TRAFIC DE VISAS SPORTIF : Un Ségovien privé de Coupe du Monde !

0

Boubacar Traoré a la mort dans l’âme. Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Pourtant il en restera toujours ainsi pour notre sport où l’affairisme est la règle la plus partagée. Suivons ! Boubacar Traoré a fait un parcours honorable cette année dans le jeu de pétanque (autrement dit jeu de boule).

A Tombouctou, avec son équipe de Ségou il est Vice Champion du Mali. Dans la capitale de l’or blanc (Koutiala), il dame Bamako (11 à 9) et est sacré Champion. A l’orée du Championnat Mondial de Jeu de Pétanque qui doit se dérouler à Grenoble en France, ces résultats sont quand même flatteurs pour que l’enfant de Sokolakono ne puisse pas faire partie des Aigles du Mali annoncés pour la compétition mondiale. Du côté de la Fédération Malienne de Jeu de Pétanque, la sélection du Mali reflètera bien les performances sportives de chacun des compétiteurs de la boule. Pour la première fois un joueur de l’intérieur fera partie du groupe. C’est Boubacar Traoré. Il se rend à Bamako à ses frais pour la mise au vert, tout comme il se prend en charge durant tout le séjour de la préparation, et puis se confectionne un passe port. Le Tournoi mondial est prévu du 20 au 25 septembre 2006.

Le 5 Septembre, le Président de la Fédération Mondiale de Pétanque, Claude Azena écrit au Consulat de France pour confirmer que la Fédération Malienne de Pétanque est bel et bien invitée à participer à ces championnats du Monde et poursuit sa lettre en  ces termes : « Compte tenu de la date des débuts du championnat du Monde soit le 20 Septembre, il nous serait agréable que vous puissiez délivrer des visas le plus rapidement possible à ces personnes pour se rendre en France : Souleymane Diarra Chef de la délégation, Bakary Diarra Coach, Nouhoun Sangaré, Mahamadou Ouattara, Boubacar Traoré et Abdoulaye Keita tous joueurs ».

Deux jours plus tard, soit le 7 septembre, le même Président Mondial de Pétanque écrit au Consul de France au Mali qui n’avait octroyé que 4 visas sur 6. Nous citons : « Nous sollicitons donc une nouvelle fois de votre haute bienveillance, l’octroi des visas de ces deux personnes pour se rendre en France. Un refus constituerait un handicap majeur pour cette équipe privée d’un de ses joueurs et du coach ». En effet il s’agit de Souleymane Diarra et de Boubacar Traoré qui n’avaient pas eu de visas au départ. Les responsables de la Fédération Malienne de Pétanque profiteront de cette confusion, à quelque deux semaines du départ pour « dribbler » Boubacar Traoré pendant qu’ils s’affairaient en douce à la Primature pour obtenir les deux visas qui leur manquaient.

Seul face à ses frais depuis des jours et coupé de communication, Boubacar Traoré revient à Ségou une semaine après. Cependant, la semaine qui suivra, c’est le Secrétariat Général du Gouvernement à travers Amadou Santara qui signe l’Ordre de Mission N°002363 SGG-RM autorisant les 6 personnes citées plus haut à se rendre en Grenoble pour participer au 24eme Championnat du Monde de Pétanque avec imputation bien précises : Transport International, Perdiems (5) Personnes, Frais de Mission Chef de Délégation, Déplacement Aéroport Ville de Grenoble, Hébergement Restauration de 2 Personnes, Dîner Gala Budget National. Autres Frais/Fédération Internationale de Jeu de Pétanque.

En clair, le visa de Boubacar Traoré a été obtenu et quelqu’un a usurpé la place du ségovien. Qui ? Un certain Adama Diarra qui a osé faire tout le tournoi sous le nom de Boubacar Traoré. Où est la justice dans notre sport ? Aux dernières nouvelles nous apprenons qu’Abdoulaye Keita, un des joueurs a profité du match contre la Tunisie pour disparaître de son Hôtel.

Moutta

PARTAGER