Vulgarisation du Maracaña : L’UNAFOM engagée pour la création d’une Fédération Nationale de la discipline au Mali

0
Bleu Charlemagne remettant des équipements au président de l'UNAFOM
Bleu Charlemagne remettant des équipements au président de l’UNAFOM

Pour ce faire, une délégation ivoirienne de la discipline  est à Bamako depuis, le mercredi 8 avril pour échanger avec les responsables sportifs et les anciennes gloires du Mali. Cette délégation conduite par le président de la FIMADA, Bleu Charlemagne, a été d’abord reçue en audience dès son arrivée, par le ministre des sports Housseini Amion Guindo. Ce dernier aurait même donné son aval pour la promotion de la discipline dans notre pays. Selon le président de l’UNAFOM, Mamadou Dipa Fanè, Poulô s’est dit prêt à accompagner l’initiative. A cet effet, L’UNAFOM projette de créer une fédération nationale de Maracaña dans un bref délai et participer à la prochaine coupe d’Afrique de la discipline prévue  au mois d’août prochain à Lomé.  C’est pourquoi, elle a déjà mis en place une commission présidée par Birama Traoré dit Allahkaboura pour mener à bien le projet.

Et, d’ores et déjà, cette commission a organisé, hier, au carrefour des jeunes de Bamako,  un atelier de formation pour renforcer les capacités des pratiquants maliens. Ce stage était animé par des experts ivoiriens. Après des cours théoriques sur les 13 lois de jeu du Maracaña, les stagiaires ont pu mettre en application leur connaissance  dans une séance pratique sur le terrain  du carrefour des jeunes de Bamako. C’était sous les yeux vigilants du président de l’UNAFOM, Mamadou Dipa Fané qui a souligné que ce sport est un vecteur de rassemblement  qui permet de renforcer la cohésion sociale et d’éviter plusieurs maladies dues à l’inactivité.

Pour sa part, le président de la FIMADA, Bleu Charlemagne indiquera que le Maracaña est un sport dont la pratique est transversale à tout âge. “Le Maracaña est un jeu d’équipe né au brésil qui se joue par six joueurs sans gardien de but avec des règles particulières alliant la tactique, la technique et l’adresse physique. Et, on peut le jouer à partir de 7 à 77 ans “, a-t-il dit.

Il vivement  souhaité la création d’une fédération de la discipline  au Mali dans un délai de 6 mois avant de remettre des équipements à l’UNAFOM.

Notons que plus de 50 pays à travers le monde ont déjà créé leur fédération. Et en marge de la 4èmeédition de la coupe d’Afrique de la discipline, une Assemblée générale se tiendra le 6 août à Lomé pour créer la Fédération Internationale de Maracaña et disciplines associées.

  Sory Ibrahima Coulibaly

 

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER