Femmes et nouvelles technologies : Un couteau à double tranchant

0
1





Depuis un certains temps, le monde s’est tourné vers les technologies qui sont devenues le moyen le plus facile pour se connecter. Cette modernisation rend la tâche plus facile aux uns. Mais, elle peut parfois être préjudiciable pour d’autres.

À vrai dire, ces technologies soulagent parfois les femmes, car celles-ci sont le plus souvent appelées à occuper des postes d’assistance ou de secrétaire de bureau. Malheureusement, beaucoup de nos sœurs ne connaissent pas l’importance des nouvelles technologies en son vrai sens. A travers ses outils, elles oublient souvent de travailler avec sérieux, en ne se  concentrant que sur l’internet. Pourquoi faire ? C’est bizarre, il ne faut jamais jeter un coup d’œil sur leurs écrans. Elles s’adonnent à regarder des images déplaisantes ou même à «tchatcher», c’est-à-dire à chercher des copains sur le net.

Soucieuse de la promotion des femmes, notre rédaction a mené des enquêtes dans certains services de la place. Le constat est amer !  Beaucoup d’entre elles, sont remerciées par leurs employeurs, à cause de ces pratiques ignobles pour notre société. En plus de tout cela, d’autres sont victimes de  tromperie de la part des bandits, qui profitent de leur naïveté, pour leur soutirer de l’argent.

Malgré cela, certaines en tirent profit, même si elles ne sont pas nombreuses. Certes, l’internet a une importance, mais on peut y trouver n’importe quelle personne.

Par ailleurs, le téléphone portable demande présentement beaucoup de vigilance. Ce matériel a fait beaucoup de mecontentes à travers notre pays. Des individus, ne faisant rien de bon dans leur vie, profitent des téléphones portables pour faire des arnaques. Tels sont les cas vécus à Rail Da et à Banconi. Certaines femmes draguent des hommes à travers des  appels téléphoniques. En quoi faisant ?  En se mettant à composer fortuitement des numéros sur leur téléphone, espérant tomber sur un mec. Une fois que cet objectif est atteint, elles rient en espérant avoir eu une proie : « Allô ! C’est Madou ?»,  «Non ! Ce n’est pas Madou», «Alors, excuse moi, je me suis trompée de numéro». Tout cela pour inciter ce dernier à venir vers elles. Ce qu’elles doivent comprendre, c’est qu’on  peut souvent tomber sur des criminels ou des bandits sexuels.

Certes, les technologies nous facilitent beaucoup de choses, mais elles ont souvent des effets néfastes. Alors, prière à nos sœurs de se comporter correctement avec ces outils.

Sitan Coulibaly

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.