TIC : Le retrait des PTF plombe les ailes de l’Agetic

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

A l’instar des autres services centraux du Mali, l’Agence des technologies de l’information et de la communication (Agetic) souffre des impacts négatifs de la crise socio-sécuritaire que traverse notre pays. Pour une nécessité de plus de 6 milliards de F CFA, les administrateurs n’ont adopté que 2,8 milliards au titre de l’année 2013. C’était le mardi dernier lors de  sa 9e session ordinaire du conseil d’administration.

 L’Agence des technologies de l’information et de la communication (Agetic), a tenu le mardi 5 février 2013, sa 9e session ordinaire du conseil d’administration. Elle avait à l’ordre du jour : l’examen du rapport d’activités 2012, l’analyse du programme d’activités 2013 et l’adoption du budget.

A l’issue des travaux, les travailleurs de l’Agence ont expliqué que cette session se tient dans contexte particulier où la structure est traumatisée. L’appui budgétaire n’a pas été suivi à temps réel, l’inaccessibilité de la totalité des appuis de la part des PTF et le manque de renforcement de la capacité des organes de l’Etat sont également des causes du malaise de l’Agence. Le budget qui devait atteindre 6 milliards de F CFA n’a été que 2,8 milliards de F CFA pour l’exercice 2013.

Par ailleurs, elle a enregistré des acquis au titre de l’année 2012. La maintenance des infrastructures a été faite, la modernisation de l’administration, la popularisation de l’accès de l’Internet et l’appropriation par les couches les plus larges des technologies de l’information et de la communication sont en bonne voie.

Pour l’atteinte des objectifs, le directeur de l’Agence Moussa Dolo, dira que « les recommandations et les propositions que les administrateurs ont formulées lors de ses travaux sur les programmes de 2013 tiennent compte de ce qui n’aura pas pu être réalisé en 2012.

Un des volets essentiels auquel est axé sur le programme de 2013. C’est le renforcement des capacités de pilotage et d’accompagnement de l’Agetic afin d’exploiter et de prendre en charge le potentiel des Tic au niveau central. Il figure aussi un plan de développement de contenus qui permettra de toucher du doigt l’apport des technologies de l’information et de la communication ».

Le ministre de la Poste et des Nouvelles technologies, Bréhima Tolo, a réaffirmé que l’Agetic a au cours de l’exercice de l’année 2012 mis un accent un particulier sur la sensibilisation et la communication. Cela témoigne l’engagement du service pour l’atteint des objectifs.

« Cependant, son implication est très sollicitée dans certains projets importants du gouvernement. Il s’agit du Réseau multiservice de la Cité administrative, du projet de réseau de fibre optique et du e-Gouvernement et e-Poste. Le rôle de l’agence est prépondérant à ce niveau car ses initiatives sont les exigences de notre développement futur en matière des Tic ».

Nabila Ibrahim Sogoba 

SOURCE:  du   6 fév 2013.