Victime de cris de singe, un footballeur brésilien quitte le terrain en larmes

2

Everton Luiz, un milieu brésilien du club de football du Partizan Belgrade, a été victime de cris de singe de la part de supporteurs de l’équipe adverse. Il a quitté la pelouse en pleurs.

Le milieu brésilien du Partizan Belgrade, Everton Luiz, a subi des cris racistes depuis les tribunes tout au long du match sur la pelouse de Rad, pour le compte de la 22e journée du championnat serbe, a rapporté la télévision B92. Le joueur a quitté le terrain en pleurs.

Chaque fois qu’il touchait le ballon, Everton Luiz, 28 ans, essuyait des cris de singe en provenance d’un groupe de supporteurs de Rad Belgrade. Peu avant la fin, le match a été brièvement interrompu lorsque les supporteurs de Rad ont également brandi une bannière avec un message insultant à l’encontre du Brésilien. La police est intervenue pour mettre fin à la cohue sur la pelouse.

Un doigt d’honneur aux supporters

Lorsque l’arbitre a sifflé la fin du match, Everton Luiz est allé face aux supporters de Rad pour leur adresser un doigt d’honneur, selon les images diffusées par une autre chaîne locale. Son geste a provoqué l’ire des joueurs de Rad, qui ont voulu s’en prendre au Brésilien. Sur les images diffusées, on voit le défenseur de Partizan quitter la pelouse en pleurs, consolé par ses coéquipiers.

«C’est un retour dans la réalité du football serbe», a déploré après le match l’entraîneur de Partizan, Marko Nikolic. «J’étais davantage bouleversé par l’attitude des joueurs adversaires qui, au lieu de calmer le jeu, soutenaient ce comportement», a affirmé Everton, en ajoutant qu’il voulait «tout oublier au plus vite».

  Leparisien.fr avec AFP

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Tres Dommage at .ca fait mal.
    Jespere que les federations et surtout la fifa fera son travail en toutes imlartialites et appliquer des sanctions de part et dautre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here