Atelier national de l’Union économique et monétaire ouest- africaine (UEMOA) : Les professionnels maliens de la passation des marchés publics se familiarisent avec le système d’information régional

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

La Commission de l’UEMOA et la Direction générale des marchés publics (DGMP) organisent à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, un atelier national de formation sur le système d’information régional des marchés publics.  Cette formation de trois jours (19 -21 décembre) est destinée aux professionnels maliens de la passation, du contrôle et de la régulation des marchés publics. L’ouverture de cet atelier était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Economie et des finances, Abdoulaye Touré, en présence notamment du directeur des finances publiques et de la fiscalité de l’UEMOA, Abdou Tahirou ainsi que les responsables des différentes structures nationales en charge des marchés publics.

Les officiels lors de la cérémonie d’ouverture présidé par Abdoulaye Touré

Après les sept autres pays de l’UEMOA, le Mali accueille l’atelier national de formation sur le système d’information régional des marchés publics. Les chargés de passation des marchés publics des institutions de la République, de tous les ministères et de certains organismes publics prennent part à cette session ainsi que les représentants des structures de contrôle et de la régulation des marchés publics. La présente formation est surtout axée sur le site web régional des marchés publics. L’ouverture a été l’occasion pour le secrétaire général du ministère de l’Economie et des finances, Abdoulaye Touré, de rappeler que  » le conseil des ministres de l’UEMOA, en adoptant la Directive n°02/2000 du 29 juin 2000 portant code de transparence dans la gestion des finances publiques au sein de l’UEMOA,  avait considéré que  l’hétérogénéité des règles de passation des marchés publics  au sein de  l’UEMOA était préjudiciable au processus d’intégration et qu’il convenait de les harmoniser « .

Ainsi, dit-il, au-delà de l’efficience de l’action publique contractuelle, le processus de réforme des marchés publics au sein de l’espace UEMOA se situe également sur le terrain de la construction du marché commun par la poursuite d’objectifs de performances économique par le renforcement de l’effectivité de la liberté de circulation.

Le programme de réforme des marchés publics a alors permis de mettre en place le nouvel Ordre juridique de la Commande publique au sein de l’UEMOA grâce à l’adoption des textes de base. Il s’agit de la  Directive portant procédures  de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics et des délégations de service public dans l’UEMOA et de celle portant contrôle et régulation des marchés publics et des délégations de service public dans l’UEMOA .

Entrées en vigueur dans l’ordre juridique communautaire de l’UEMOA le 1er janvier 2006, les directives des marchés publics avaient accordé un délai de deux ans aux Etats membres de l’UEMOA pour s’y conformer. Aux dires de M. Touré, « le processus de transposition dans les réglementations nationales est pratiquement achevé. Cependant d’autres mesures s’avèrent nécessaires pour permettre aux Etats de poursuivre et d’atteindre les objectifs de bonne gouvernance économique dans le domaine spécifique de la commande publique que sont : la liberté d’accès à la commande publique ; l’égalité de traitement des soumissionnaires ; la transparence des procédures et l’efficacité de la dépense publique « .

Ces objectifs ne peuvent être atteints sans la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics. C’est pourquoi les directives ont prévu la mise en place d’un système d’information régional des marchés publics dans l’espace UEMOA qui sera la plateforme de référence au niveau communautaire pour la publication des appels d’offres et de la documentation pertinente dans le domaine des marchés publics dans la zone.

Le présent atelier de formation des points focaux marque ainsi la mise en production de la première version du système et permettra à l’Etat malien de participer activement à cette grande initiative communautaire.  Les travaux porteront sur la présentation du système d’information régional des marchés publics, la présentation du site web régional et de ses différents outils de gestion et la saisie des plans de passation et des avis communautaires de l’année 2012. En tout cas,  le directeur des finances publiques et de la fiscalité de l’UEMOA, Abdou Tahirou fonde beaucoup d’espoirs sur cette formation pour laquelle, il ne doute point que les résultats attendus seront atteints au regard de l’expertise réunie.

Youssouf CAMARA

SOURCE:  du   20 déc 2012.