Tournoi UEMOA : Mali-Côte d’Ivoire, Jamais deux sans trois

6

Les Aigles locaux se sont qualifiés hier pour la finale en battant 1-0 la Côte d’Ivoire grâce à une réalisation de Moussa Djénépo qui a frappé
peu avant la demi-heure. Aujourd’hui, le Mali connaitra son adversaire de la finale à l’issue de la dernière journée du groupe B.

Comme en 2013 au tournoi UEMOA en Côte d’Ivoire et cette année au Rwanda lors du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), le sélectionneur national, Djibril Dramé a encore confirmé qu’il sait jouer la Côte d’Ivoire. Hier, le technicien a, en effet, conduit les Aigles locaux à la finale de la 7è édition du tournoi UEMOA en battant 1-0 la sélection ivoirienne. L’unique but de la partie a été marqué à la 27è minute par Moussa Djénépo dont le tir en pivot s’est logé au fond des filets du gardien des Eléphants.

C’est la troisième fois d’affilée que Djibril Dramé domine la Côte d’Ivoire avec une sélection nationale. Après donc 2008 à Bamako (défaite contre la Côte d’Ivoire aux tirs au but) et 2011 au Sénégal (défaite face aux Lions de la Teranga), le Mali jouera sa troisième finale UEMOA, samedi à Lomé. Aujourd’hui, les Aigles locaux connaîtront le nom de leur adversaire de la finale à l’issue de la dernière journée des matches de la poule B.

Pour revenir à la rencontre d’hier contre les Eléphants de Côte d’Ivoire, l’international junior, Moussa Djénépo et ses camarades ont été présents de bout en bout et méritent largement leur qualification pour le bouquet final. Certes, la sélection malienne n’a pas réussi à emballer la rencontre, mais elle a fait l’essentiel en empêchant les Ivoiriens de développer leur football.

Les nôtres auraient même pu l’emporter par un score plus large si la tête du canonnier Ibrahima Koné n’avait été extraite sur la ligne par un défenseur  ivoirien revenu en catastrophe (89è minute). Mais le plus important pour les Aigles locaux était de se qualifier pour la finale et c’est mission accomplie pour le keeper capitaine Djigui Diarra et ses coéquipiers. Désormais, les regards sont tournés vers le bouquet final et tous les supporters espèrent que la troisième fois sera la bonne pour notre pays et que les protégés de Djibril Dramé reviendront à Bamako avec le trophée de l’Intégration.

Dans l’autre match de la poule, le Niger s’est imposé 2-1 devant le Togo, prenant ainsi la deuxième place du classement à deux longueurs du Mali (7 points, 3 matches, 2 victoires, 1 nul). Dans notre édition de demain, nous reviendrons plus en détails sur la qualification des Aigles locaux avec notre envoyé spécial, S. S. Kamissoko.

D. COULIBALY

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

    • Mon cher dama10 avait bien vu: troisième finale et troisième défaite ………………………………….

      • aaaaaaaaaaaaah nos aigles manger la souris et être incapable de terminer la queue; c’est terrible. Quand j’ai lu le post de dama10, ça m’a fait rire car je pensais exactement à la même chose………………….. notre sort éternel…….depuis 56 ans……..

        • Une éternelle malédiction. Ce qui est surprenant, c’est en regardant le match on voit bien que la victoire était à la portée des nôtres mais hélassssssssssss ? ? ? ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here