Unesco Cup 2015 : Un match de gala pour aider les enfants victimes de la crise au Nord du Mali

0
Michel Trezeguet
Michel Trezeguet

Le mardi 8 septembre dernier, un match de gala a opposĂ©, au stade Juventus Stadium, les lĂ©gendes de la Juventus de Turin Ă  celles du mythique club argentin Boca Juniors. Cette rencontre entre le champion en titre du Calcio italien et dauphin du Barcelone vainqueur de la league des champions de l’UEFA, la vieille dame italienne et le club le plus titrĂ© du championnat argentin, Boca Juniors Ă©tait Ă  but humanitaire. Elle visait Ă  venir en aide aux enfants victimes de la crise sĂ©curitaire au nord du Mali.

Rappelons que cette dĂ©cision a Ă©tĂ© prise lors de la visite effectuĂ©e, en juin dernier, au Mali par une dĂ©lĂ©gation de l’UNESCO et du club italien conduite par Eric Falt, sous-directeur gĂ©nĂ©ral de l’agence des Nations unies pour l’Ă©ducation et la culture, accompagnĂ©e de David Trezeguet, prĂ©sident des lĂ©gendes de la Juventus et Claudio Nicodemo Albanese, directeur de Communication et des relations extĂ©rieures du club. Au cours de cette visite, cette dĂ©lĂ©gation avait nouĂ© un partenariat avec l’ONG malienne TEMEDT pour la mise en Ĺ“uvre d’un projet visant Ă  la rĂ©insertion sociale de 100 garçon et fille de Gao, Tombouctou et Bamako âgĂ© entre 12 et 17 ans, ayant Ă©tĂ© victimes ou associĂ©s aux groupes belligĂ©rants pendant la crise de 2012. Ainsi, ces jeunes bĂ©nĂ©ficieront des cours d’alphabĂ©tisation et d’enseignements techniques professionnels, de soutien psychosocial et d’activitĂ©s culturelles et sportives.

CĂ´tĂ© sportif, le Juventus Stadium avait pris les allures d’une grande fĂŞte. Parmi la plĂ©iade de stars, on note dans l’Ă©quipe italienne la prĂ©sence de David Trezeguet, Pavel Nedved, Fabricio Ravanelli, Ciro Ferrara, Maoro Camoranezzi, Edgar Davids. Tandis que du cĂ´tĂ© du Boca Juniors, il y avait notamment Claudio Caniggia, Kili Gonzales, Martin Palermo, Antonio Parejo.

Après  90 minutes de jeu, les deux Ă©quipes n’ont pu se dĂ©partager (1 – 1). C’est le club argentin qui a ouvert le score Ă  travers Guglielminpetro avant que David Trezeguet ne ramène le score Ă  la paritĂ© sur un centre de Pavel Nedved. A la sĂ©ance des tirs au but, c’est le Boca Juniors qui finira par l’emporter par quatre tirs rĂ©ussis contre deux. Mais ce rĂ©sultat est très anecdotique, car tout le monde a passĂ© une belle soirĂ©e et les fonds rĂ©coltĂ©s seront utiles Ă  une grande cause : dĂ©velopper les projets de l’UNESCO en Afrique et aider des enfants.                         MassirĂ© DIOP

PARTAGER