Construction du complexe numérique de Bamako : ATT lance un nouveau projet futuriste

0
11





Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a procédé le mardi 20 décembre  2011 à Djicoroni-para au lancement du projet de construction du complexe numérique de Bamako. C’était en présence du représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Mali, Youssouf Ouédrago et du ministre des Postes et des Nouvelles technologies, Modibo Ibrahim Touré. Le nouveau joyau architectural coûtera environ 16 milliards de francs CFA.

Le nouveau complexe de Bamako est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) jouissant de l’autonomie financière et de gestion, créé par l’ordonnance N 2011-10/P-RM du 20 septembre 2011. Il  vise à améliorer les compétences des TIC du Mali et de la sous-région ouest africaine et à renforcer les partenaires public-privé pour soutenir la recherche, le développement, les innovations technologiques dans le domaine des TIC. Son objectif est de former de ressources humaines compétentes et de numériser l’économie du Mali en vue de son entrée de plein pied dans la société de l’information. Le nouveau joyau architectural sera construit sur le site  de l’ancien centre de formation des Potes et Télécommunications (CFPT), sis à Djicoroni-para sur un espace de 4,5 hectares environ. La nouvelle structure, une fois son  implantation terminée, sera gérée par un conseil général d’’orientation tenant lieu de conseil d’administration, un conseil scientifique, une direction générale et un comité de gestion. Le coût total du projet est de 37 millions de dollars (environ 16 milliards de francs CFA) supporté par la BAD à hauteur de 10 milliards de francs CFA ; l’Agence française de coopération pour environ 5 milliards 180 millions FCFA  et l’Etat malien pour 1 milliard de francs CFA.

Le chef de l’Etat  a exprimé toute sa fierté pour la construction d’un tel complexe, une sorte de cadeau de fin d’année. Le ministre des Postes et des Télécommunications, Modibo Ibrahim Touré, a souligné que le projet  vient couronner et récompenser le rôle pionnier et le fort engagement de notre pays  dans la promotion des TIC. Avant d’ajouter que «  le complexe numérique constituera dans l’avenir l’un des piliers de la nouvelle économie, l’économie numérique, génératrice des emplois du futur, dispensatrice du savoir et du savoir-faire dans le Mali du 21è siècle. A l’en croire, la révolution numérique n’est pas du domaine de l’abstrait, ce n’est pas un luxe, bien au contraire c’est du concret. Elle s’adresse à nos préoccupations directes, quotidiennes, à nos contingences matérielles et à notre espace de solidarité ».

Pour le représentant de la BAD, Youssouf Ouédrago, il a salué la coopération exceptionnelle qui lie la BAD au Mali, avant de rassurer le chef de l’Etat de l’accompagnement de son institution pour le développement du Mali.

Ben Dao. 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.