Présidence de la Commission de l’Union africaine : Abdoulaye Bathily, candidat!

2

La course au poste de Président de la Commission de l’Union africaine (UA) est  désormais ouverte. Pour être dans les starting-blocks, chaque candidat doit être présenté par son pays. Ce qui n’est plus un obstacle pour le Professeur Abdoulaye Bathily, dont la candidature est portée par son pays, le Sénégal. Celui qui se définit comme un «Panafricaniste convaincu», se conçoit non pas comme le candidat d’un seul pays, d’une ethnie ou d’une langue ; mais «le candidat de l’unité africaine». Le mardi 13 décembre dernier, il a présenté sa vision lors d’une conférence de presse, qu’il a animée, à la Maison de la presse de Bamako, face à un parterre de journalistes.

Maliweb.net-Face aux hommes de médias, le conférencier a évoqué les grands axes de sa politique pour la redynamisation de l’institution qu’est la Commission de l’Union africaine doit, selon lui, passer par des réformes majeures, afin de répondre aux attentes des autorités et des peuples africains.  Une Afrique où la Démocratie est mieux respectée, avec une économie performante, en paix…dans tous ces domaines, le candidat Abdoulaye Bathily a des propositions inspirées par un souci d’extirper le continent du retard accusé par rapport à d’autres ensembles régionaux. «On ne peut parler du développement de l’Afrique sans intégration, sans une libre circulation des personnes…. », a ajouté le Prof Bathily. Qui constate avec amertume le grand retard que certaines parties de l’Afrique, notamment l’Afrique australe, enregistre, notamment, par rapport à l’Afrique de l’Ouest où, selon lui, des avancées majeures ont été enregistrées en terme d’intégration des peuples.  Aujourd’hui, c’est avec la vision du panafricaniste engagé que le Prof Bathily apporte de nouvelles propositions, afin que l’Afrique sorte de ce qu’il appelle le «syndrome de Berlin » pour être au rendez-vous de l’histoire.  «Ma candidature n’est pas une candidature de circonstance, pour servir un pays, une région ou une langue ; elle est une contribution à l’avancement de l’Afrique», a déclaré le conférencier. Qui poursuit : «Aujourd’hui, ce dont il est question, c’est rendre cet outil (la commission de l’UA) plus performant, parce qu’il faut aller vers des réformes importantes, peut-être séquencées, mais qui vont rendre l’outil à la mesure de l’attente des peuples africains. C’est une dimension importante de ce que je propose…. ». Avec une parfaite connaissance des causes du sous-développement du continent. Pour remettre l’économie de l’Afrique sur la rampe, le conférencier invite les Etats africains, à une mutualisation de leurs potentialités et à se lancer dans des actions transversales dont le continent peut tirer le meilleur profit. Une politique plus intense de développement des infrastructures, la prise en compte des besoins de certaines couches (femmes, jeunes etc.), constituent, selon le conférencier, le passage obligé ; sans cela l’Afrique risque encore une fois de rater le cash.

Une Afrique qui parle d’une seule voix

Celui qui brigue aujourd’hui le poste de Président de la Commission de l’Union africaine, Abdoulaye Bathily, entend, une fois élu, impulser un véritable dynamisme à la Commission. So combat sera aussi d’amener les Etats africains, a se constituer en un ensemble qui pèsera dans les négociations, et qui fera surtout respecter ses choix. Sénégalais, Abdoulaye Bathily a un seul pays : l’Afrique. Sa très grande connaissance de l’Afrique, est sans nul l’un de ses plus grands atouts. Plusieurs fois dans son pays, le Prof Bathily a également été un brillant parlementaire au sein du Parlement où il a occupé le poste de vice (2001-2008). Au plan international, l’expertise du Prof Bathily, a été sollicitée (à maintes reprises) dans le cadre de la recherche de solutions à  certaines graves crises sécuritaires affectant la stabilité du continent. Celui qui fut, de 2013 à 2014, Représentant Spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU au sein de la Minusma (au Mali) sera, deux ans durant (2014-2016) Représentant de Banki-Moon en Afrique Centrale qui fait également face à des défis sécuritaires. Grand activiste, Abdoulaye Bathily a, durant les cinquante dernières années, participé à de grands évènements (de l’OUA et de l’UA) ayant contribué à construire la vision et la réalisation de l’organisation continentale et de ses organes.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Cet homme ne sert a rien c est un sujet de la france, je vous le demontrerai dans un futur arcle. C EST UN HOMME QUI NE DEFENDRA PAS LES INTERETS DE L AFRIQUE IL EST TRES IMPliqué dans le sal boulot des sistemes des nations Unies.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here