Transfert de l’analogique vers le numérique : Le chemin est balise jusqu’en 2015

0
1

Le passage de la radiodiffusion analogique vers le numérique entre dans le concret. Le Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, a présidé, lundi à la Primature, la première réunion du Comité national de la radiodiffusion analogique vers le numérique.

La rencontre s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, notamment le ministre de la Communication, Sidiki N’Fa Konaté, et celui des Postes et des Nouvelles technologies, Modibo Ibrahim Touré. L’ordre du jour de la rencontre était essentiellement consacré à l’examen et à la validation d’une feuille de route stratégique sur la transition de la radiodiffusion télévisuelle analogique terrestre vers le numérique élaborée lors d’un séminaire national. Le passage de l’analogique vers le numérique va déboucher pour notre pays sur des conséquences extraordinaires sur le plan technologique, culturel, politique et économique, a estimé le ministre de la Communication. Il va également créer des conditions meilleures pour une offre de programmes de qualité enrichissant l’espace audiovisuel en République du Mali, a-t-il noté. Le Premier ministre a, pour sa part, relevé que les technologies de l’information et de la communication consacrait l’ère de tout numérique et suscitait l’émergence d’une société dite de l’information qui a considérablement transformé toutes les sphères publiques et privées. Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a rappelé les efforts déployés par les pouvoirs publics pour faire des nouvelles technologies un véritable outil de développement et de réduction de la pauvreté, et aussi, une passerelle pour l’insertion de notre pays dans la nouvelle société de l’information et de la communication.

Le chef du gouvernement a indiqué que la validation de la feuille de route stratégique sur la transition de la radiodiffusion télévisuelle analogique terrestre vers le numérique, permettra de doter notre pays d’un cadre cohérent de référence de la transition vers le numérique pour l’ensemble des acteurs nationaux ainsi que pour les partenaires techniques et financiers. Tout comme, elle permettra de conforter le leadership de notre pays qui a abrité déjà en 2010, le Séminaire International des Radio-télévisions sur les enjeux de la transition vers le numérique et qui s’apprête à accueillir au cours du premier semestre 2012, une rencontre internationale organisée en partenariat avec l’Union internationale des télécommunications (UIT) sur la transition numérique. L’UIT a fixé la date d’arrêt de la diffusion analogique au 17 juin 2015. Pour que ce délai soit respecté par notre pays, plusieurs organismes ont été mis en place dont le Comité national de transition de l’analogique vers le numérique, présidé par le Premier ministre et deux grandes commissions spécialisées : une commission de planification et stratégie et une commission des finances.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.