Transferts – Ils vont faire le mercato

0
1

Voici la première partie de notre dossier consacré au mercato d’hiver qui s’ouvre le 1er janvier. Découvrez pourquoi Tevez, Malouda, Kaka, Drogba ou Berbatov, veulent ou pensent à partir. Quels clubs sont prêts à les accueillir et pour combien et comment leurs clubs actuels vivraient leurs départs.

Tevez: le banni

Il en est où ? Fâché avec son entraîneurRoberto Mancini depuis le début de la saison, définitivementpersona non grata depuis son refus d’entrer en jeu à Munich (défaite 0-2), le 26 septembre, Carlos Tevez doit et va quitter Manchester City. “Mon désir est de faire la pré-saison avec Boca Juniors et de jouer la Copa Libertadores (du 25 janvier au 4 juillet 2012).Je suis fatigué de voyager et de faire des allers-retours. A ce jour, cette déclaration est la seule qu’il aie faite depuis son départ volontaire. Il  ne “reviendra pas en Angleterre”souligne-t-il.

Qui s’intéresse à lui: Premier club à se positionner, le Milan AC en a fait sa priorité absolue. Galiani a prévenu: “ce sera lui ou rien”. Il a assuré avoir l’accord du joueur. La Juventus serait également active sur le dossier. Le PSG est à l’affût. Officiellement, il ne s’est jamais intéressé à l’international Argentin, mais c’est un dossier qui pourrait se régler en secret, dans le Golfe, entre les deux propriétaires des clubs.

Son prix: Entre 25 et 30 millions d’euros. “On ne peut pas le laisser partir en prêtCity a payé beaucoup pour Tevez en trois ans. C’est normal“, précisait Mancini, le 20 décembre dernier. A ce tarif-là, Milan est bloqué, mais pas le PSG. Selon The Guardian, Turin aurait déjà proposé 25 millions d’euros le 15 décembre dernier.

 

Quelles conséquences pour son club ? : Tevez n’a été aligné qu’à trois reprises cette saison pour un temps de jeu total de 90 minutes. Son équipe a appris à vivre, et à gagner, sans lui depuis plusieurs mois, avec Aguëro, Dzeko ou Balotelli en pointe.

Malouda: l’Euro comme obsession

Il en est où? Poussé sur le banc par l’éclosion de Daniel Sturridge et l’arrivée de Juan Manuel Mata cet été, Florent Malouda vit mal le rôle de joker de luxe dans lequel le cantonne André Villas-Boas. A quelques mois de l’Euro 2012, le Guyanais sait qu’il doit jouer plus afin de ne pas perdre sa place dans le groupe France. Après la rencontre contre Fulham (1-1), lundi, il a ainsi évoqué pour la première fois l’idée d’un départ. “Mon temps de jeu est trop limité par rapport à mes ambitions. Je ne peux pas me contenter de ça. S’il faut partir, je partirai.”

Qui s’intéresse à lui: Longtemps sur lui l’été dernier, la Juventus pourrait revenir à la charge, selon Tuttosport. La piste la plus chaude mène cependant au Paris-Saint-Germain. Probable futur entraîneur, Carlo Ancelotti avait fait de l’ancien Lyonnais un des joueurs de base de son système offensif à Chelsea. L’idée de se retrouver dans la capitale séduirait les deux hommes, selon Le Parisien.

Son prix: entre 5 et 8 millions d’euros, soit la somme que souhaitait proposer la Juve pour le Guyanais l’été dernier. Sous contrat jusqu’en juin 2013, il pourrait même être libéré pour service rendu par des Blues soucieux d’alléger leur masse salariale (il émarge à 500 000 euros bruts mensuel).

Quelles conséquences pour son club ? : S’il n’est plus un titulaire indiscutable, Malouda reste capable de faire la différence par son volume de jeu. Lors du match nul face à Fulham (1-1) lundi, son entrée en jeu a d’ailleurs dynamité un coté gauche ronronnant en première période. S’il part, le banc de touche des Blues manquera alors considérablement de profondeur. Villas-Boas ne le laissera donc s’en aller uniquement s’il lui trouve un remplaçant.

Kaka ne sera pas bradé

Il en est ou?: Laissé tranquille par les blessures et un genou récalcitrant, Kaka (29 ans) s’est enfin intégré dans le collectif du Real. Mais barré par Özil, l’ancien milanais est lassé d’être laissé sur le banc dans les grands matches, comme lors du dernier clasico. L’envie de retrouver un statut plus conforme à son talent, afin de redevenir indiscutable en sélection, pourrait donc le pousser à demander à partir cet hiver.

