noms de certains présidents de clubs comme ceux du Djoliba, de l’AS Bakaridjan, des Onze Créateurs, du Stade Malien de Bamako sont tapés à la machine, par contre, d’autres noms et signatures sont écrits au stylo par des présidents délégués ou des secrétaires généraux. Déjà, certains clubs signataires ont commencé à se désolidariser de cette campagne qui ne peut que nuire à notre football.  C’est le cas du président de l’Association Sportive de Korofina (AS.KO), Vieux Makan, qui a automatiquement réagi par une lettre adressée à la Fédération Malienne de Football. “Par la présente, je vous informe que la pétition en date du 16 avril signée au nom de l’ASKO par mon vice-président, Mafa Kéïta n’engage nullement le club et à cet égard est nulle et non avenue. Une telle décision ne saurait être entreprise à l’insu du président, seul habilité à engager le club “ précise-t-il.

L’AG peut se tenir au plus tard le 31 décembre 2013

En fait, la tenue de l’Assemblée générale ordinaire de Malifoot n’est pas, pour le moment,  à l’ordre du jour, selon les statuts adoptés par la dernière Assemblée générale à laquelle toutes les ligues régionales et les clubs de 1ère division ont participé. Ainsi, le problème électoral est régi par les statuts de Malifoot qui stipulent dans son article 30 que l’Assemblée générale ordinaire se réunit tous les ans au plus tard 90 jours après l’arrêt des comptes.  Pour le cas précis, celui-ci est fixé au 30 septembre 2013, selon l’article 104 al 1 : “L’exercice social et budgétaire de la Fédération Malienne de Football a une durée d’une année. Il commence le 1er octobre et se termine le 30 septembre”.

Donc, la tenue de l’Assemblée générale ordinaire ne peut se faire qu’au plus tard le 31 décembre 2013. Ce qui ne souffre d’aucune contestation.

En tout cas, le ministre de la Jeunesse et des Sports qui maitrise parfaitement les textes pour avoir été président de la Commission Statut et Règlement de Malifoot, doit tirer rapidement au clair cette affaire. L’ambition de Hamèye Founè est la qualification des Aigles du Mali à la Coupe du Monde 2014. Ce qui passe obligatoirement par les deux matches à Bamako en juin prochain contre le Rwanda et le Bénin. Et il ne peut accepter nulle part que le football malien connaisse une crise.  “Franchement, ce n’est pas le moment de régler des comptes pour des problèmes de place. Je pense qu’il est important que nous taisons nos divergences, donnons-nous la main et portons haut notre équipe et notre pays. C’est ce qui a de l’avenir. C’est donc le plus important !”  a déclaré Hamèye Founè  à la presse, après la CAN 2013.

Alou B HAIDARA

PARTAGER