Le nouveau président de la commission de l’UEMOA à Bamako : « Je salue les efforts extraordinaires de mon prédécesseur » dixit Cheikh Hadjibou Soumaré

0
1

 

Le nouveau président de la Commission de l’UEMOA, le Sénégalais Cheikh Hadjibou Soumaré était, à Bamako, le week-end dernier. Objectif : avoir le soutien des autorités maliennes dans le cadre du bon fonctionnement de l’UEMOA et réitéré au chef de l’Etat la confiance que l’institution monétaire sous régionale a placée en lui. L’ancien Premier ministre sénégalais n’a pas raté cette occasion pour féliciter l’ancien président de la Commission, notre compatriote Soumaïla Cissé, pour les travaux d’Hercule abattus par ce dernier dans la famille commune. Et ce n’est que justice.

Pour rappel, il faut savoir que la commission de l’UEMOA est prévue à l’article 26 du traité instituant l’Union. La commission œuvre en vue du bon fonctionnement et de l’intérêt général de l’union. A ce titre, elle transmet à la conférence et au conseil les recommandations et les avis qu’elle juge utiles à la préservation et au maintien de l’union ; exerce, par délégation expresse, du conseil et sous son contrôle, le pouvoir d’exécution des actes qu’il prend ; exécute le budget de l’union ; recueille toutes informations utiles à l’accomplissement de sa mission ; établit un rapport annuel sur le fonctionnement et l’évolution de l’union qui est communiqué au comité interplanétaire et aux organes législatifs des Etats membres…

Il faut retenir que les membres de la commission exercent leurs fonctions en toute indépendance dans l’intérêt général de l’Union. Ils ne sollicitent ni n’acceptent d’instructions de la part d’aucun gouvernement ni d’aucun organisme. Les Etats membres sont tenus de respecter leur indépendance. Pendant la durée de leur mandat, ils n’exercent aucune autre activité professionnelle rémunérée ou non.

Si aujourd’hui, la commission suscite de l’engouement, c’est parce que Soumaïla a fait un travail remarquable, déclare un membre de la commission pour qui « jamais les politiques sectorielles n’ont avancé que sous l’ère de Soumaïla ».

Lors de sa visite au Mali, Cheikh Hadjibou Soumaré, ancien Premier ministre sénégalais qui préside, actuellement, aux destinées de l’institution, a annoncé des priorités pour son mandat qui vient de commencer. Chez ATT, il a annoncé certains principes fondamentaux comme le mieux – être des populations. La politique qui consiste à doter chaque citoyen de l’union en eau potable et qui était au cœur des préoccupations de Soumi est son credo. Il l’a fait savoir à ATT en ces termes : « Nous allons essayer de poursuivre les efforts extraordinaires de mon prédécesseur, consolider les acquis » avant d’ajouter qu’il oeuvrera à l’édification des chantiers ouverts par l’ancien président et sur lesquels il est en train de travailler. En la matière, il a demandé au chef de l’Etat malien son soutien. Il a salué la confiance placée en ATT, lui apporter un message de solidarité.

Le nouveau président de la commission ambitionne la libre circulation des personnes et des biens et milite pour l’inscription dans les universités de l’UEMOA Land, en respectant les mêmes conditions, pour tous les étudiants.

 

Issiaka Sidibé

 

 

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.