Qui s’intéresse à lui: Comme à chaque mercato le Milan AC se ferait un plaisir de retrouver son ancien meneur de jeu. Mais financièrement exsangue, il ne peut se le payer. Depuis que l’arrivée d’Ancelotti est probable, son nom revient avec insistance du côté de Paris. Selon The Guardian, André Villas-Boas souhaiterait aussi fortement l’enrôler du côté de Chelsea pour apporter cette créativité qui fait souvent défaut à son milieu de terrain.

Son prix: Acheté 67 millions d’euros (3e recrue la plus chère du club), le Brésilien ne sera pas bradé par le Real Madrid qui ne le lâchera pas à moins d’une offre comprise entre 30 et 35 millions d’euros.

Quelles conséquences pour son club ? S’il n’est pas un titulaire indiscutable, le Brésilien n’en reste pas moins une alternative de choix et de classe à Özil. Souvent percutant quand on fait appel à lui (3 buts), son départ serait un coup dur pour Mourinho qui chercherait alors immédiatement à le remplacer. Le Brésilien est de plus particulièrement apprécié dans le vestiaire.

Drogba: un dernier gros contrat

Il en est ou? Longtemps considéré par AVB comme la doublure de Torres, l’Ivoirien a spectaculairement inversé la tendance ces dernières semaines. Son magnifique doublé en Ligue des champions contre Valence (3-0), lors du match décisif pour la qualification, a marqué les esprits. Depuis, l’Ivoirien a récupéré sa place de titulaire, son aura de leader et son statut de joueur clé.

Qui s’intéresse à lui: A bientôt 34 ans, Drogba veut signer le dernier et le plus gros contrat de sa carrière. Voila pourquoi un départ au Milan AC, qui en avait fait sa priorité avant Tevez, n’est pas à l’ordre du jour. Aujourd’hui, seul l’Anzhi Makhachkala de Samuel Eto’o ou les Chinois de Guangzhou Evergrande pourraient lui offrir les 10-12 millions d’euros qu’il réclamerait pour ce dernier challenge.

Son prix: Libre en juin prochain, l’Ivoirien pourra s’engager avec le club de son choix dès le 1er janvier prochain. Vexé du manque de confiance accordé par les dirigeants de Chelsea, qui ne lui proposent qu’un an supplémentaire alors qu’il en réclame deux, l’ancien Marseillais voudrait partir dès son retour de la CAN en février. Pour le moment, le club londonien s’oppose à un départ de son buteur. Si les Blues refusent de le laisser partir contre une somme symbolique, un bras de fer entre les deux parties n’est pas à exclure.

Quelles conséquences pour son club: A l’image de sa prestation face à Valence, Drogba est juste indispensable à Chelsea. Lors du triste match nul face à Fulham (1-1), son entrée en seconde période à apporté cette présence physique sans laquelle les centres de Mata ou Sturridge n’inquiète personne. S’il part, les Blues devront lui trouver un remplaçant dans le même registre. Ou enfin faire confiance a Lukaku (1,93m pour 90kg) qui présente le même profil d’attaquant puissant.

Berbatov: l’incompris

Il en est ou? Avec Alex Ferguson, la rupture se situe lors de la défaite en finale de la C1 face au Barça. Pourtant sacré meilleur buteur de la Premier League (21 buts), le Bulgare est étrangement laissé en tribune par l’Ecossais. Depuis, il est aligné au compte-goutte (seulement 2 titularisation en Premier League). Ce qui ne l’a pas empêché de marquer quatre fois lors des deux dernières rencontres de Man U.

Qui s’intéresse à lui: En novembre dernier, son agent déclaré que le numéro 9 ne serait pas contre un pont d’or de l’Anzhi Makhachkala. Selon Bild, c’est désormais le Bayer Leverkusen qui souhaiterait voir revenir son ancien buteur (2001 et 2006) dès cet hiver. Galatasaray et Fulham sont également très actifs sur le dossier.

Son prix: Acheté 37 millions d’euros à Tottenham, en 2008, il pourrait partir libre en juin prochain si Man U ne lève pas l’option pour une année supplémentaire qu’il dispose sur lui, avant le 2 janvier. Mais lassé de son rôle de faire-valoir, l’ancien Spurs pourrait demander à quitter le club dès cet hiver afin d’avoir plus de temps de jeu. Une somme qui n’excéderait pas les 7 millions d’euros pourrait alors être réclamée par les Red Devils pour le libérer.

Quelles conséquences pour son club: A priori, un attaquant aligné aussi peu ne risque pas de déstabiliser une équipe par son départ. Mais voilà, “Berba” reste sur quatre buts en deux matches et sa classe comme son sens du but ne seront pas facile à oublier dans les travées d’Old Trafford. De plus, il est très apprécié dans le groupe. “Je suis toujours content quand Dimitar marque parce que c’est un mec sympa et il le mérite “ déclarait ainsi Evra après son triplé face à Wigan le jour du Boxing Day.

Hichem Sadaoui / Eurosport

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.