Tournée ouest africaine de Giving Back : Plusieurs activités au Mali et au Burkina Faso

0

Dans le cadre de son programme d’activité de l’année académique 2012-2013, les responsables de l’Association Giving Back ont organisé une tournée Ouest africaine à l’ intention des élèves de la célèbre académie de basket-ball Giving Back de Dakar au Sénégal. Cette tournée a démarré le 24 décembre 2012 dernier par le pays des hommes intègres, le Burkina Faso, ensuite le Mali et le Sénégal.

 Partis de Dakar à bord de l’Airbus A 320 de Sénégal Airlines le 24 décembre dans la matinée, les élèves de l’académie de basket-ball de Giving Back ont atterri à Ouagadougou, Burkina Faso dans l’après-midi de la même journée.

Accompagnés de certains cadres de l’association entre autre M. Karl Gomis, entraîneur de Basket-ball installé en France et ancien pensionnaire de l’académie de Giving Back, M. Moussa Mbaye, ancien international Sénégalais et de l’académie, aujourd’hui responsable administratif de l’association et de M. Babacar Sy, président fondateur de l’association Giving Back.

Arrivée à Ouagadougou, la délégation a été prise tout de suite en charge par les organisateurs du Moving Basket-ball Camp, M. Sylvain Zingué et M. Roland, l’objet de la présence des académiciens de Giving Back à Ouagadougou. Ainsi, du 24 décembre 2012 au 03 janvier 2013, les élèves de l’académie participeront matin et soir au programme de ce Camp international de Basket-ball.

Avec les jeunes issus de plusieurs centres de formations de Basket-ball du Burkina Faso, les jeunes de l’académie, neuf (09) au total et de plusieurs nationalités, ont activement participé à ce Camp sous les ordres d’une dizaine d’entraineurs Burkinabé et étrangers.

Si le plateau de l’Université de Ouagadougou a abrité les différents programmes d’entraînements de ce Camp dans la capitale Ouagadougou, l’étape de Bobo-Dioulasso (deuxième ville du pays à 365 km de Ouagadougou) s’est faite en deux jours avec le déplacement de toute la délégation dans cette ville pour jouer contre une sélection de la ville de Bobo-Dioulasso et d’assister à la cérémonie de clôture.

Au-delà de l’aspect sportif de cette étape de Bobo-Dioulasso, une activité culturelle a été introduite dans le programme. Il s’agissait de faire assister les élèves à une séance de Cinéma.

A la sortie de cette partie de Ciné, l’élève de l’académie Sérigne Diop a dit ceci : «Je suis très heureux d’être venu au cinéma pour la première fois. Je ne pense pas s’il y’a une salle de Cinéma à Dakar, en tout cas j’en ai jamais été de toute ma vie à un Cinéma et cette première expérience m’a fait beaucoup plaisir et cela grâce à Giving Back».

De retour à Ouagadougou, une autre visite, cette fois-ci, dans le parc animalier de Zinnyaré à une trentaine de kilomètre de la capitale Ouagadougou. Elle sera aussi une très grande expérience pour les nombreux jeunes qui visitaient pour la toute première fois un parc animalier. La délégation a ensuite été reçu par le Ministre des Sports et des Loisirs du Burkina Faso et lors de cette rencontre, M. Babacar Sy, président de Giving Back a précisé tout son engagement pour soutenir les efforts des autorités Burkinabè dans la promotion de la balle au panier au Burkina Faso.

Et lors de la cérémonie officielle de clôture de la 7ème édition du Moving Basket-ball Camp, certains élèves de l’académie étaient présents sur les différents concours notamment de Dunk, de 3 points et des différents circuits. Cette étape a été marquée par la brillante victoire de Cheickna Dembélé, élève de l’académie de nationalité malienne au concours de Dunk devant sept (7) candidats engagés pour le titre.

De cette participation de Giving Back, M. Sylvain Zingué, organisateur de l’évènement s’est dit très content et satisfait de la participation des entraineurs et l’académie de Giving Back à cette 7ème édition de MBC (Moving Basketball Camp). Avant de finir ses propos, Sylvain décernera un diplôme de reconnaissance à la compagnie Sénégal Airlines et au président de Giving Back, M. Babacar Sy sous un tonnerre d’applaudissement de l’assistance. Contrairement à l’étape Burkinabè, celle du Mali n’a duré que deux jours.

En effet, malgré la difficile situation politique que traverse notre pays, le président Babacar Sy a bien voulu maintenir les dates prévues pour l’étape du Mali. Ainsi, la délégation de Ouagadougou atterrira à Bamako le jeudi 03 janvier 2013 dans l’après-midi. Et la même nuit du 03 janvier, un premier match amical opposera l’académie à la formation de l’AS-Faso Kanu de Bamako.

Un autre match test opposera l’académie à l’AS-Real de Bamako. Il faut retenir que l’un des moments forts de l’étape malienne a été la rencontre de l’élève Issa Soumaré, Malien de nationalité Française avec sa famille.

Né en France de parents Maliens, Issa Soumaré n’était jamais venu au Mali avant. Et l’émotion était à son comble aussi du coté de Cheickna Dembélé qui recevait aussi sa famille depuis son entrée à l’académie à Dakar. Babacar Sy a profité de cette présence à Bamako pour rendre une visite et jouer un match amical contre le centre formateur de Cheickna Dembélé et de remettre plusieurs dizaine de ballons au président du dit Centre M. Bouaré.

Une visite au Musée National du Mali a mis fin à cette étape malienne, mais avant le départ de la délégation, Babacar Sy s’est dit très fier et content du très déroulement de cette tournée malgré certaines contraintes. Il a par ailleurs adressé un remerciement spécial à la compagnie aérienne Sénégal Airlines, sans laquelle, selon lui, rien de tout ceci ne serait possible.

Moussa KONDO, envoyé spécial à Ouagadougou

 

Oumar Dao, 2è vice-président de la Fédération Burkinabè de Basket-ball

C’est une fierté et un immense plaisir pour moi la présence des jeunes de l’association Giving Back à Bobo-Dioulasso. Pour moi, c’est une manière et un moyen d’intégration efficace pour les jeunes des différents pays de la sous-région et de toute l’Afrique d’une manière générale. Comme nous avons vu ici avec les jeunes de Bobo-Dioulasso qui ont vu en ces élèves de Giving Back des amis et des camarades.

Cette présence a été aussi une occasion de prouver aux jeunes Burkinabè et particulièrement ceux de Bobo-Dioulasso que le basket-ball et les études peuvent aller de paire et qu’ils ont aussi leur chance. En tant que responsable de la fédération de basketball, je ne peux que m’en réjouir de cette présence.

Au-delà des jeunes joueurs entre eux, je pense et reste convaincu que les autres techniciens de Basket-ball particulièrement les entraineurs pourront s’inspirer et aussi apprendre de cet échange pour le grand bonheur du basket-ball burkinabé. Déjà, avec la qualification des Etalons pour l’Afro basket Men 2013, je pense que cette présence permettra de créer un nouvel engouement pour les jeunes de venir dans le basket-ball et de travailler pour l’expansion, le développement et la promotion de notre discipline qu’est le basket-ball.

 

PARTAGER