Après l’attribution de la 3ème licence de téléphonie globale au Mali à Alpha Telecom : Le Gouvernement et le Consortium Planor -Monaco Telecom ont signé hier la convention de concession pour une durée de 15 ans

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le gouvernement du Mali et le Consortium Planor et Monaco Telecom ont procédé, hier après-midi, à la signature de la convention de concession et de l’arrêté relatif à l’attribution de la 3ème licence de téléphonie globale au Mali. En signant cette convention d’une durée de 15 ans, Alpha télécommunication (nom d’exploitation du 3ème opérateur de téléphonie au Mali) interviendra dans les secteurs de la téléphonie mobile, téléphonie fixe, internet et 3G. Le coût de l’investissement s’élève à 55,1 milliards de FCFA dont la première tranche de 33 milliards de nos francs a été payée, le 11 février dernier. Pour le ministre Bréhima Tolo, l’arrivée de Alpha Telecom sur le marché malien augmentera la télé densité et la pénétration du mobile et permettra une baisse des tarifs et un développement accru de l’internet.

Le ministre Tieman Coulibaly et le ministre Bréhima Tolo et le DG de  Planor-Afrique, Abdoulaye Compaoré, hier, lors de la signature

Le ministre Tieman Coulibaly et le ministre Bréhima Tolo et le DG de Planor-Afrique, Abdoulaye Compaoré, hier, lors de la signature

C’est à l’issue du Conseil des ministres du 12 septembre 2012 que la troisième licence de téléphonie globale au Mali a été attribuée à Alpha Télécommunication pour un montant de 84 millions d’euros, soit 55,1 milliards de FCFA. Il s’agit du Consortium Planor et Monaco Telecom international. Après l’attribution de la licence, la signature de la convention de concession entre l’Etat malien et le Consortium Planor-Monaco Telecom s’est déroulée, hier après-midi, au cours d’une cérémonie modeste mais pleine de signification dans la salle de conférence du ministère de la Poste et des Nouvelles Technologies.

En plus du premier responsable de ce département, Bréhima Tolo, on notait la présence de plusieurs membres du gouvernement. Il s’agit des ministres de l’Economie, des Finances et du Budget, Tiéna Coulibaly,  du Logement, des Affaires Foncières et de l’Urbanisme, David Sagara et de la Communication, Manga Dembélé, non moins porte-parole du gouvernement.

Le président du Groupe Planor, Appolinaire Compaoré, le Directeur général de Planor-Afrique, Abdoulaye Compaoré et le représentant de Monaco Telecom international, Sébastien Vacher, étaient aussi de la rencontre. Sans oublier les représentants du pool bancaire dont le Directeur général de la BSIC-Mali, Adama Diop, le vice-président de la BOAD, Bassary Touré. Le président de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications (AMRT), Dr Choguel Kokala Maïga ainsi que les membres du Comité technique d’appui au processus d’octroi de la 3ème licence étaient les témoins oculaires de cette signature de concession.

Dans son mot de bienvenue, le Directeur général de Planor-Afrique, Abdoulaye Compaoré, visiblement heureux de prendre la parole devant ce beau monde, a tout d’abord exprimé sa solidarité à l’ensemble du peuple malien par rapport à la crise qui prévaut  au Mali. Son souhait est que le pays sortira de ces épreuves victorieux, uni et grandi.

 Ambition : bâtir  un réseau de classe  internationale et  fournir des services de qualité accessibles à tous les Maliens

 S’agissant de l’obtention de la 3ème licence à Alpha Telecom, il a réitéré ses remerciements au gouvernement du Mali pour la confiance placée au groupe Planor et pour avoir réussi à mettre en place un environnement favorable aux investissements malgré la conjoncture difficile. « Nous intégrons, ce jour (mardi 12 février) et avec votre caution, le marché malien dans un secteur stratégique et hautement compétitif en tant que troisième entrant mais avec l’ambition de construire un réseau de classe internationale et de fournir des services de qualité accessibles à tous » a-t-il précisé.

 Un premier versement  de 33 milliards de FCFA déjà effectif

 L’occasion était bonne pour lui de remercier la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) pour son engagement aux côtés du secteur privé dont le Groupe Planor et au pool bancaire composé de la BSIC-Mali, l’Union Togolaise des Banques, la Banque Togolaise de Développement, Coris Bank International et Ora Bank. Il faut noter que la BSIC-Burkina et la BSIC Togo ont également participé à ce financement derrière la BSIC-Mali. La BOAD, dont le vice-président est notre compatriote Bassary Touré, est l’arrangeur de financement.

La bonne nouvelle est que le premier versement d’un montant de 33 milliards de FCFA est effectif, depuis le lundi 11 février 2013, comme précisé dans le cahier de charges. Le solde du prix de la licence est payable au plus tard trois mois à compter de la date d’octroi de la licence. En d’autres termes, la date du premier versement.

« Nous vous réitérons notre engagement à travers Alpha Télécommunications à respecter les termes du cahier de charge nous liant à l’Etat malien. Nous vous donnons rendez-vous, dans les meilleurs délais, sur le réseau Alpha Télécommunication, réseau citoyen au service de la nation malienne » conclut le Directeur général de Planor-Afrique.

Un partenariat  gagnant-gagnant  selon le ministre Tolo

A la suite de cette intervention, le ministre de la Poste et des Nouvelles Technologies, Bréhima Tolo a pris la parole, au nom du gouvernement, pour s’adresser à l’assistance. Selon lui, la signature de la convention de concession est un tournant important dans le développement du secteur des télécommunications au Mali. C’est tout simplement un partenariat gagnant-gagnant. Avant de rappeler que le lancement du processus d’octroi de la 3ème licence s’inscrit dans le cadre de la politique de développement du secteur des télécommunications.  Il participe, dira-t-il, de la volonté du gouvernement de parachever la réforme du secteur. « C’est dans ce cadre que le gouvernement nous a chargé de conduire le processus avec l’appui d’un Comité technique interministériel d’Appui, groupe pluridisciplinaire de concertation et d’assistance composé des représentants des départements ministériels concernés par l’opération. C’est l’occasion pour moi de remercier les représentants de ces départements, qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite du processus d’attribution de la licence » a déclaré le ministre Tolo.

Avant de souligner que « les potentialités du marché malien sont très importantes eu égard aux capacités du marché local et à l’importance des Maliens de l’étranger, porteurs de croissance en général mais plus particulièrement dans le domaine de la téléphonie.  Le Mali est loin encore d’avoir atteint le seuil de maturité en terme de télé densité, que ce soit fixe ou mobile. Nous sommes convaincus que l’arrivée de la 3ème licence sur le marché malien sera de nature à augmenter non seulement la télé densité et la pénétration du mobile mais également de permettre une baisse des tarifs d’une part et un développement accru de l’internet d’autre part ».

La cérémonie a été marquée par la signature de la convention de concession entre le ministre Bréhima Tolo, le ministre Tiéna Coulibaly, côté malien et Abdoulaye Compaoré, Directeur général de Planor-Afrique.

Alou Badra HAIDARA

SOURCE:  du   13 fév 2013.